Les brèves

Sun'Hit - Journée MF le 7 j...
Nathalie Rheims malade
Karen Nimereala Instagram
Version remix Les Larmes
Classements SNEP de la sema...
stade de France dvd réediti...

Critique de l'album Interstellaires par Chris (06 novembre 2015)



Mylène Farmer, une chanteuse, un mystère, une légende, un mythe.


Je n'ai jamais été déçu par un album de Mylène et avec celui-ci ce n'est pas aujourd'hui que ça va commencer. Cet album est d'une beauté incroyable. Un son très américain, une voix hyper maîtrisée et une émotion incroyable comme toujours.

Interstellaires : L'ouverture de l'album se fait sur une musique d'une force incroyable. Ça nous rappelle effectivement la période "Anamorphosé" mais en moins agressif comme "Vertige" ou "Tomber 7 fois". Un son beaucoup plus aérien et cosmique. Ça débute doucement avant de nous en mettre plein les oreilles.

Stolen Car : Deuxième chanson et premier single de l'album. Un duo surprenant entre deux légende de la chanson. Des voix qui se marient parfaitement sur une production de "The Avener". Un très beau duo comme Mylène nous y a si bien habitués.

A rebours : La voix grave de Mylène se fait entendre. Un début de chanson parlé comme un slam avant d'entamer le refrain d'une voix cristalline. De nouveaux mots utilisés par Mylène comme "epsilon". Une très belle chanson et une musique intéressante.

C'est pas moi : Une tube à sortir en single. Une introduction qui débute comme un son des "Daft Punk". Un style musical pratiquement jamais utilisé dans son univers. Le refrain reste inévitablement dans la tête.

Insondables : Une musique qui reste la même tout au long de la chanson et qui pourrait être bizarre sans mots mais les paroles collées à cette musique donnent une chanson vraiment belle. On retrouve un thème cher à Mylène, la perte d'un être aimé. Chanson légèrement trop courte. Un couplet en plus aurait été parfait. Très belle chanson malgré tout.

Love Song : Si on ferme les yeux et qu'on écoute l'intro de cette chanson, on a des étoiles qui bougent dans toute la tête avant de se faire réveiller par un refrain d'une puissance folle. Un titre rock avec des envolées de voix vraiment belles. J'imagine bien cette chanson en concert avec un outro à la fin remplis de guitare comme "Diabolique mon ange Live". La encore, Mylène s'ouvre à une musicalité totalement différente que dans ces albums précédents.

Pas d'access : Une voix d'outre-tombe pour débuter cette chanson spatiale sur une musique entraînante et électro. Un nouvel animal fait son apparition dans l'univers Farmer, le faucon. Animal qu'elle doit vraiment aimer puisque elle utilise plusieurs mots se rapportant à l'oiseau. Titre très psychédélique et vraiment bon.

I want you to want me : Deuxième ballade de l'album et il s'agit cette fois d'une reprise. Une chanson vraiment belle qu'on pouvait connaître par le groupe "Cheap Trick" ou plus récemment par "Gary Jules". Cette version ressemble d'ailleurs à cette dernière mais en y mettant l'émotion Farmer. Un anglais vraiment bien maîtrisé et très californien. So Sexy.

Voie lactée : Une chanson fraiche et funk. Pas habitué non plus à ce genre de son et pourtant on se demande pourquoi elle n'y a pas utilisé plus tôt. Une musique sautillante qui donne envie de bouger.

City Of Love : Cette musique est juste magnifique. Une voix dédoublée comme s'il y avait des choeurs sur les refrains, un son hyper aérien et en fermant les yeux on arrive à bâtir notre City Of Love. Chanson qui pourrait très bien sortir en single et qui me rappelle une musique de la chanteuse Enya.

Un jour ou l'autre : L'album se termine sur une chanson d'une émotion incroyable. Mylène nous offre des aigus d'une hauteur impressionnante. La musique est transportante grâce aux tambours et à la cornemuse comme si un orchestre philharmonique était derrière elle pour transporter ses mots et sa voix. Des paroles belles et touchantes. Cette chanson est faite pour un final en concert.


Conclusion : Mylène nous offre un de ses plus beaux albums. Une musicalité américaine et vraiment 2015 sans avoir une note de rétro comme il pouvait y en avoir dans "Monkey Me" même si je l'ai adoré. Un album cosmique et aérien sans enlever l'émotion qu'elle sait si bien nous procurer. Martin Kierszenbaum a réussi avec brio à entrer dans l'univers Farmer sans dénaturer tout ce qui fait sa légende. The Avener a lui aussi réussi à mettre sa musique en avant sans enlever la patte Mylène. J'aurais bien aimé une autre chanson de sa part. Peut-être pour le prochain album. On ne sait jamais.
Même si le grand Laurent Boutonnant est absent de cet album, les fans ne seront probablement pas déroutés de ce changement de musicalité.
Cet album redouble de singles potentiels et j'espère que Mylène nous en offrira plusieurs comme pour "Point de suture".

En tout cas je suis ravi de ce retour et j'attends avec impatience une tournée pour qu'elle puisse faire vivre ce petit bijou sur scène. 

Merci Mylène de nous offrir à chaque fois un album travaillé et surtout que ça ne soit pas le dernier.    


MF 24/7

Sun'Hit - Journée MF le 7 j...
Nathalie Rheims malade
Karen Nimereala Instagram
Version remix Les Larmes

Duel clips

Voter
2018
Désobéissance
Voter
2019
Des larmes

Résultat du vote

41%
59%

Vidéos

Clip "Des larmes"

10/05/2019

Publicité concerts 2019 - M6

18/02/2019

Publicité concerts 2019 - W9

18/02/2019

Teaser concerts 2019 Paris La Défense Arena

19/12/2018

La minute musique - TF1

02/12/2018

Clip "Désobéissance"

28/11/2018

50' Inside - La saga "Désenchantée"

10/11/2018

Publicité album "Désobéissance" - Spot "Rolling Stone"

10/11/2018

Dernière presse

VSD - 28 février 2019
Le Parisien - 18 février 2019
CNews - 5 février 2019
France Dimanche - 8 Février 2019

Dernière presse

VSD - 28 février 2019
Le Parisien - 18 février 2019
CNews - 5 février 2019
France Dimanche - 8 Février 2019
Gala - 31 janvier 2019

Dernières photos

Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018

Dernières photos