Susie Davis - Interview






Comment et par qui avez-vous été contactée pour intégrer le groupe de musiciens du Tour 96 ?
Philippe Rault (producteur français installé aux Etats-Unis, NDLR) m'a contacté à Los Angeles et m'a demandé si ça m'intéressait d'auditionner pour faire partie du groupe de Mylène. Il m'a dit qu'ils recherchaient une femme qui puisse jouer des claviers et des congas. Sincèrement, je n'avais jamais réellement joué des congas avant, mais j'ai un bon sens du rythme, alors je me suis dit qu'il fallait tenter le coup. J'ai pris quelques cours de congas auprès de deux amies percussionnistes, bien connues à Los Angeles, Deborah Dobkin et Vicki Randal. J'ai appris les techniques de base.


Savez-vous pourquoi vous avez été choisie ?
J'ai tourné avec pas mal d'artistes célèbres avant Mylène, je pense que ça m'a aidé à atteindre un vrai niveau professionnel et à être à l'aise en audition. J'avais donné mon C.V. à Philippe afin qu'ils connaissent mon parcours. Je suis allée à l'audition. J'ai joué du clavier et des congas. Et j'ai eu le job.


Vous connaissiez Mylène ou son travail, avant de faire le Tour 96 ?
Non, je n'en avais jamais entendu parler.


Pourquoi avoir accepté de tourner avec une artiste française totalement inconnue chez vous ?
Travailler avec Mylène m'a permis de rester en France pendant trois mois ! C'était un rêve qui devenait réalité ! J'ai toujours adoré venir en Europe, et tout particulièrement en France. En Amérique, on n'a rien de très ancien ; je suis hallucinée par l'Histoire que porte l'Europe.


Parlez-vous français désormais ?
Moi française est merde (rires).


Et qu'avez-vous pensé de l'anglais de Mylène ?
Elle parle très bien. Mais elle parlait souvent français. J'ai dû passer énormément de temps avec des personnes parties dans des grandes conversations en français auxquelles je ne comprenais rien.


Comment se sont passées les répétitions du spectacle ?
Nous avons eu une session préliminaire de répétitions à Los Angeles. Il me semble que ça a duré deux semaines. Puis on s'est installé dans une grande salle du sud de la France (le Zénith de Toulon, NDLR). Et là on a encore répété pendant deux semaines. J'ai pris beaucoup de plaisir à travailler avec les autres musiciens du groupe, ainsi que les choristes et les danseurs, il y avait une super bonne ambiance.


Êtes-vous restée en relation avec eux depuis ?
Difficilement car on est tous dans des endroits du monde assez éloignés. Mais j'ai récemment vu Abraham (le batteur, NDLR) et Brian (le guitariste, NDLR), car ils étaient sur la tournée de Paul Mc Cartney qui est passé en ville. Sinon je reste en contact avec Donna De Lory et Carole Rowley (choristes, NDLR).


Et avec Mylène ?
Non, pas du tout.


Pourquoi êtes-vous la seule du groupe de 96 à ne pas avoir fait le « Mylenium Tour » ?
Je ne sais pas. On ne m'a pas contacté. Cette année-là, je tournais avec Pat Benatar, donc je n'étais probablement pas libre de toute façon. Il est vrai aussi que j'ai déménagé sur San Francisco ; j'ai entendu dire plus tard que Philippe Rault avait essayé de me joindre, mais qu'il n'avait pas mon nouveau numéro de téléphone. Tant pis pour moi !


En tant que musicienne, que pensez-vous de la musique de Laurent Boutonnat ?
Je pense que Laurent est un artiste brillant. Il s'est avéré qu'il était en outre un homme très doux, très gentil que j'ai pris beaucoup de plaisir à fréquenter.


Quelle est la chanson sur laquelle vous avez pris le plus de plaisir à jouer sur cette tournée ?
J'ai vraiment beaucoup aimé le groove de « California ». J'aimais beaucoup danser dessus !


Qu'est-ce qui vous a le plus surprise pendant le Tour 96 ?
Je ne pensais pas qu'une artiste puisse être si populaire dans un seul pays.


Mylène était-elle proche du groupe ?
Oui. C'était un bonheur de travailler avec elle, et de traîner avec elle.


Comment était l'ambiance dans la troupe ?
On s'est beaucoup amusé. On avait un groupe de gens très différents – hétéros, gays, noirs, blancs, hispaniques, américains, hommes, femmes – mais on était très bien ensemble et on a passé des moments merveilleux. Mylène s'est très bien occupée de nous. On a bien gagné notre vie pendant cette tournée, et on a eu des repas fantastiques après chaque show. Cela a été une tournée très spéciale pour chacun d'entre nous.


Qu'avez-vous pensé du public ?
Le public français est excellent !


Vous rappelez-vous du concert de Lyon, de la chute de Mylène qui s'est fractureé le poignet ?
Oui ! Tout d'un coup, Mylène n'était plus sur scène. Je ne l'ai pas vue tomber, mais j'ai rapidement compris que ce devait être le cas. Jeff, le guitariste, a sauté en bas et l'a relevée, puis l'a amenée sur le côté. David, un danseur, était tombé avec elle. C'était un moment horrible. Passer si rapidement d'un état d'excitation et de bonheur à un moment où le temps s'arrête et où on se demande si Mylène va bien, c'était incroyable.


Que faites-vous depuis cette tournée ?
J'enseigne le piano, le chant, la guitare et l'écriture de chansons à des enfants dans mon home studio, à Richmond, en Californie. Je me suis mariée très récemment, et j'ai deux beaux fils, donc j'essaie de rester à la maison et de ne plus trop faire de tournées. Les seules que je m'accorde sont celles avec un groupe appelé Those Darn Accordions avec qui je joue de l'accordéon et je chante, et avec un groupe de R&B, Rythmtown Jive. Je travaille aussi sur une méthode d'apprentissage de la musique à l'oreille pour les enfants.
 

MF 24/7

Pure chart
Fragile Suppléments infos
Lieu tournage California
Documents du clip Californi...

rechercher

Duel chansons

Voter
1988
L'Horloge
Voter
1999
Et si vieillir m'était conté

Résultat du vote

48%
52%

Dernières photos

Mylène Farmer - Photographe Marianne Rosenstiehl - Avril 1991 Mylène Farmer - Photographe Andre Rau - 1994Mylène Farmer - Tournage du clip Libertine - Photographe : Eric Caro - 1986 Jean-Paul Gaultier et Mylène Farmer - Défilé Prêt-à-porter Printemps / Eté 1995 - 1996 Jean-Paul Gaultier - 17 octobre 1995 - ParisMylène Farmer - Avant-première du film Les Razmokets à Paris - 05 novembre 2000 - Los AngelesMylène Farmer - NRJ Music Awards 2001 - 20 janvier 2001 - Palais des Festivals, Cannes

Dernières vidéos

Confessions intimes - NT1

ajouté le 20/02/2015

TF1, 40 ans d'émotions partagées

ajouté le 08/02/2015

2014 en chansons - TMC

ajouté le 16/01/2015

Le 1945 - Retour de Mylène 2015 - M6

ajouté le 02/01/2015

Les plus grands duos - 30 ans du Top 50 - W9

ajouté le 01/01/2015

Une star, une histoire - TF1

ajouté le 23/11/2014

Dernière presse

VSD - 13 novembre 2014
Maxi - 04 août 2014
Côté France - Septembre Octobre 2014

memento