Les brèves

Picture disc « Desobeissanc...
Désobéissance picture disc...
Billet concert
Continuité SACEM
Nouvelles archives SACEM
Top album fusionné

Récit de l'avant-première de Ghostland au Grand Rex par Steeven (13 mars 2018)




Mon avant-première de Ghostland au Grand Rex le lundi 12 mars 2018


LA FILE D'ATTENTE JUSQU'AU DEBUT DE LA PROJECTION


Nous sommes le lundi 12 mars 2018. Il est 19h et je me rends à l'avant-première de Ghostland au Grand Rex. Mon ami déjà sur place m'appelle car je suis en retard. Il me dit qu'il y a beaucoup de monde de déjà présent. J'arrive aux alentours de 19h30 et constate effectivement qu'il y beaucoup de monde. Je me perds parmi la foule voyant au passage des caméras interviewant des personnes. J'ai pu reconnaître M6 ainsi que "Quotidien" pour TMC. La foule présente était en fait celle pour le tapis rouge, l'entrée pour la catégorie Orchestre étant déserte je me dis que ça devrait aller, tout le monde n'est pas encore arrivé ! Je rejoins mon ami qui m'y attendait. Je précise que je suis fan de Mylène depuis mon enfance. Pas un fan hardcore (si vous voyez ce que je veux dire, un simple fan, quoi). Mon ami lui ne l'est pas du tout, il m'a accompagné car il aime le cinéma et trouvait ça intéressant de « voir » Mylène. Nous blaguons souvent à son sujet.


Nous présentons nos billets au personnel de sécurité. Faisons quelques pas pour subir une petite fouille au corps. Encore quelques mètres et là, le personnel de l'établissement nous indique la salle : « Ghostland ? Après le bar à droite porte 3 ! » Nous y sommes !! Et visiblement nous ne sommes pas les seuls. La salle devait être complète au trois quart, du moins toujours pour l'Orchestre, en balcon je ne sais pas, je n'ai pas levé les yeux. Evidemment tout le devant était plein, ne restaient que les extrémités ou la partie haute de la salle. Nous nous installons donc en hauteur proche de l'allée centrale. Nous savions pertinemment que Mylène ne ferait qu'un bref passage sur scène donc cela ne nous dérangeait pas d'être « loin » de la scène, au contraire nous avions une bonne vision de l'écran.


Nous sommes installés et commençons à discuter de tout et de rien. Nous racontons notamment des conneries sur Mylène et le moyen de la kidnapper! Tâche qui s'annonce très difficile vu le nombre de vigiles dans la salle. Deux juste derrière nous devant la porte centrale ainsi que trois ou quatre autres dans le reste de l'allée, sans compter ceux des autres allées que je n'ai pas relevés. Le service était au taquet.


Il est 20h15 la salle semble pleine mais je vois encore des sièges vides avec un flux de personnes moins dense. La salle commence à se chauffer. Des applaudissements et des « My-lène !! My-lène » se font entendre. Cela reste encore sage. Je vois un homme devant moi qui ne cesse d'être avec son téléphone à la main, caméra activée en mode selfie braquée sur la porte. Sur le moment je ne comprends pas... Mais oui ! Nous sommes à deux mètres de la porte principale, Mylène ainsi que le reste de l'équipe arrivera surement par-là ! Ce monsieur resta un bon trois quart d'heure ainsi à guetter chaque moment où son idole apparaîtra. Je vous épargne mes commentaires à son sujet, il fait ce qu'il veut au final.


Il est un peu plus de 20h40 et la salle commence à s'impatienter. J'entends des gens ici et là dire « Elle devait arriver à 20h30, elle est où là ? » ou encore « Franchement le Grand Rex incapable de respecter un horaire ». Bon, ainsi soit-il... Bref, d'un coup une masse de personnes fait son entrée dans la salle. Les personnes dehors qui étaient sur le tapis rouge. Nous voyons des femmes avec des bouquets de fleurs ou encore un homme un vinyle à la main dans l'espoir d'avoir un échange avec l'artiste.

 
Le service de sécurité commence à s'affoler. D'autres vigiles arrivent. Des personnes accréditées se massent au niveau des portes. Une femme sur la scène prend le micro et nous souhaite la bienvenue. Le public se lève. La femme introduit donc Pascal Laugier ainsi que les actrices. Applaudissements légers. Quand tout à coup la salle se réveille et se met à hurler. La femme que toute la salle attendait se montre enfin. Elle passe en une fraction de secondes devant mon ami et moi. Je rougis intensément du fait de la voir ainsi, à 3 mètres de moi. Ses cheveux tombant du côté droit cache donc une partie de son visage pour moi. Longue robe noire, toute sobre. Les autres actrices étaient éblouissantes, j'ai trouvé cela dommage que Mylène fasse ce choix vestimentaire. Certes le film n'est pas rose bonbon et c'est du Mylène tout craché mais pour ce genre d'événement je l'aurais plutôt vue en robe de soirée fendue.


M'enfin. Mylène continue son avancée sous une standing-ovation. Pascal ainsi que les actrices parlent brièvement quand vient le tour de Mylène qui tente de nous parler malgré le public en délire. Elle s'y est repris à 3 fois afin d'être audible. A la fin de son intervention un homme s'est écrié « Mylène on t'aiiime ! » et l'intéressée a immédiatement répondu. Très bon moment. Mylène ainsi que l'équipe repart via les coulisses. J'aurais tant voulu qu'ils repassent par l'allée. Tant pis, j'ai énormément profité de ce moment en gardant mon téléphone dans ma poche ; ne fixant que Mylène tant ce genre d'événement est rare et doit être apprécié pour ce qu'il est. Merci à tous.


Seul bémol, j'aurais préféré que l'équipe sur scène parle plus du film. Qu'il y ait un échange avec le spectateur. Ils ont juste dit un petit mot chacun et sont repartis. Même à la fin de la projection ça aurait été sympa qu'on puisse donner notre ressenti à l'équipe. Dommage.


Enfin, et là c'est mon côté fan de Mylène qui parle, j'aurais aussi voulu qu'on est un petit sac de goodies du film. Pourquoi pas ne pas voir l'affiche du film, une photo de l'équipe dédicacée ou je ne sais quoi. J'étais persuadé qu'on aurait un petit quelque chose.

 

MON AVIS SUR LE FILM (avec de légers spoils mais pas sur des points clés)


Avant d'aller voir le film nous savions que Mylène n'était pas l'actrice principale et qu'elle ne serait que peu présente dans le film. Nous y allions donc dans l'optique de voir un film d'horreur comme un autre dans lequel, petit bonus, mon idole jouait. Dès les premières minutes les fondations sont là. Deux sœurs qui cohabitent difficilement avec une mère seule qui fait son possible pour faire le lien entre elles. Chaque sœur a sa propre personnalité bien définie. La famille arrive dans la maison et très vite, sans avoir le temps de s'installer que l'attaque commence. J'ai trouvé cette première scène très très intense. La violence du combat, l'acharnement d'une mère pour protéger sa progéniture. Mylène semblait possédée tant elle rendait coup pour coup. Dans ma tête je trouvais cela un peu too much au vu des coups qu'elle a accusé mais après tout, dans ce genre de situation l'adrénaline et l'instinct de survie peuvent nous faire déplacer des montagnes.
 

Le calme revient. Des années plus tard Beth fait encore des cauchemars. L'écriture est pour elle un moyen d'extérioriser son traumatisme. Sa sœur Vera quant à elle resta profondément marquée et éprouvée. Beth ayant quitté la maison décide d'y retourner. Elle y découvre une femme qui n'est plus sa sœur. Elle a complétement perdu pieds et à cruellement besoin d'aide psychologique.... Psychiatrique même. J'ai trouvé ce passage très malaisant. En tant que spectateur j'ai souffert au travers de cette femme, elle a réussi à me transmettre un je ne sais quoi qui m'a fait me sentir mal. Cela additionné à la scène du combat au début (et des futurs événements du fim), je comprends mieux l'interdiction aux moins de 16 ans. Et je ne suis pas du tout une âme sensible je précise.


L'histoire suit son cours et de fil en aiguille la famille subit une nouvelle attaque dont l'issue est tout autre. Il s'agit d'un instant clé du film. Avec le recul c'était prévisible mais sur le moment j'étais choqué et ai mieux compris certains éléments précédemment évoqué dans le film. Je ne vous en dis pas plus. Le dénouement final arrive. Encore une fois le spectateur que je suis était vraiment mal à l'aise face aux situations très inconfortable que subissaient les actrices à l'écran. J'étais en souffrance pour elles, de ce qu'elles vivaient. Une lueur d'espoir est venue frapper à leur porte mais les ténèbres ont très vite repris le dessus. J'étais désolé pour elles...


Est-ce que ça se finit bien pour la famille ? Je vous laisse le découvrir. Je n'ai pu m'empêcher de pleurer à la fin de la projection. Ce film a été une torture psychologique moi. La peur de ne pas savoir si les personnages allaient s'en sortir. Se demander si untel n'est pas en réalité impliqué dans ces événements. Tant de questions et de suppositions m'ont traversé l'esprit concernant le déroulement de l'histoire. J'étais vraiment impliqué dans le film et n'ai à aucun moment détourné les yeux. Même les jumpscare habillement placés et prévisibles pour certains ne m'ont pas fait sourciller.


Le jeu d'acteur est formidable. Les actrices ont réussis à retranscrire les émotions qu'elles ressentaient. Concernant Mylène, bien qu'elle soit bilingue j'ai l'impression lors de différents passages avoir plutôt entendu une frenchie parler anglais comme nous savons si bien le faire. Elle parlait comme si elle était à l'école. Bon, je m'y attendais mais cela n'est pas dérangeant en soit mais j'avoue que ça fait légèrement tâche. En dehors de ça elle a parfaitement joué son rôle. La voir presque à nu, sans maquillage, une « madame tout le monde » comme dirait Anne-Claire Coudray qui a parfaitement raison. Mylène ou n'importe qui d'autre j'aurais aimé le film tout autant je pense.

 
Là encore ce n'est que mon avis mais... vous vous souvenez du « I know what you want from your sister » ? (J'ai eu un rictus à ce moment.) C'était de la pure esbroufe. Le moment où Mylène dit ces paroles est vraiment mal introduit. Je ne vais pas vous spoiler mais de mon point de vue c'est un cheveu dans la soupe. Ce n'est pas très cohérent je trouve. Je m'étais imaginé un tout autre film depuis ce fameux teaser.


Mon récit probablement écrit de manière maladroite sur cette soirée magique est arrivé à son terme. Le film est vraiment excellent et poignant.   


Steeven B (codefarmer)

MF 24/7

Picture disc « Desobeissanc...
Désobéissance picture disc...
Billet concert
Continuité SACEM

Duel chansons

Voter
2011
Du Temps
Voter
2012
À force de...

Résultat du vote

55%
45%

Souviens-toi du jour

le 19/01/2018

il y a 1 an

Première diffusion et sortie digitale du single "Rolling Stone"

Vidéos

Teaser concerts 2019 Paris La Défense Arena

19/12/2018

La minute musique - TF1

02/12/2018

Clip "Désobéissance"

28/11/2018

50' Inside - La saga "Désenchantée"

10/11/2018

Publicité album "Désobéissance" - Spot "Rolling Stone"

10/11/2018

Publicité album "Désobéissance" - Spot "Sentimentale"

10/11/2018

Publicité album "Désobéissance" - Spot "N'oublie pas"

10/11/2018

Publicité album "Désobéissance" - Spot "Désobéissance" (avec les premières images du clip

10/11/2018

Dernière presse

Gala - 20 juin 2018
Télé Star - 21 mai 2018

Dernière presse

Gala - 20 juin 2018
Télé Star - 21 mai 2018
Première - Mars 2018
Trois Couleurs - Mars / Avril 2018

Dernières photos

Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018

Dernières photos