MF 24/7 : les brèves

Cover Sans Contrefaçon
Apple TV+
Photos Vinyle Live 2019
DVD blu ray environ pour No...
Sting en concert à Paris
Live 2019, déjà en route......
Pages : 473 474 475   [476]   477 478 479

"Mylène, sans contrefaçon" par Pascal Nègre

Par mylene.net, le 22/03/14 - 13:49
Dernière modification le 22/03/14 - 19:51 , lu 46 709 fois.
   
           


Article dans Télé 7 Jours à paraître lundi.



Pour fêter les 30 ans de carrière de l'icône la plus secrète de la chanson, le PDG de sa maison de disques raconte l'artiste timide et flamboyante qu'il connaît depuis ses débuts.

Ma première rencontre avec Mylène, c'était il a trente ans, en 1984. Je l'interviewais pour la sortie de son premier single, Maman a tort. À l'époque, j'étais animateur de radio libre dans la banlieue ouest de Paris, et on recevait des artistes avant qu'ils ne passent sur les grandes stations. J'ai découvert une fille très timide, peu bavarde. Et ça n'a pas changé ! Je ne lui ai jamais dit que notre première rencontre s'était faite ainsi. Elle le découvrira probablement en lisant ces lignes. Onze ans plus tard, je dirigeais Universal lors de la sortie de son album Anamorphosée (L'Instant X, XXL, Rêver...).

"Son cauchemar ? Que personne ne l'écoute..."

Mylène est forte et fragile à la fois. C'est un personnage complexe, authentique, entre pudeur et rires. Et quelle bosseuse ! Elle écrit ses textes et a une oreille incroyable. Elle navigue entre certitudes et doutes. Le doute est pour elle un moteur étonnant. Chaque nouvel album, c'est comme si c'était le premier. Idem pour les tournées. En 2009, avant de mettre en vente les billets pour le Stade de France, je l'ai eu au téléphone. Elle est très angoissée et me raconte qu'elle fait des cauchemars : elle monte sur scène et le stade est vide. Après avoir mis en vente les places, en 45 minutes, c'était complet. Je la rappelle le lendemain. Elle me dit : "Mon public est génial, quel cadeau !" Je rétorque : "C'est bon, vous dormez tranquille !" "Non, me répond-elle. Mon cauchemar maintenant, c'est que je suis sur scène, la salle est pleine, mais personne ne m'écoute..."

Voilà, c'est ça un artiste. Quelqu'un qui sait que rien n'est acquis. Elle ne réalise pas totalement son statut de star. Elle est juste consciente de la relation extrêmement forte avec son public. Mylène est unique. Elle est restée intacte dans sa démarche depuis le début. Alors... non, elle n'est ni sur Twitter, ni sur Facebook. Elle trace sa route à sa façon. C'est une personne émouvante, avec cette voix singulière de petit garçon... Et quand elle donne un spectacle, elle est à fond. Le même spectacle qu'elle soit à Bercy ou au Zénith de Caen. Elle chante vraiment en live du début à la fin, elle livre un show. Elle est vraie, quoi.

merci à scissorboy du forum nobodyknows pour l'article et merci à Nico pour le design 30 ans

Pages : 473 474 475   [476]   477 478 479

MF 24/7

Cover Sans Contrefaçon
Apple TV+
Photos Vinyle Live 2019
DVD blu ray environ pour No...

Duel pochettes

Voter
1997
Album Live à Bercy
Voter
2019
Album Live 2019

Résultat du vote

58%
42%

Vidéos

Basique - France 2 - Annonce l'album "Live 2019"

10/10/2019

Clip "M'effondre" (Live 2019)

10/10/2019

"Télématin" - France 2

12/09/2019

Bande-annonce "Mylène Farmer 2019 Le Film"

06/09/2019

Premier teaser "Mylène Farmer 2019 Le Film"

05/08/2019

L'âge d'or des variétés

02/08/2019

Nouvelles images officielles inédites des concerts 2019

11/06/2019

20h30 le dimanche - France 2

09/06/2019

Dernière presse

VSD - 28 février 2019
Le Parisien - 18 février 2019
CNews - 5 février 2019
France Dimanche - 8 Février 2019

Dernière presse

VSD - 28 février 2019
Le Parisien - 18 février 2019
CNews - 5 février 2019
France Dimanche - 8 Février 2019
Gala - 31 janvier 2019

Dernières photos

Mylène Farmer et Ian Babilee - Tournage du clip Pourvu qu'elles soient douces - Août 1988 - Photographe : Marianne RosenstiehlMylène Farmer et Jeff Dahlgren - Tournage du film Giorgino - Photographe Etienne George - 1993Mylène Farmer - Clip Que mon cœur lâche - Photographe : Marianne Rosenstiehl - 1992Mylène Farmer - Photographe Claude Gassian - Août 1995 - Californie - Photo publiée pour la première fois dans le fanzine "Styx Magazine" en 2015.Mylène Farmer - Tournage du clip Pourvu qu'elles soient douces - Août 1988 - Photographe : Marianne RosenstiehlMylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018

Dernières photos