Newsletter

Les brèves

Reconnaissez-vous... ?
TV LE GRAND SLAM
45 tours promo CPM
Drouot Suite
Faux objets
C'est pas moi fake n°?????

Mylène Farmer - Interview - RTL - 10 novembre 2015



  • Date
    10 novembre 2015
  • Média / Radio
    Laissez-vous tenter - RTL
  • Interview par
    Anthony Martin
  • Fichier
  • Catégories interviews


Interview diffusée dans l'émission consacrée à l'actualité culturelle sur RTL le mardi 10 novembre 2015 entre 09h et 09h30.
L'entretien a été enregistré la veille dans un palace parisien.
Interview pour la promotion de la sortie de l'album Interstellaires réunissant Mylène, Sting et Martin Kierszenbaum.


Anthony Martin : Comment est né le duo Stolen Car ?
Mylène Farmer : C'est Sting qui m'a proposé cette chanson. Il a tout de suite pointé Stolen Car et j'ai trouvé que c'était effectivement une très très bonne idée.
Sting : C'est une histoire compliquée. C'est un voleur qui visualise les gens à qui il a volé la voiture : un chef d'entreprise prospère, sa maîtresse, sa femme. L'ambiance est très sexy. Il y a beaucoup d'émotion et Mylène est parfaite pour ça. Elle aurait pu jouer les deux rôles.
Mylène Farmer : Pour autant, j'ai choisi la maîtresse, pas la femme ! (rire)


Anthony Martin : Sting, il y a forcément de la séduction dans une collaboration...
Sting : La séduction, c'est un mot très fort. Inspiration convient mieux. Pour travailler avec quelqu'un il faut qu'il vous inspire. Cette collaboration m'a beaucoup enrichi. Mylène a vraiment amélioré ma chanson.


Anthony Martin : Mylène Farmer ?
Mylène Farmer : Moi je répondrais que j'ai toujours aimé la musique de Sting, j'ai toujours aimé ses compositions, sa plume qui est très très belle, qui est très poétique. C'est quelqu'un qui a un talent inouï.


Anthony Martin : Une complicité évidente...
Sting : Oui, on s'entend bien, professionnellement. Et puis, on rit beaucoup ensemble. On s'aime bien.


Anthony Martin : Mylène, est-ce qu'on reste encore émerveillé en se disant : "Voilà, je partage un bout de vie avec Sting" ?
Mylène Farmer : Chaque minute, bien évidemment. C'est quelqu'un qui est discret aussi, c'est quelqu'un de drôle. Je crois que nous avons quelques points communs. Dans le moment, on va dire de studio et d'enregistrement, quelque chose d'immédiat, de magique. Il a fait très peu de prises. Et c'est toujours très très impressionnant.


Anthony Martin : Est-ce que vous avez envie de pousser votre collaboration et de faire plus qu'un duo ensemble ?
Mylène Farmer : Pas pour l'instant. Vivons dans le moment présent. C'est déjà une tellement belle aventure...
Sting : Est-ce que je pourrais composer avec Mylène ? Bien sûr ! Bien sûr que je pourrais ! Pour moi, la composition est une chose assez intime, mais je pourrais. Oui, absolument ! Je suis si seul ! (rire)


Anthony Martin : Mylène Farmer et ses envies d'ailleurs... (à propos du thème central de l'album Interstellaires, l'espace, ndlr)
Mylène Farmer : Moi j'ai fait d'abord ce voyage toute seule, que j'ai partagé ensuite pour le plus grand monde. J'avais envie d'espace, j'avais envie d'inconnu. Est-ce que c'est une forme de libération ? Je ne sais pas ! Mais le voyage, le voyage avant tout. La liberté.


Anthony Martin : Vous voudriez aller dans l'espace, Mylène ?
Mylène Farmer : Moi j'ai pas besoin ni de capsule pour y aller. Je voyage... (rires)


Anthony Martin : Vous y aller toute seule ?
Mylène Farmer : J'y vais toute seule (rires)


Anthony Martin: Grâce à la tête, avec ce qui s'y passe, votre imagination...
Mylène Farmer : Oui. Est-ce que vous avez vu la nébuleuse de l'aigle, par exemple ? Qu'on peut photographier aujourd'hui. C'est prodigieux de voir ça, la voie lactée et l'idée qu'un jour, oui on pourra peut-être y vivre. C'est assez passionnant, totalement effrayant aussi. Mais bon... (rire)


Anthony Martin : Sting, est-ce que comme Mylène l'espace vous fascine ?
Sting : Non, non ! On a assez à faire avec le présent. Pas besoin de se projeter sur une autre planète. C'est un non sens. Moi ce qui m'intéresse c'est d'explorer l'esprit de l'Homme. Donc, non je ne quitterai pas cette planète. Je reste ici. (rires)


Anthony Martin : C'est la première fois depuis dix ans que Mylène Farmer apparaît officiellement dans un livret d'album comme co-compositrice de ses chansons.
Mylènre Farmer : Quand je travaille avec Laurent Boutonnat il m'arrive très très souvent de trouver les mélodies, ou du couplet, ou du refrain, ou de toute la chanson ou pas. Et c'est exactement, finalement le même travail que j'ai effectué avec Martin.
Martin Kierszenbaum : C'est vrai, ça s'est aussi passé comme ça entre nous. Mylène s'est beaucoup impliquée. On a fait simple. J'étais au piano et Mylène était près de de moi.
Mylène Farmer : Comme moi j'étais effectivement immobilisée comme j'ai eu une jambe cassée et que ça m'imposait d'être alitée pendant de nombreux mois, Martin a eu la gentillesse de prendre un avion et de venir passer quelque temps avec moi. Voilà, c'était pas main dans la main mais l'un en face de l'autre. Puis après, bon, voilà, la magie on ne va pas vous la donner. (rire)


Anthony Martin : Vous pouvez rassurer tout le monde : vous allez bien, j'en témoigne.
Mylène Farmer : Oui, oui, je vais très bien, je vous remercie. (sourire)


Anthony Martin : L'album Interstellaires sort dans le monde entier, une première pour la chanteuse en trente ans de carrière.
Mylène Farmer : Tout simplement parce que Martin qui est à mes côtés qui est non seulement compositeur, producteur, a son propre label, patron de label. Et voilà, il a eu la gentillesse de me dire : "Pourquoi ne pas essayer de s'ouvrir un peu au monde ?" Et je lui ai dit :"Pourquoi pas ? Prenons ça non pas comme un enjeu mais comme un amusement et pourquoi pas un émerveillement."


Anthony Martin : Il pourrait y avoir des concerts aux Etats-Unis ?
Mylène Farmer : Ça, je ne sais pas. Yes, please (rire)


Anthony Martin : Ça veut dire oui ?
Mylène Farmer : Peut-être. J'avoue que j'ai du mal, moi à me projeter dans l'avenir. Je suis plus du moment présent. C'est plus ça...


Anthony Martin : Mais le fait que ça sorte aux États-Unis, vous allez y aller quand même pour défendre les chansons et en parler ?
Mylène Farmer : Je crois que nous avons quelque chose à faire aux États-Unis, oui.


Anthony Martin : Vous accompagnerez Mylène, Sting ?
Sting : Oui, nous allons faire le "Tonight Show" (présenté par Jimmy Fallon sur NBC, ndlr) le mois prochain.


Anthony Martin : C'est la première fois Mylène ?
Mylène Farmer : C'est la première fois, oui... (rire)


Anthony Martin : C'est bien de revivre des premières encore...
Mylène Farmer : Oui, oui...


Anthony Martin : Mylène Farmer et Sting érigent en principe le fait de refuser le conformisme.
Sting : C'est parce que je m'ennuie vite. J'ai donc besoin de changer constamment dans ce que je fais.
Mylène Farmer : Moi, c'est l'uniformité des genres qui effectivement... Je suis comme Sting pour ça, je m'ennuie très vite et je m'ennuie de moi-même aussi, parfois. J'ai besoin effectivement de renouveler. J'aime la différence. J'aime le blanc, le noir, le violet, le rouge, tout un.... Oui, besoin de choses qui étonnent.


Anthony Martin : On s'enferme tout seul parfois...
Mylène Farmer : Mais ce qui est vrai ! Souvent on est emmuré dans des émotions, dans des sentiments, des choses qui vous empêchent de vous projeter. Ce pour quoi je disais qu'on n'avait pas besoin d'être derrière des barreaux pour se sentir et menacé et dans un état d'étouffement. Mais là, ça devient très tragique comme conversation ! (rire)


Anthony Martin : Sting, vous avez aussi ça en commun, la liberté ?
Sting : Oui, on est libertins !


Anthony Martin : Sting, Mylène dit souvent que ce qui lui arrive est un cadeau de la vie...
Sting : C'est la même chose pour moi. Sans la musique, aucune idée... je serais certainement mort. La musique m'a sauvé.
Mylène Farmer : C'est ce qui nous réunit. Sans la musique, c'est compliqué d'envisager sa vie, oui.


Anthony Martin : Et ce que vient de dire Sting est fort quand même.. (Mylène acquiesce) Probablement sans la musique, il ne serait peut-être pas vivant... Vous comprenez ?
Mylène Farmer : Bien sûr !


Anthony Martin : Vous pourriez dire la même chose, Mylène Farmer ?
Mylène Farmer : Oui, oui. Absolument ! Absolument !

MF 24/7

Reconnaissez-vous... ?
TV LE GRAND SLAM
45 tours promo CPM
Drouot Suite

Duel clips

Voter
1986
Sans contrefaçon
Voter
2001
Les mots (avec Seal)

Résultat du vote

84%
16%

Vidéos

Glamour et pouvoir, la story des divas

24/01/2017

Défilé Thierry Mugler 1989

1989

Interview The Associated Press

14/01/2017

Le 19:45

30/12/2016

L'âge d'or des variétés - Les Carpentier

30/12/2016

Stars d'une génération - Années 80

09/11/2016

Le Journal du Cinéma

28/10/2016

Interview de Sting (JT)

09/10/2016

Dernière presse

Télé Star Jeux - 16 septembre 2016
Matin France - 28 septembre 2016
Voici - 16 septembre 2016
Nous Deux - 13 septembre 2016

Dernière presse

Télé Star Jeux - 16 septembre 2016
Matin France - 28 septembre 2016
Voici - 16 septembre 2016
Nous Deux - 13 septembre 2016
Télé Loisirs - 12 septembre 2016
La Montagne - 12 septembre 2016
Télé 7 Jours - 12 septembre 2016
Allo Vedettes - 08 septembre 2016

Dernières photos

Mylène Farmer - Avis de recherche - TF1 - 24 février 1989Mylène Farmer - Avis de recherche - TF1 - 24 février 1989Mylène Farmer - Avis de recherche - TF1 - 24 février 1989Mylène Farmer - Photographe : Bettina Rheims - 2013 - Photo publiée dans le programme des concerts "Timeless 2013"© MICHEL MARIZY/TELE7JOURS/SCOOP Mylène Farmer - 1988Mylène Farmer - C'est encore mieux l'après-midi - Antenne 2 - 06 novembre 1986

Dernières photos