Moby - Portrait



Moby
Moby (Chanteur, auteur, compositeur...)


BIOGRAPHIE

Moby est un artiste de musique électronique américain né à New York le 11 septembre 1965.

Moby chante, compose, produit, joue de la guitatre, des claviers, de la basse et des percussions.

Plus d'infos : moby.com





MYLENE FARMER ET MOBY

* En 2006, Mylène et Moby enregistrent le duo Slipping away (Crier la vie). Ce titre est une nouvelle version de Slipping away interprété par Moby sur son album Hotel (2005).

Pour le duo, des paroles en français écrites par Mylène sont ajoutées et c'est une version remixée par Manhattan Clique qui est proposée.

La voix de Mylène, accapella, est enregistrée par Jérôme Devoise.

Puis, Mylène est présente à Londres fin juillet auprès de Manhattan Clique lors de la réalisation du remix.

Le single sort le 25 septembre 2006 et atteindra la première place du top singles en France avec un disque d'or pour certification.

Ce duo est le premier extrait du best of de Moby Go - The Very Best Of Moby dans plusieurs pays.



* En 2008, Mylène invite Moby à chanter en duo avec elle, Looking for my name sur son album Point de Suture.



* Moby a composé sept titres sur l'album de Mylène, Bleu Noir sorti le 06 décembre 2010 : Moi je veux, Bleu Noir, N'aie plus d'amertume, Toi l'amour, M'effondre et Inseparables (une version en français, Inséparables, est également proposée sur l'album).

Ce sont des maquettes entièrement jouées par Moby qui ont été proposées à Mylène qui a ensuite écrit des textes et posé sa voix dessus. Les maquettes ont été retravaillées avec notamment Yvan Cassar avec l'accord mais sans la participation de Moby (lire les interviews plus bas sur cette page).



* Moby a proposé ses propres versions de deux de ces chansons :

The Day, version anglaise de Bleu Noir, premier extrait de son album Destroyed sorti le 16 mai 2011 (avec des arrangements musicaux très différents).

Cette sortie était proche dans le temps de celle de Bleu Noir en single pour Mylène (le 18 avril) ce qui aurait fait grincer des dents les maisons de disques (lire dans les interviews plus bas sur cette page).



"‘The day’ was written in a hotel room in spain at dawn when i hadn’t slept. it was a beautiful hotel room, a beautiful perfect hotel room and it was six or seven in the morning. i wrote it on a acoustic guitar and recorded it on my phone, brought it home and re-recorded it with old broken down electronics that i have in my studio”. 
the day was indirectly inspired by david bowie and brian eno’s production which moby believes is now part of his dna; growing up, moby had low and heroes spinning constantly on his turntable. one of the few tracks from destroyed that moby sings on, the day is a deeply personal song about late night desperation and dark night of the soul feelings usually associated with some terrible addiction; these themes are woven throughout the journey that his new album takes us on" (moby.com - mars 2011)
La chanson a été écrite ans une chambre d'hôtel en Espagne lors d'une nuit d'insomnie de Moby. Une belle chambre. Vers 06:07 heures du matin. La chanson a été créée en version acoustique avec une guitare puis enregistré sur le téléphone de Moby. Puis chez lui, Moby l'a réenregistrée avec de vieux instruments électroniques qu'il a dans son studio.
La chanson est indirectement inspirée des productions de David Bowie et Brian Eno.





Breakdown, version anglaise de M'effondre proposée sur la version Deluxe de l'album Destroyed sortie le 31 octobre 2011.




* Anecdote : Mylène était présente au concert de Moby le 24 mai 2011 au Grand Rex à Paris.





PROPOS / INTERVIEWS

* Mylène Farmer parle de Moby

"Nous nous sommes retrouvés. Moby, je l'ai rencontré il y a quelques années à New-York et j'avais très, très envie de le rencontrer, partager nos univers peut-être un jour et puis, nous avons fait ce duo. C'est quelqu'un... au fil du temps nous n'avons jamais cessé de nous écrire via mail... (...)  sans se voir puisque lui fait des tournées mondiales et est très, très occupé et moi, parfois aussi. Mais, sans jamais se perdre de vue. Et puis, bien plus récemment, Moby m'a envoyé je crois, près de 17 maquettes de chansons et puis, j'ai pioché ce qu'il me semblait juste pour moi. Voilà."
"Avoir le choix et trouver l'émotion, en tout cas, ce que ces titres me procuraient à la première écoute. Et, c'est ce que j'aime chez Moby, c'est l'émotion instantanée quand on écoute un titre. Quelque chose de très mélancolique et à la fois de dance mais, il y a toujours une bascule qui est comme ça, qui me touche, moi." ("Le 6-9" - NRJ - 06 décembre 2010)


"Retrouvailles musicales... Moby, c'est quelqu'un que j'ai toujours apprécié comme je disais précédemment, c'est quelqu'un qui, après notre duo, nous avons essayé de ne pas nous perdre, non pas de vue, parce qu'il habite très loin mais, nous correspondons par mails et, Moby, parce que justement nous ne nous perdons pas de vue, un jour, m'a envoyé un cd avec près de dix-sept titres de maquettes de ses chansons et m'a dit : "Prends ce que tu veux si tu en as envie". Et, j'avoue que je ne me suis pas fait prier et, j'en ai choisi six. Et, c'est quelqu'un qui, lui aussi a cette générosité commune d'avec RedOne d'ailleurs, qui lui m'a dit: "Fais ce que tu veux avec les chansons, si tu veux changer même les mélodies, la production" et, j'ai peu changé finalement la production parce que je voulais préserver l'âme de ces chansons justement. Il y a quelque chose d'immédiat chez Moby je trouve qui est à la fois nostalgique et à la fois dynamique. Et, j'ai voulu préserver ce que moi j'avais découvert au travers de ces maquettes et puis, après, j'ai apporté ma patte." ("Happy Hour" - Radio FG - 06 décembre 2010)


"J'ai rencontré Moby il a assez longtemps maintenant puisque j'ai fait un, et puis deux duos avec lui. Nous avons continué de correspondre via mails puisque malheureusement nous sommes dans des pays assez éloignés, donc, on se voit très peu. Et, Moby m'a proposé un jour un cd avec dix-sept titres dessus, qui étaient des maquettes. Et, j'ai décidé d'en garder six."
"Moby, c'est aussi un artiste que j'écoute depuis fort longtemps, que j'apprécie. Et, quelque chose de particulier, quand on écoute ses mélodies, elles sont, d'abord je trouve accrocheuses, mais il y a toujours une mélancolie et à la fois quelque chose de dynamique, d'enfantin. Voilà, c'est quelqu'un qui me touche tout simplement."
"La chanson qui s'appelle Inseparables, pour le coup, c'est un texte... pour le coup, c'est bien la première fois que je chante une chanson d'un autre auteur. Et, j'ai trouvé le texte tellement joli, tellement fin et, à la fois, profond que je n'ai pas hésité." (Champagne FM - 12 décembre 2010)


":On peut considérer que c'est un ami si ce n'est que c'est quelqu'un qui est physiquement très, très loin. Mais, néanmoins, nous continuons de communiquer... les nouveaux médias, le mail... plus que le téléphone d'ailleurs! Des mails ! J'aime bien l'écriture !"
 "Moby, c'est quelque chose, j'allais dire de plus sournois, en ce sens que lui a toujours une part de mélancolie même quand c'est up tempo, ça vous rattrape, ça vous attrape l'âme aussi. Donc, c'est ça que j'aime bien..." (Radio Scoop - 24 février 2011)




* Moby parle de Mylène Farmer


"J'ai rencontré Mylène pour la première fois au Teany (un café) et nous sommes devenus amis et nous avons simplement pensé que ça serait une chanson très sympa à faire ensemble. C'était ma chanson favorité de l'album "Hotel" et je suis heureux qu'elle connaisse une nouvelle vie grâce à la voix magnifique de Mylène." (2006)


"J'avais un petit restaurant à New York, un petit café végétarien et, un jour, j'étais dans mon café et il y avait cette très gentille femme française qui s'approche de moi et qui commence à me parler. Et, elle venait régulièrement dans ce café, toute gentille avec moi et, un jour j'arrive à Paris et je vois sa tête sur un poster. Je me dis : "Mais, c'est cette femme qui vient dans mon café !". Et, cet ami avec qui j'étais me dit: "Mais sais-tu que c'est Mylène Farmer, sais-tu que c'est une des plus grandes artistes françaises ?". Et, je n'en avais aucune idée. Pour moi, c'était juste cette gentille femme qui venait dans mon café, avec qui on s'asseyait. On était tous les deux des fans de David Lynch et son lien est avec Frances Farmer." ("Top 50" - Europe 1 - 16 avril 2011)


"On s'est rencontrés il y a cinq ou six ans. J'étais propriétaire d'un café végétarien à New York et elle y venait régulièrement. Je ne savais pas qu'elle était une superstar. Pour moi, c'était une Française sympa qui chantait. Elle a chanté sur une de mes chansons, Slipping away, et en échange, j'ai chanté sur l'un de ses albums. On est amis depuis, mais comme je ne vis pas en France, je ne me rends pas compte à quel point elle est une star. Je crois que c'est pour ça qu'elle aime New York, elle peut y être anonyme. Ell est sympa, elle a un vrai sens de l'humour, elle a du talent. On est tous les deux fans de David Lynch. Pour son dernier album je lui ai envoyé des musiques et elle en a fait ce qu'elle voulait. Sans le faire exprès, je sors en single la version anglaise de son single à elle, Bleu Noir... Je trouve ça drôle, mais pas nos maisons de disques..." (Le Parisien - 16 mai 2011)


"Mylène aimait bien venir dans mon petit restaurant, le Teany, à New York. On est devenus amis. J’ai écrit six ou sept chansons pour son disque et j’ai commis une erreur. J’avais oublié que je lui avais déjà donné cette chanson (The Day, ndlr). Elle a écrit son texte et moi le mien. C’est un accident. Elle n’est pas contente car elle pensait que c’était sa chanson. Je suis très confus." (Le Soir - 18 mai 2011)



 

restez
connecté

MF 24/7

Collector FNAC disponible
coffret collector timeless
TLMVPSP
re 100% Mylene

rechercher

Dernières photos

Mylène Farmer - NRJ Music Awards 2003 - 18 janvier 2003 - Palais des Festivals, Cannes - Montée des marchesMylène Farmer - Photographe Christophe Mourthé - 1987Mylène Farmer - Défilé Haute Couture Automne - Hiver 2011 / 2012 Jean-Paul Gaultier - Paris - 06 juillet 2011 - Mylène porte la robe de mariée "Libertine Swan" Mylène Farmer - Défilé Haute Couture Automne - Hiver 2011 / 2012 Jean-Paul Gaultier - Paris - 06 juillet 2011 - Mylène porte la robe de mariée "Libertine Swan" Mylène Farmer - Photographe Peter Lindbergh - 1999Mylène Farmer - Photographe Peter Lindbergh - 1999

Dernières vidéos

Clipologie XXL - Arte

ajouté le 06/04/2014

Timeless au cinéma vu de l'intérieur

ajouté le 04/04/2014

Reportage Russie

ajouté le 04/04/2014

Timeless Film - Teaser #3

ajouté le 13/03/2014

Timeless Film - Teaser#2

ajouté le 06/03/2014

Timeless Film - Teaser #1

ajouté le 27/02/2014

Dernière presse

Le Figaro - 29 mars 2014
Le Parisien - 29 mars 2014
Vidici - Mars 2014
Libération - 29 mars 2014

memento