Dossiers

 

Je te rends ton amour

 

Beaucoup de tentatives d'analyses de ces paroles ont été effectuées, et je voudrais donner mon point de vue sur ce que ces mots pleins de douleurs, ainsi que ce clip rejeté par la censure m'ont inspiré. Le déclic s'est produit en moi une nuit il y a deux mois et je n'ai pu pour l'instant partager mon avis qu'avec ma soeur, une grande fan de Mylène également.

mylenePour moi, ce n'est ni à Dieu que Mylène s'adresse, ni à un amant, mais à sa mère : l'idée d'inceste est plusieurs fois présente dans la discographie de Mylène (plus grandir, optimistique moi où elle prononce clairement le mot : qu'aussitôt tes cal INCESTE oute ecchymose). Dans je te rends ton amour, elle dénonce les mères de fillettes victimes d'incestes qui préfèrent faire semblant de ne pas voir ce qui se passe.

 

D'après les paroles


"M'extraire du cadre" : naissance, sortie du ventre maternel
"Ma vie suspendue" : le médecin suspend l'enfant à la naissance afin qu'il crie
"Je rêvais mieux" : la découverte du monde hors du ventre maternel est douloureux, tout du moins décevant
"je voyais l'âtre tous ces inconnus toi parmi eux" : elle aperçoit les spectateurs de sa naissance (père, personnel médical), présents dans la pièce, et sa mère au milieu
"toi, fibre qui suinte des meurtrissures" : la fibre maternelle, qui là, au lieu de "suinter" de l'amour, "suinte" de la douleur, "des meurtrissures"
"tu voyais l'âme mais j'ai vu ta main choisir Goguin" : la mère voit les souffrances de sa fille, son âme torturée par ce que lui fait subir son père mais elle préfère choisir la cause de celui-ci et se taire.

Refrain : elle lui rend son amour, elle est bouleversée ; à la lumière du jour (quand elle prend conscience de ce traumatisme vécu) elle se rend compte qu'elle ne peut plus aimer sa mère ("je te rends ton amour, c'est plus flagrant le jour, ses couleurs se sont diluées"). Elle souhaite revenir dans le ventre de sa mère, la où elle était protégée, car la vie la déçoit et la traumatise ("redevient les contours"=parois du ventre maternel).
"m'extraire du cadre la vie étriquée d'une écorchée" : elle n'a pu s'épanouir de part son traumatisme
"j'ai cru la fable d'un mortel aimé, tu m'as trompé" : sa mère lui a dit que si son père agissait ainsi c'est parce qu'il l'aimait. Il s'agit bien d'une ignoble tromperie
"toi tu m'as laissé me compromettre" : sa mère, en ne dénonçant pas la situation, a laissé sa fille devenir un objet sexuel ("je serais l'unique pour des milliers d'yeux, un nu de maître"), elle l'a laissé devenir sale, meurtrie et traumatisée.
Elle voudrais ne pas avoir été enfantée par sa mère (mon seul maître Egon Schiele), celle-ci l'a trahie, à défaut de ne pouvoir lui rendre la vie qu'elle lui a donné, elle lui rend son amour.

D'après le clip


mylene

 

Mylène, aveugle, arrive dans l'Eglise : chaque enfant est au départ aveuglé par les concepts des parents puisqu'il s'identifie aux imagos parentaux pour grandir. Il imagine que ses parents ont toujours raison. L'Eglise, qui protège les chrétiens, est la métaphore du foyer familial, qui est censé protéger les enfants.
Le prêtre, individu censé être chaste et protecteur est la métaphore du père, dont le rôle vis-à-vis de ses enfants doit être le même que celui du prêtre. Un prêtre qui viole une jeune aveugle est intolérable, au même titre qu'un père qui viole son enfant.
Le sang représente la douleur du viol, le sang provenant de la virginité perdue de l'enfant.
Le Christ qui regarde sans agir est la métaphore de la mère qui reste passive devant la situation.
Mylène est sacrifiée sur la croix, de même que la mère sacrifie sa fille au père, en laissant les choses suivre leur cours sans rien dire, afin que le foyer familial ne soit pas détruit.
A la fin du clip, Mylène sort vêtue de noir et ne souffre plus de non-voyance : elle sort parce qu'elle est devenue consciente que cette situation est malsaine (d'où sa guérison), elle est habillée de noir car elle a décidé de faire le deuil de l'amour qu'elle portait à sa mère et qu'elle ne peut plus ressentir).
J'espère avoir été claire, je vous souhaite bonne continuation pour votre site très complet et très bien conçu.
Bon spectacle à tous les fans qui auront la chance de voir Mylène en  concert en 2006, car ma soeur, mon copain et moi-même, grands fans, ne pourront pas voir notre chanteuse favorite sur scène, les places hors fosse étant trop chères (la fosse étant impensable puisque ma soeur et moi souffront de fortes crises d'angoisses dans la foule).

 

 

Merci de votre attention

 

 

restez
connecté

MF 24/7

Collector fnac épuisé !
Timeless 2013 DVD au Canada
Timeless 2013 DVD au Canada
vu MF cette aprés midi

rechercher

Dernières photos

Frédéric Lagache et Mylène Farmer - Tournage du clip "Sans contrefaçon" - Décembre 1987 - Photographe : Joel CasanoMylène Farmer - Photographe Michel Dreyfuss - 1986Mylène Farmer - Embarquement immédiat - FR3 - Diffusée le 11 février 1987 - Mylène chante "Tristana"Mylène Farmer - Photographe : François Darmigny - 1986"Béart 87" - Antenne 2 - 14 janvier 1987 - Après avoir chanté "Emile s'en fout", Guy Béart se laisse tomber dans les bras de Mylène Farmer et d'Emmanuelle BéartMylène Farmer - Photographe Jean-Patrick Gamet - 1986

Dernières vidéos

Clipologie XXL - Arte

ajouté le 06/04/2014

Timeless au cinéma vu de l'intérieur

ajouté le 04/04/2014

Reportage Russie

ajouté le 04/04/2014

Timeless Film - Teaser #3

ajouté le 13/03/2014

Timeless Film - Teaser#2

ajouté le 06/03/2014

Timeless Film - Teaser #1

ajouté le 27/02/2014

Dernière presse

Le Figaro - 29 mars 2014
Le Parisien - 29 mars 2014
Vidici - Mars 2014
Libération - 29 mars 2014

memento