Mylène Farmer - Influences, références et analyses



INFLUENCES    ANALYSES   ZOOM    
       
 
Textes Clips
Concerts Visuels
Textes Clips
Concerts
Portraits Cinéma
Musique Littérature



Influences et références dans les textes des chansons de Mylène Farmer :


À quoi je sers
Agnus Dei
Allan
Anamorphosée
Ange, parle-moi
Beyond my control
Bleu Noir
California
C'est une belle journée
Dans les rues de Londres
Dégénération
Désenchantée
Déshabillez-moi
Dessine-moi un mouton
Diabolique mon ange
Effets secondaires
Elle a dit
Greta
Innamoramento
J'attends
Je m'ennuie
Je voudrais tant que tu comprennes
L'Amour naissant
L'histoire d'une fée, c'est...
L'Horloge
Les mots
Libertine
Lonely Lisa
Méfie-toi
N'aie plus d'amertume
On est tous des imbéciles
Paradis Inanimé
Peut-être toi
Point de suture
Pourvu qu'elles soient douces
Q.I
Regrets
Rêver
Sans contrefaçon
Serais-tu là
Souviens-toi du jour
Toi l'amour
Tous ces combats
Tristana
Vieux Bouc
Sources





À quoi je sers

Luc Dietrich - L'Apprentissage de la ville (1942)

"Si elle n'a pas besoin de moi, je suis perdu
Car, si elle n'a pas besoin de moi,
je n'ai pas besoin de moi-même.
Si je ne sers à rien, ce n'était pas
La peine de m'empêcher de mourir" 
Mylène Farmer - À quoi je sers

"Mais mon Dieu de quoi j'ai l'air
Je sers à rien du tout"


Luc Dietrich - L'Apprentissage de la ville (1942)

"Je suis comme celui dont les mains saignent à se raccrocher, dont les tendons cèdent.
Et même si je parvenais à me redresser, pour quoi, pour qui ?
À qui cela servirait-il ?" 
Mylène Farmer - À quoi je sers

"Chaque heure demande pour qui,
pour quoi, se redresser"


Luc Dietrich - L'Apprentissage de la ville (1942)

"Alors le destin de l'Humanité toute entière m'apparut dans ce mouvement de mauvaise marée : destins fondus dans le même glissement, destins lâchés par milliards comme poussières vivantes
Mylène Farmer - À quoi je sers

"Poussière vivante,
Je cherche en vain ma voie lactée"




Agnus Dei

Ken Russell - Les Diables  (1970)

Les Diables Ken Russell
Mylène Farmer -  Agnus Dei

Influence confirmée par Mylène en interview :
"Quand j’ai écrit cette chanson, j’ai pensé aux "Diables", de Ken Russel. Je ne sais pas si vous avez vu ce film qui se passait sous l’Inquisition. Et ma foi, non, je n’ai pas peur de ce genre de réactions. Et quand bien même !"
(RTL - 08 avril 1991)




Allan

Edgar Allan Poe
Recueil Histoires Extraordinaires (1856)

Mylène Farmer - Allan

Le texte de Mylène est un hommage à cet auteur.
Mylène confiait à l'époque de l'écriture de ce texte avoir les Histoires Extraordinaires en livre de chevet.



Edgar Allan Poe
Recueil Histoires Extraordinaires
Nouvelle Ligeia (1838)


"Pauvres poupées qui vont et viennent"
Mylène Farmer - Allan

"Pauvres poupées qui vont et viennent"




Anamorphosée

Sogyal Rinpoche


Mylène Farmer - Album Anamorphosée

Sogyal Rinpoche est remercié dans le livret de l'album. Il semble donc avoir inspiré Mylène pour les textes.




Ange, parle-moi

Emily Dickinson
Recueil Quatrains et autres poèmes brefs
IV. 1876 - 1886
5è quatrain

"Le "pourquoi" navré de l'amour
Est tout ce que l'on peut dire
De deux syllabes sont bâtis
Les plus vastes coeurs qui se brisent"
Mylène Farmer - Ange, parle-moi

"L'ange parle-moi !
Le plus vaste des cœurs se brise."


Emily Dickinson
Recueil Quatrains et autres poèmes brefs
IV. 1876 - 1886
13è quatrain

"Décliner sans déshonneur
Sous une couleur trompeuse
Qui ne laissera pas l'oeil décider
S'il va demeurer ou pas."
Mylène Farmer - Ange, parle-moi

"Parle-moi !
Pourquoi cette couleur trompeuse ?"


Emily Dickinson
Recueil Quatrains et autres poèmes brefs
IV. 1876 - 1886
28è quatrain

"Qu'impitoyables sont les doux
Et cruels les bienveillants
Dieu a rompu son pacte avec l'Agneau
Pour habiliter le vent."
Mylène Farmer - Ange, parle-moi

"Tu sais
Dieu a rompu
Son pacte avec cet étranger !"


Emily Dickinson
Recueil Quatrains et autres poèmes brefs
V
6è quatrain

"L'hiver pourvu qu'on le cultive
Est aussi arable que le ptintemps"
Mylène Farmer - Ange, parle-moi

"Parle-moi !
L'hiver pourvu qu'on le cultive."




Beyond my control

Stephen Frears
Les Liaisons Dangereuses (1988)

Dans le film, John Malkovich, qui incarne Valmont, prononce cette phrase:
 " I am so bored, you see. it's beyond my control"
Mylène Farmer - Beyond My Control

Le sample "It's beyond my control" que l'on entend dans la chanson n'est autre que la voix de John Malkovich tirée du film .




Bleu Noir

Pierre Reverdy
Recueil Poèmes en prose (1915)
Poème Le vent et l'esprit

"C'est une étonnante chimère. La tête, plus haut que cet étage, se place entre les deux fils de fer et se cale et se tient; rien ne bouge.
La tête inconnue parle et je ne comprends aucun mot, je n'entends aucun son — bas contre terre. Je suis toujours sur le trottoir d'en face et je regarde; je regarde les mots qu'emporte le vent ; les mots qu'il va jeter plus loin. La tête parle et je n'entends rien, le vent disperse tout.
O grand vent, moqueur ou lugubre, j'ai souhaité ta mort. Et je perds mon chapeau que tu m'as pris aussi. Je n'ai plus rien; mais ma haine dure, hélas plus que toi-même."
Mylène Farmer - Bleu Noir


"La bataille est belle
Celle de l’amour
Disperse tout "



Pierre Reverdy
Recueil Poèmes en prose (1915)
Poème Les cornes du vent

"Plus épais, il avait voulu le faire plus épais pour son fils que pour lui, Roi. Et, entre la canne et la corne où se balance son chapeau et la tête vide qui rit de sa position saugrenue, le jour se lève avec des menaces comiques, en une grimace. Holà, je te poursuis. Eh bien! je suis le plus fort et je t'aime, viendras-tu ?
Ensemble la route et le village moins longue, moins loin nous arriverons et la nuit sera gaie.

Tout mon temps pour gagner cette estime de rien qu'on me refuse encore, je combats pour un autre état et la lutte s'éternise dans la fatigue.

Je te dédie ma mort, colle ton œil à la serrure de cette chambre, vide et lugubre comme un drame, tu connaîtras l'homme qui l'habite. Les murs ont gardé son empreinte.

Après la fuite, après la peur, sauvé de la boue j'ai fini la poursuite sous la porte cochère. Pas une lumière pour éclairer cette scène et les rideaux de ma chambre courent sous d'autres mains. Qui est-ce?"
Mylène Farmer - Bleu Noir


"Et qui peut se mouvoir
Dans ce convoi de larmes
Je te dédie ma mort
Et je saigne, saigne encore Mais… "



Pierre Reverdy
Recueil Poèmes en prose (1915)
Poème Hotels

"Dans une singulière détresse d'or j'attends, passé minuit, que vienne l'heure propice à toutes les défenses contre les éléments. Je vais passer devant l'ennemi, redoutable plus que la pluie, plus que le froid. Il dort et ma main tremble. Une petite arme me suffira, mais avec ce terrible bruit dans la serrure et de la porte, je vais être assailli d'horribles cauchemars.

Au matin nouveau, départ à pas de chat. C'est un autre soupir et la rue me devient moins hostile; mais quand viendront, enfin, la délivrance et le repos tranquille? Cependant je me souviens d'avoir dormi dans un lit plus doux dressé pour moi.

Il n'en reste plus que les rêves."
Mylène Farmer - Bleu Noir


"Je tombe en défaillance
Vienne ma délivrance"


Pierre Reverdy
Recueil Poèmes en prose (1915)
Poème Une apparence médiocre

"Le train siffle et repart dans la fumée qui se fond au ciel bas.

C'est un long convoi de larmes et sur chaque quai où l'on se sépare de nouveaux bras agitent des mouchoirs. Mais celui-là est seul et ses lunettes se ternissent des larmes des autres ou de la pluie qui fouette la vitre où il colle son nez. Il n'a quitté personne et nul ne l'attendra à la gare où il va descendre.

D'ailleurs il ne raconte pas ses voyages, il ne sait pas décrire les pays qu'il a vus. Il n'a rien vu peut-être, et quand on le regarde, de peur qu'on l'interroge, il baisse les yeux ou les lève vers le ciel où d'autres nuages se fondent. A l'arrivée, sans expression de joie ou d'impatience, il part, seul dans la nuit, et, sous les becs de gaz qui Péclairent par intervalles, on le voit disparaître, sa petite valise à la main. Il est seul, on le croit seul. Pourtant quelque chose le suit ou peut-être quelqu'un dans la forme étrange de son ombre."
Mylène Farmer - Bleu Noir


"Et qui peut se mouvoir
Dans ce convoi de larmes
Je te dédie ma mort
Et je saigne, saigne encore Mais…"





California

Guillaume Apollinaire - Alcools
Poème Le Pont Mirabeau (1913)

"Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure" 
Mylène Farmer - California

"Vienne la nuit  et sonne l'heure
Et moi je meurs"




C'est une belle journée

Pierre Reverdy
Recueil Poèmes en prose (1915)
Poème Esprit pesant

"Il est allongé et il dort. C'est un corps mort. Un dernier rayon éclaire son visage calme où brillent des dents sans éclats. Les heures sonnent doucement autour de sa tête; il ne les entends pas. De temps en temps un rêve passe comme un nuage où se mêlent les gravures du fond.
A droit dansent quelques flammes qui n'iront pas plus haut, et si  les bras se lèvent ils touchent le plafond.
Des hommes sans existence réelle soupirent dans les coins et tous les livres entr'ouverts sont tombés un à un<br> sur le tapis déteint.
Le silence, le calme, le sommeil qui descendent aussi lentement que la nuit."

Mylène Farmer - C'est une belle journée

"Allongé le corps est mort
Pour des milliers
C'est un homme qui dort..."




Dans les rues de Londres

Virginia Wolf
Mrs. Dalloway
Mylène Farmer -  Dans les rues de Londres

Le texte de la chanson semble être influencée par ce roman de l'auteure.



Etty Hillesum
Une vie bouleversée

"Tu essayes de réduire la vie à quelques formules, mais c'est impossible, elle est nuancée à l'infini"

Mylène Farmer -  Dans les rues de Londres

"Réduire la vie à...
Des formules indécises
C'est bien impossible, elle
Tu vois, se nuance à l'infini"



Etty Hillesum
Une vie bouleversée

"Mais pourquoi devrais-je réaliser quoi que ce soit ?
J'ai tout simplement à être, à vivre, à tenter d'atteindre une certaine humanité."


Mylène Farmer -  Dans les rues de Londres

"Je remets ma vie à...
Un plus tard abandonné
Pour simplement vivre
Tenter d'atteindre une humanité"



Etty Hillesum
Une vie bouleversée

"Je remets ma vie à"

Mylène Farmer -  Dans les rues de Londres

"Je remets ma vie à...
Un plus tard abandonné
Pour simplement vivre
Tenter d'atteindre une humanité"




Dégénération

Le Styx

Dans la mythologie, le Styx était un fleuve qui devait être traversé sur la barque du passeur des âmes, Charon, afin d'accéder aux Enfers.
Mylène y fait également référence dans le texte de la chanson On est tous des imbéciles et dans le clip À quoi je sers.

Mylène Farmer - Dégénération

"Coma t’es sexe, t’es styx,
Test statique
Coma t’es sexe, t’es styx,
Extatique
Coma t’es sexe, t’es styx,
Test, test statique
Coma t’es sexe, t’es styx,
Esthétique"




Désenchantée

Cioran - Sur les cimes du désespoir (1934)


Mylène Farmer - Désenchantée






Déshabillez-moi

Juliette Gréco - Déshabillez-moi (1967)

Juliette Gréco Déshabillez-moi

Mylène Farmer - Déshabillez-moi

Reprise de la chanson par Mylène en 1988 sur l'album Ainsi soit je...

Elle l'interprètera en concert sur le Tour 89 et en 2006 pour Avant que l'ombre...à Bercy. Déshabillez-moi Live sera le second single extrait de l'album live Avant que l'ombre... à Bercy en 2007.

Mylène Farmer Déshabillez-moi





Dessine-moi un mouton

Antoine de Saint-Exupéry
 Le Petit Prince (1943) 

"Le premier soir je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toutes les terres habitées. J'étais plus isolé qu'un naufragé sur un radeau au milieu de l'océan. Alors vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m'a réveillé. Elle disait:
- S'il te plaît... dessine-moi un mouton."


Mylène Farmer - Dessine-moi un mouton






Diabolique mon ange

Pierre Reverdy
Recueil Poèmes en prose (1915)
Poème Le vent et l'esprit 


"C'est une étonnante chimère. La tête, plus haut que cet étage, se place entre les deux fils de fer et se cale et se tient; rien ne bouge."
Mylène Farmer - Diabolique mon ange

" Ne reste que les rêves
Étonnante chimère
Qui garde son empreinte
A fuit dans son étreinte"


Pierre Reverdy
Recueil Poèmes en prose (1915)
Poème Les cornes du vent


"Plus épais, il avait voulu le faire plus épais pour son fils que pour lui, Roi. Et, entre la canne et la corne où se balance son chapeau et la tête vide qui rit de sa position saugrenue, le jour se lève avec des menaces comiques, en une grimace. Holà, je te poursuis. Eh bien! je suis le plus fort et je t'aime, viendras-tu ?

Ensemble la route et le village moins longue, moins loin nous arriverons et la nuit sera gaie.

Tout mon temps pour gagner cette estime de rien qu'on me refuse encore, je combats pour un autre état et la lutte s'éternise dans la fatigue.

Je te dédie ma mort, colle ton œil à la serrure de cette chambre, vide et lugubre comme un drame, tu connaîtras l'homme qui l'habite. Les murs ont gardé son empreinte.

Après la fuite, après la peur, sauvé de la boue j'ai fini la poursuite sous la porte cochère. Pas une lumière pour éclairer cette scène et les rideaux de ma chambre courent sous d'autres mains. Qui est-ce?"

Mylène Farmer - Diabolique mon ange

" Ne reste que les rêves
Étonnante chimère
Qui garde son empreinte
A fuit dans son étreinte"


Pierre Reverdy
Recueil Poèmes en prose (1915)
Poème Marche forcée

"Sur son pied droit brille une très ancienne boucle et sur l'autre, en l'air, la menace. N'approche pas de son domaine où dort tout le passé désagréable. Qui es-tu? Sans prévoir ce qui devait être, un grand changement s'est produit!

Pour tout le reste, la morale d'autrefois serait un crime, et ne pas y penser une injustice. Jamais désirable, cette âme t'a conduit où tu es mieux, où tu es, mal, ce que tu seras toujours avec les mêmes fatigues de toi-même, en arrière. C'est ton avance, ce qui te pousse et garde-toi de t'arrêter jamais.

Cependant, chaque jour qui te désespère te soutient. Mais va, le mouvement, le mouvement et pour le repos ta fatigue."

Mylène Farmer - Diabolique mon ange

"Allons ailleurs si tu veux
Conduis-moi où tu es mieux
Et plus jamais la même…
Le vent fait sourde oreille  "


Pierre Reverdy
Recueil Poèmes en prose (1915)
Poème Hotels

" Je vais passer devant l'ennemi, redoutable plus que la pluie, plus que le froid. Il dort et ma main tremble"

"mais quand viendront, enfin, la délivrance et le repos tranquille ?"

"Il n'en reste plus que les rêves."

Mylène Farmer - Diabolique mon ange

"Repos tranquille
Heure inutile
Dans cette chambre
La main qui tremble

Ne reste que les rêves

Étonnante chimère
Qui garde son empreinte
A fuit dans son étreinte"



Pierre Reverdy
Recueil Poèmes en prose (1915)
Poème Traits et figures

"Dans ma tête des lignes, rien que des lignes ; si je pouvais y mettre un peu d'ordre seulement."
Mylène Farmer - Diabolique mon ange

" Dans ma tête un désordre
Y remettre un peu d’ordre
N’a jamais vu ma fièvre
N’a jamais dit je t’aime"





Elle a dit

Luigi Comencini
L'incompris (1967)

Plus d'infos sur L'incompris

L'incompris Luigi Comencini

Mylène Farmer - Elle a dit

"Assise sur son lit
Elle regarde "l'incompris"
Et elle n'en a plus rien à faire"




Effets secondaires

Wes Craven
Les Griffes de la Nuit (1984)

Film d'horreur culte dont le héros n'est autre que Freddy Krueger.

Freddy Les griffes de la nuit Wes Craven

Mylène Farmer - Effets secondaires

"Tous les effets secondaires sont dits
Tous les effets de Krueger sont ici
Tous les effets secondaires maudits
Tous les méfaits de Krueger sont la nuit"




Greta

Greta Garbo

Greta Garbo


Mylène Farmer - Greta

Ce texte écrit par Laurent Boutonnat est un hommage à l'actrice.




Innamoramento

Francesco Alberoni
Le Choc amoureux (Innamoramento e amore)
(1979)

Francesco Alberoni Innamoramento e amore

Mylène Farmer - Innamoramento

"Innamoramento exprime le choc amoureux. C'est un mot italien et le mot correspondant dans la langue française est le verbe s'enamourer mais on ne l'utilise plus ou peu. Donc, j'ai tenté dans cet album de décliner l'amour dans son spectre le plus large. J'ai également été intéressé par ce mot parce que à l'intérieur il y a amour et mort. Autant de choses qui font partie du sentiment amoureux."




J'attends

Emily Dickinson
Recueil Quatrains et autres poèmes brefs
I. 1858 - 1864
22è quatrain


"Mon coeur l'emporte"

Mylène Farmer - J'attends

"J'attends
Que le coeur l'emporte
J'attends qu'il frappe à ma porte,
J'attends tout...
L'amour est au bout"



Emily Dickinson
Recueil Quatrains et autres poèmes brefs
I. 1858 - 1864
19è quatrain


"Attendre une heure est long
Si l'amour est en vue
Attendre l'éternité est bref
Si l'amour est au bout."

Mylène Farmer - J'attends

"J'attends
Que le coeur l'emporte
J'attends qu'il frappe à ma porte,
J'attends tout...
L'amour est au bout"




Emily Dickinson
Recueil Quatrains et autres poèmes brefs
V
8è quatrain


"Parfois avec le coeur
Peu souvent avec l'âme
Plus rarement avec force
Peu aiment vraiment"

Mylène Farmer - J'attends

"Parfois avec le coeur, les larmes
Bien peu aiment vraiment !
Si peu souvent avec l'âme
C'est que peu aiment vraiment"




Je m'ennuie


Baudelaire
Les fleurs du mal (1857)

Poème Spleen




 


Mylène Farmer - Je m'ennuie

"Je m’ennuie
C’est le vide
Déesse
Détresse
Le spleen
C’est l’hymne
À l’ennui d’être"




Antoine Houdar de la Motte
Les amis trop d'accord (1719)

" C'est un grand agrément que la diversité :
Nous sommes bien comme nous sommes.
Donnez le même esprit aux hommes,
Vous ôtez tout le sel de la société.
L'ennui naquit un jour de l'uniformité"

 


Mylène Farmer - Je m'ennuie


"L’ennui naquit un jour gris
D’une uniformité que je
Sais invincible"



Pascal

"Rien n'est si insupportable à l'homme que d'être dans un plein repos, sans divertissements, sans passions, sans affaires..."


Mylène Farmer - Je m'ennuie


Dans une interview à Paris Match en 2008, Mylène Farmer reprenait cette citation de Pascal autour de l'ennui et ajoutait :
"Je m'ennuie!  J'ai besoin de réinventer ma vie... 
Ma raison de vivre est mon métier, le spectacle, le partage."




Schopenhauer
Le Monde comme volonté et comme représentation (1819)


"la vie donc oscille, comme un pendule, de droite à gauche, de la souffrance à l'ennui."

 

Mylène Farmer - Je m'ennuie

"La vie oscille à l’envie
Comme un pendule rouillé
Me balancer
De la tourmente à l’ennui"




Je te rends ton amour

Egon Schiele


Fille nue debout à la chevelure noire - Egon Schiele - 1910


Mylène Farmer - Je te rends ton amour

"Je te rends ton amour
Au moins pour toujours
Redeviens les contours
"La femme nue debout""

"Et je te rends ton amour
C'est plus flagrant le jour
Ses couleurs se sont diluées
Et je reprends mon amour
Redeviens les contours
De mon seul maître : Egon Schiele et ..."






Je voudrais tant que tu comprennes

Marie Laforêt
Je voudrais tant que tu comprennes (1966)

Paroles Pirault
Musique Francis Lai

Ecoute : http://www.deezer.com/fr/album/245543

Marie Laforêt
Mylène Farmer
Je voudrais tant que tu comprennes

Reprise de cette chanson en 1989, dernier titre interprété lors des concerts du Tour 89.

Ecoute




L'Amour Naissant

La Fille de Ryan
réalisé par David Lean en 1970

La Fille de Ryan David Lean

Mylène Farmer - L'Amour Naissant

"Quel vertige s'empare de nos souffles
A présent
L'Anathème est lourd, les serments brûlants
C'est troublant, dis
Quelle est celle qui ne s'est noyée
Dans ses larmes
L'océan a froid, ma vie comme la
Fille de Ryan"




L'histoire d'une fée, c'est...

La Fée Mélusine


Mylène Farmer - L'Histoire d'une fée, c'est...

"C'est un style, c'est facile
Quand on est Mélusine / Oh vite dépêche-toi"




L'Horloge

Charles Baudelaire
Recueil Les Fleurs du mal (1857)
Section Spleen et idéal
Poème L'horloge
Mylène Farmer - L'Horloge

Mylène reprend le texte intégral de ce poème.




La Poupée qui fait non

Michel Polnareff
La poupée qui fait non (1966)

Michel Polnareff
Mylène Farmer - La poupée qui fait non

Mylène reprend en duo avec Khaled la chanson de Michel Polnareff.

Mylène Farmer Khaled La poupée qui fait non




Les mots

Emily Dickinson
I'll tell you how the sun rose (Poème 318)


Mylène Farmer - Les mots

"If one swept the world away
One could touch the universe
I will tell you how the sun rose, how"


Emily Dickinson
(Poème 273)

"And deal occasional smiles
To lives that stoop to notice mine"


Mylène Farmer - Les mots

"And to lives, that stoop to notice mine
I know I will say goodbye"


Emily Dickinson
(Poème 275)

"Why, God, would be content
With but a fraction of the Life"


Mylène Farmer - Les mots

"But a fraction of this life
I will give anything, anytime"




Libertine

Marquis de Sade
Les Infortunes de la vertu (1787)


Mylène Farmer - Libertine

"Entre mes dunes, reposent mes infortunes
C'est nue que j'apprends la vertu"




Lonely Lisa

Aristote

"Il n'y a point de génie sans un grain de folie" (citation)
Mylène Farmer - Lonely Lisa

"Il nous faut une révolution
Pour créer l’envie
L’âme est ainsi
Y a pas de génie sans grain de fo…
Sans grain de folie !"





Méfie-toi

Dieux égyptiens

I pour Isis (symbole de la création), A pour Apophis (symbole de la destruction) et O pour Osis (symbole de la rédemption) : la trinité égyptienne qui gouverne le cycle de vie.
Mylène Farmer - Méfie-toi

"Il m'a fallu l'impasse
Donner ma langue au chat
Pour contrer l'existence
I.A.O/I.A.O"




N'aie plus d'amertume

Pierre Reverdy
Recueil Poèmes en prose (1915)
Poème Toujours seul

" J'ai préféré le coin plus aigu de cette chambre pour être seul ; et la fenêtre d'en face s'est ouverte."

"On a peur de tous les cris, les cheminées s'éteignent. Il fait si noir."

Mylène Farmer - N'aie plus d'amertume

"Dans ma mémoire qui dérape
Gardera le dur de l’asphalte
Tu préfères les angles plus aigus
D’un destin qui semble perdu "

"Mais il fait si noir
Détourne-toi de moi
Tu l’as fait déjà
Tu l’as fait déjà





On est tous des imbéciles

Le Styx

Dans la mythologie, le Styx était un fleuve qui devait être traversé sur la barque du passeur des âmes, Charon, afin d'accéder aux Enfers.
Mylène y fait également référence dans le texte de la chanson Dégénération et dans le clip À quoi je sers.

Mylène Farmer - Dégénération

"C'est sûrement pas être artiste
Que d'frapper sur un piano
C'est sûrement pas être poète
Que d'chagriner la p'tite fille
Assise au bord du Styx"

Texte de Jérôme Dahan




Oui mais... Non

Arthur Rimbaud -
Poème  Le bateau ivre (1871)



Mylène Farmer - Oui mais... Non

"Tout pas tout dit
Si la vie est gaie
Tout va à l eau Oo
Ô bateau ivre
Et joie de vivre
Me fait défaut"






Paradis Inanimé

Baudelaire -  Les paradis artificiels (1860)

Les paradis artificiels" est un essai paru en 1860 dans lequel sur un style analytique, Baudelaire y décrit de façon clinique les effets des drogues en particulier le haschisch et l'opium.
"S'inspirant de son expérience, il y transcrit l'idée que la drogue permet aux hommes de se transcender pour rejoindre l'idéal auquel ils aspirent." (litteratura.com)
Mylène Farmer - Paradis Inanimé

"Paradis inanimé
Long sommeil, lovée
Paradis abandonné
Sous la lune, m’allonger
Paradis artificiel
Délétère, moi délaissée"


Chateaubriand 
Mémoires d'Outre-Tombe (1848)
 
Mylène Farmer - Paradis Inanimé

"C’est le sombre, l’outre-tombe
C’est le monde qui s’éteint"





Peut-être toi

Emily Dickinson
Recueil Quatrains et autres poèmes brefs
1858 - 1864
17è quatrain

"Si la faute est mienne, renie-moi
Mais à te renier ne me voue point
Te renier ? Le trerme même
Bannit de la foi et du foyer"
Mylène Farmer - Peut-être toi

"Si par mégarde
La faute est mienne
Alors... renie-moi... là"


Emily Dickinson
Recueil Quatrains et autres poèmes brefs
1858 - 1864
24è quatrain

"L'absence désincarne. La mort de même
Qui dérobe les individus à la Terre
La superstition aide, aussi bien que l'amour
La tendresse décroît à mesure qu'on prouve"
Mylène Farmer - Peut-être toi

"Et quand l'absence désincarne...
Et hante l'univers
Je n'avais plus qu'à trouver l'âme
Et retrouver peut-être..."



Emily Dickinson
Recueil Quatrains et autres poèmes brefs
1858 - 1864
xè quatrain

"Sous terre il n'est pas silence aussi silencieux
Que celui enduré
Qui, énoncé, découragerait la nature
Et hanterait l'univers"
Mylène Farmer - Peut-être toi

"Et quand l'absence désincarne...
Et hante l'univers
Je n'avais plus qu'à trouver l'âme
Et retrouver peut-être..."



Emily Dickinson
Recueil Quatrains et autres poèmes brefs
1858 - 1864
xè quatrain

"Midi est le gond du jour
Le soir, la portière
Le matin, l'Est qui pousse le battant
Et entrouvre l'univers."
Mylène Farmer - Peut-être toi

"Quand la présence d'un vent calme
Entrouvre l'univers"





Point de Suture
 
Brian de Palma
L'Impasse (Carlito's Way) (1993)


Film américain réalisé par Brian de Palma en 1993.


L'Impasse

Avec Al Pacino, Sean Penn, Penelope Ann Miller, John Leguizamo, Ingrid Rogers, Luis Guzmán, Viggo Mortensen...


Al Pacino L'Impasse

Synopsis:
En 1975, à New York, Carlito Brigante, un ancien trafiquant de drogue, est libéré de prison grâce à David Kleinfeld, son avocat, qui a découvert plusieurs vices de forme dans la manière dont le procureur Bill Norwalk avait instruit le procès. Carlito est bien décidé à rentrer dans le droit chemin et, dès qu'il aura économisé assez d'argent, il compte se retirer aux Bahamas pour s'assurer une retraite paisible avec Gail, sa compagne danseuse dans une boîte de strip-tease. Mais le destin en décidera autrement.

http://youtu.be/cYyp7qFEkAQ
Mylène Farmer - Point de Suture 



Mylène précisait dans son interview au magazine "Têtu" paru le 20 août 2008 l'origine du titre "Point de suture":
"Dans le livret de cet album, il y a une réplique d' Al Pacino qui incarne Carlito dans le film "L'Impasse".
 Avant de mourir, en voix off, il dit: "Tous les point de suture du monde ne pourront me recoudre." C'est aussi ce que je ressens."




Pourvu qu'elles soient douces

Le Kâmasûtra

Recueil indien traitant des diverses activités de ce que recouvre l'expression « vie privée » aujourd'hui, écrit entre les vie siècle et viie siècle, attribué à Vâtsyâyana.


Mylène Farmer - Pourvu qu'elles soient douces

"Ton kamasutra
A bien cent ans d'âge
Mon Dieu que c'est démodé"




Q.I

Auguste Rodin

Sculpteur (1840 - 1917)


Mylène Farmer - Q.I

"Qu'il a les rondeurs d'un "Rodin"
J'aime ! Ça m'incite à...
Il sait la douceur de mes reins
Qui oscillent...
Il sent la tiédeur de mes mains
J'aime ! Ça l'incite à...
Longue est la route de nos plaisirs...
...sémantiques !"




Regrets

Pierre Reverdy
Recueil Sources du vent (1929)
Poème Grain blanc

Mylène Farmer - Pourvu qu'elles soient douces

"Au vent que je devine"




Rêver

Boris Vian (sous le pseudo Vernon Sullivan)
J'irai cracher sur vos tombes (1946)


Mylène Farmer - Rêver

"J'irai cracher sur vos tombeaux
N'est pas le vrai n'est pas le beau"


Pierre Reverdy
Recueil Plupart du temps (1915-1922)
Poème Dans le monde étranger 

"De loin je revois ton visage
Mais je ne l’ai pas retrouvé
Disparaissant à mon passage
De la fenêtre refermée

Nous ne marcherons plus ensemble"

Mylène Farmer - Rêver

"A quoi bon abattre des murs
Pour y dresser des sépultures
A force d'ignorer la tolérance
Nous ne marcherons plus ensemble"


Pierre Reverdy
Recueil Poèmes en prose (1915)
Poème Esprit pesant

"Il est allongé et il dort. C'est un corps mort. Un dernier rayon éclaire son visage calme où brillent des dents sans éclats. Les heures sonnent doucement autour de sa tête; il ne les entends pas. De temps en temps un rêve passe comme un nuage où se mêlent les gravures du fond.
A droit dansent quelques flammes qui n'iront pas plus haut, et si  les bras se lèvent ils touchent le plafond.
Des hommes sans existence réelle soupirent dans les coins et tous les livres entr'ouverts sont tombés un à un<br> sur le tapis déteint.
Le silence, le calme, le sommeil qui descendent aussi lentement que la nuit."

Mylène Farmer - Rêver

"Sa vie ne bat plus que d'une aile
Dansent les flammes, les bras se lèvent
Là où il va il fait un froid mortel"


Pierre Reverdy
Poème Poème

"La neige tombe
Et le ciel gris
Sur ma tête où le toit est pris
La nui
Où ira l'ombre qui me suit>
A qui est-elle
Une étoile ou une hirondelle
Au coin de la fenêtre
La lune
Et une femme brune
C'est là
Quelqu'un passe et ne me voit pas
Je regarde tourner la grille
Et le feu presque éteint qui brille
Pour moi seu
Mais là où je m'en vais il fait un froid mortel"

Mylène Farmer - Rêver

"Sa vie ne bat plus que d'une aile
Dansent les flammes, les bras se lèvent
Là où il va il fait un froid mortel
Si l'homme ne change de ciel
Pourtant j'ai rêvé..."


Pierre Reverdy
Recueil La lucarne ovale (1916)
Poème Toujours là

"J'ai besoin de ne plus me voir et d'oublier
De parler à des gens que je ne connais pas
De crier sans être entendu
Pour rien tout seul
Je connais tout le monde et chacun de vos pas
Je voudrais raconter et personne n'écoute
Les têtes et les yeux se détournent de moi
Vers la nuit
Ma tête est une boule pleine et lourde
Qui roule sur la terre avec un peu de bruit

Loin
Rien derrière moi et rien devant
Dans le vide où je descends
Quelques vifs courants d'air
Vont autour de moi
Cruels et froids
Ce sont des portes mal fermées
Sur des souvenirs encore inoubliés
Le monde comme une pendule s'est arrêté
Les gens sont suspendus pour l'éternité
Un aviateur descend par un fil comme une araignée

Tout le monde danse allégé
Entre ciel et terre
Mais un rayon de lumière est venu
De la lampe que tu as oublié d'éteindre
Sur le palier
Ah ce n'est pas fini
L'oubli n'est pas complet
Et j'ai encore besoin de me connaître"

Mylène Farmer - Rêver

"Les anges sont las de nous veiller
Nous laissent comme un monde avorté
Suspendu pour l'éternité
Le monde comme une pendule
Qui s'est arrêtée"




Sans Contrefaçon

Le Chevalier d'Eon

Chevalier d'Eon

En savoir + sur le Chevalier d'Eon
Mylène Farmer - Sans contrefaçon

"Dans ce monde qui n'a ni queue ni tête
Je n'en fais qu'à ma tête
Un mouchoir au creux du pantalon
Je suis chevalier d'Eon"




Serais-tu là ?

Paul Verlaine
Poèmes saturniens (1866)
Poème Mon rêve familier

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime,
Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.

Car elle me comprend, et mon coeur transparent
Pour elle seule, hélas! cesse d'être un problème
Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,
Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.

Est-elle brune, blonde ou rousse? Je l'ignore.
Son nom? Je me souviens qu'il est doux et sonore,
Comme ceux des aimés que la vie exila.

Son regard est pareil au regard des statues,
Et, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
L'inflexion des voix chères qui se sont tues.
Mylène Farmer - Serais-tu là ?

"Quand je fais ce rêve étrange,
Et quand, pénétrant tes songes
Je deviens volute, poussière d'ange
Je songe, la faute est un poison qui ronge"




Souviens-toi du jour

Primo Levi
Si c'est un homme (1947)

Mylène Farmer - Souviens-toi du jour

"Et si c'est un Homme...
Si c'est un Homme
Lui parler d'amour à volonté
D'amour à volonté"


Hébreu
Mylène Farmer - Souviens-toi du jour

"Zokher eth Ayom"

"C'est de l'hébreu et ça veut dire justement, "Souviens toi du jour", c'est dans la Torah. Quand j'ai écrit cette chanson, c'est parce que (...) j'ai un livre de chevet qui s'appelle "Si c'est un homme" justement de Primo Levi, et qui évoque la déportation et j'avais envie de parler de ça (...), il y a plusieurs lectures possibles mais c'est ce à quoi j'ai pensé et à cette idée, cette nécessité que de se souvenir de ces choses là."
(Mylène Farmer - "Top Music")




Toi l'amour

Pierre Reverdy
Recueil Poèmes en prose (1915)
Poème Une chance sur deux d'être compris

La terre épuise les secondes
L'ombre tourne au nombre des doigts
Ce n'est que la moitié du ciel et l'autre monde
Qui s'en va"

Mylène Farmer - Toi l'amour

"Et l’autre monde qui s’en va
Dans la pénombre glissent des pas
Et l’on sait à peine d’où tu viens… tu vas
L’on sait bien quand même dire
Faut pas qu’tu t’en ailles
Jamais"



Pierre Reverdy
Recueil Poèmes en prose (1915)
Poème L'amour dans la boutique

"Tout ce qui s'est passé glisse dans la pénombre"

Mylène Farmer - Toi l'amour

"Et l’autre monde qui s’en va
Dans la pénombre glissent des pas
Et l’on sait à peine d’où tu viens… tu vas
L’on sait bien quand même dire
Faut pas qu’tu t’en ailles
Jamais"





Tous ces combats

Victor Hugo
Les Contemplations Livre III (1856)
Poème Mélancholia

Poème dans lequel l'auteur évoque le travail dur des enfants.
Mylène Farmer - Tous ces combats

"Tous ces combats
Qui brisent insouciance
Mordent l'existence,
J'ai la mélancholia
Qui rend l'âme à nue
Qui me constitue"


Paul Verlaine
Poèmes saturniens (1866)

Mélancholia est le nom de la troisième section de ce recueil de poèmes.
Mylène Farmer - Tous ces combats

"Tous ces combats
Qui brisent insouciance
Mordent l'existence,
J'ai la mélancholia
Qui rend l'âme à nue
Qui me constitue"


Etty Hillesum
Une vie bouleversée

"Il faut devenir aussi simple et aussi muet que le blé qui pousse ou la pluie qui tome. Il faut se contenter d'être."
Mylène Farmer - Tous ces combats

"Être aussi simple
Aussi muet
Que tout le blé qui pousse au vent d'aimer
Simplement être..."


Etty Hillesum
Une vie bouleversée

"Quand je suis assise ainsi, tassée sur moi-même, j'attends que quelque chose fonde et se remette à couler en moi."
Mylène Farmer - Tous ces combats

"La vie nous blesse
Elle nous assèche
J'attends que quelque chose fonde en moi
J'attends tout... "d'être" "




Tristana

Luis Buñuel
Tristana (1970)

Tristana Luis Bunuel
Mylène Farmer - Tristana




Vieux Bouc

Jean-Paul Sartre
Huit Clos (1944)

Citation issue de cette pièce de théâtre :
"L'enfer, c'est les autres"

Mylène Farmer - Vieux bouc

"Vieux bouc, c'est l'heure du baptème
Je vous aime devant l'éternel
Je sais, l'enfer c'est les autres
En ce monde, on est tous des vôtres"
Paroles de Laurent Boutonnat




Sources :
- Certaines influences ont été confirmées par Mylène Farmer ou par des artistes ayant travaillé avec elle (ceci est alors clairement mentionné dans les tableaux).
- De très nombreuses références ont été découvertes par des fans et partagées, dont :
Pour les références à Pierre Reverdy dans l'album Bleu Noir : jeffarmer sur les forums Mylène.Net : http://mylene.forumactif.com/t40791-references-litteraires-de-bleu-noir
Pour les références à Emily Dickinson dans l'album Avant que l'ombre... : Marc dans le Fanzine MF&Vous (juin / juillet 2006)
Pour les références à Etty Hillesum dans l'album Avant que l'ombre.. : Clarence dans le Fanzine MF&Vous (août / septembre 2006)
-  "La Part d'ombre" - éditions L'Archipel
- "Influences" - éditions Tournon
- "Mylène" - éditions Flammarion
 

MF 24/7

Nouvel album
photo PaparazziBruxelles 2...
Nouvelle boutique merchandi...
Myléne sur D8

rechercher

Duel chansons

Voter
1991
Nous souviendrons nous
Voter
1999
Serais-tu là ?

Résultat du vote

64%
36%

Dernières photos

Mylène Farmer - NRJ Music Awards 2000 - "Optimistique-moi"Mylène Farmer - Tournage du film Giorgino - Photographe Etienne George - 1993© NEBINGER/LARTIGE/BAUMANN ARNAUD/SIPA - Mylène Farmer - M6 Awards - 17 novembre 2000 - Award Clip de l'année pour Optimistique-moi© CHRISTOPHE MOURTHE/SIPA - Mylène Farmer - 1987© LAURENT ZABULON/TF1 - Patrick Poivre d'Arvor et Mylène Farmer - JT de 20 heures TF1 - 12 decembre 2006© NEBINGER/LARTIGE/BAUMANN ARNAUD/SIPA - Mylène Farmer - M6 Awards - 17 novembre 2000 - Award Clip de l'année pour Optimistique-moi

Dernières vidéos

Les 30 ans du Top 50 - M6

ajouté le 28/10/2014

Dessin animé - 30 ans de carrière

ajouté le 07/09/2014

Hervé Lewis parle de Mylène Farmer - Cherie 25

ajouté le 25/08/2014

Backdrop Timeless 2013 - Slipping away / Crier la vie

ajouté le 21/08/2014

Backdrop Timeless 2013 - Oui mais... Non

ajouté le 14/08/2014

Nagui - France 2

ajouté le 10/08/2014

Dernière presse

VSD - 13 novembre 2014
Maxi - 04 août 2014
Côté France - Septembre Octobre 2014

memento