Les brèves

Désobéissance le nouvel alb...
prochaine vague.....
triple disque d?or
150 000 ventes
Membre du Jury RTL album 20...
Top album fusionné

Timeless 2013 - Bruxelles 13 novembre - Infos et réactions

Lu 65 460 fois

   
           


Mylène Farmer Timeless 2013 Palais 12 Bruxelles 13 novembre
Photo non officielle par Christophe (reimscool)

Premier concert au Palais 12 de Bruxelles en Belgique.

Pour les infos générales sur les concerts, rendez-vous sur la page : Timeless 2013 - Infos.

Vous pouvez envoyer vos récits ou photos par mail : contact@mylene.net


AVANT LE CONCERT


           

Backstage (à gauche photo postée par le danseur Raphael Sergio / à droite photo de plusieurs danseurs) :
Mylène Farmer Timeless 2013 Backstage  Mylène Farmer Timeless 2013 Backstage  

Vidéo - Reportage sur TV Bruxelles dans le 18h le 13/11




INFOS & ANECDOTES


Personnalité présente : Vincent Lindon.

On l'attendait. Il est arrivé. Le singe en peluche vendu dans le merchandising de la tournée pour 30 euros.
Mylène Farmer Merchandising Timeless 2013 Peluche  Mylène Farmer Merchandising Timeless 2013 Peluche  Mylène Farmer Merchandising Timeless 2013 Peluche  

Retour du décor complet et notamment du rideau LED absent des dates en Biélorussie et en Russie.

Mylène a chanté L'Amour n'est rien... (à la place de Elle a dit dans la setlist des concerts en France et Suisse de septembre et octobre / le reste de la setlist est inchangée). Excellent accueil de cette chanson par le public belge.

Deux petites filles montées sur scène sur L'Amour n'est rien... et À l'ombre. La petite fille montée pendant L'Amour n'est rien... est Clara interviewée sur TV Bruxelles avant le concert et la seconde est Chloé âgée de six ans.


Mylène a trébuché à deux reprises (sans tomber heureusement) : sur Monkey Me (les pieds dans les fils du micro - Mylène fera un petit sourire en chantant "je me vautre" quelques secondes plus tard) et sur Désenchantée (les pieds dans sa longue robe noire).

Grosse émotion au début du titre Les mots. Mylène a du mal à démarrer. Ovation par le public. Mylène s'est retournée quelques secondes vers les musiciens sous le regard attendri de Gary Jules afin de se 'reprendre' avant de débuter la chanson. Petit baiser sur la bouche traditionnel de Mylène à Gary Jules à la fin de la chanson.

Mylène chante (comme tous les soirs depuis plusieurs dates) à la fin de Et pourtant... : "Et pourtant, l'amour c'est vous".

Sur Désenchantée, reprise du refrain quatre fois avec le public. A la fin : "C'est spectaculaire et tellement émouvant. Merci beaucoup !"

Pas de reprise avec le public du refrain de Sans contrefaçon pour ce concert (contrairement aux précédents).

Retour du break Maman a tort (absent des dates en Biélorussie et en Russie) introduit par ces mots de Mylène : "Il était une fois, il y a quelques années, nous nous sommes rencontrés donc. Il y avait une chanson, ma toute première... Charlie ?". Mylène chante avec le public le premier couplet de la chanson puis à l'arrêt de la musique : "Encore ?" et Mylène chante alors une deuxième fois ce couplet avec le public acapella.

Mylène a dansé la première partie du pont de Je t'aime mélancolie avec les danseurs.

Reprise avec le public de XXL. Mylène en a profité pour remercier toute l'équipe de la tournée (danseurs, techniciens et musiciens) et a ajouté un petit mot pour le public belge : "Et le public de Belgique, incroyable... Mais ça je le savais déjà !".

Sur À l'ombre : "Cette soirée va malheureusement se terminer. Merci beaucoup, beaucoup." Puis regardant la petite fille qu'elle va faire monter sur scène lors de la reprise de la musique : "Ma puce" puis lui fait signe de la rejoindre.

Emotion et larmes sur Inséparables à la fin du spectacle à la fin de laquelle Mylène dit : "L'émotion grandit, grandit ! C'est de plus en plus difficile de vous quitter. Merci à vous."




Critique mitigée du quotidien belge La Dernière Heure - le problème venant plus de salle que du spectacle ou de Mylène (et pour l'ambiance rappelons que la date d'hier était un concert supplémentaire - les dates supplémentaires depuis le début de la tournée sont généralement plus calmes niveau ambiance car moins de fans présents et concerts plus "grand public") : http://www.dhnet.be/medias/musique/un-palais-12-du-heysel-pas-a-la-hauteur-de-mylene

Même avis pour Ciné Télé Revue - concert grandiose mais organisation catastrophique : http://cinetelerevue.be/fr/mylene-farmer-bordel-palais-12.html

Bonne critique pour Télé Moustique : http://www.moustique.be/culture/musique/263081/5-trucs-a-retenir-sur-le-concert-de-mylene-farmer-au-palais-12




PHOTOS DE FANS


                               


           


       


         


         


                                 
merci à ceux partageant infos et photos




RECITS  DE FANS


"De retour du premier concert à Bruxelles, premières impressions: changement radical par rapport à 2009, visuel toujours somptueux à tous les niveaux, mais plus de concert, moins de show. Je suis Mylene en live depuis 1989, et j'ai été cueilli là où je ne l'attendais pas : sa fragilité est exacerbée, elle m'a énormément ému. Côté voix: absolument nickel pendant la première heure, passé les ballades, elle fatigue d'un coup. Dans l'ensemble elle assure mais pour "à l'ombre" elle a vraiment ramé. Public très attentif, heureux, affectueux, une longue histoire partagée comme elle l'a dit elle-même, des moments calmes et des moments d'ovations. Des torrents de larmes, le maquillage en vrille, les traits effondrés sur Inséparables, je l'ai jamais vue à ce point en 15 concerts. 2 enfants montés sur scène sur "l'amour n'est rien" (à la place de "elle a dit", quelqu'un a du lui dire de la virer ou elle s'en est rendue compte elle-même lol) et à l'ombre. Je ne croyais pas une seconde au final sur "rêver", mea culpa: c'est magnifique." (arnaudbxl)


"Retour du premier concert à Bruxelles. Spectacle parfait, le chant a beaucoup évolué depuis Bercy, Mylène très bavarde Deux fillettes sur scène une salle très calme, moi j'était en gradins D latéraux et étions seuls à crier quand un gros paysan en fosse or nous a demandé de nous taire! L'amour n'est rien j'achète car très bien chantée et avoir fait monter une gamine à ce moment la, très beau moment. deux bracelets jaune et rose en gradin D. Une peluche singe en marchandising et les porte-clefs de retour en masse. Mes amis non fans enchantés par ce show magique. Que du bonheur et des étoiles plein les yeux."


"Rentré à l'instant du concert. Nous étions placé à la barrière en fosse or et que dire. L'amour n'est rien qui n'est pas la chanson que je porte dans mon coeur est vraiment superbe sur cette tournée. Une Mylène très émue, elle à fait monter 2 enfants sur scène ce soir. 2 fillettes une de plus ou moins 10 12 ans, et une autre beaucoup plus jeune. Mylène a eu beaucoup de mal à commencer Les mots, très émues l'intro a duré un bon moment avant qu'elle ne puisse démarrer. Un concert grandiose, riche en émotion, une Mylène sans fausse note, une Mylène souriante, émouvante, proche du public, j'ai largement préféré ce concert à celui que j'ai fait en septembre à Bercy." (jujubaud du forum Mylène.Net)


"Bruxelles, le 13 novembre 2013.
Deuxième expérience « Timeless » en fosse or pour moi après Bercy. De quoi pourvoir comparer !
Le Palais 12 d’abord. La nouvelle salle de concert dont s’est dotée Bruxelles est énooorme (18 000 places) : la fosse or, le parterre et les gradins sont tellement remplis qu’ils ne forment plus qu’un, une masse de corps continue depuis la scène jusqu'au dernier rang. Impressionnant ! De quoi oublier la mauvaise organisation pour accueillir les farmer-addicts (trop peu d’accès, des files énormes et un personnel débordé). L’acoustique est excellente, on est à la pointe de ce qui se fait en la matière. Une fois ses maladies de jeunesse guéries, cette salle sera probablement l’une des plus convoitées d’Europe.
L’ambiance ensuite. Même en fosse or où je suis règne une sorte de léthargie (l’apanage des dates supplémentaires ?) : les olas d’avant la plongée dans l’espace intergalactique farmerien font un flop, et quand la belle apparaît, bien moins d’enthousiasme parmi le public qu’à Bercy. Après quinze minutes, je commence à m’inquiéter, mais c’était oublier que le public bruxellois est un diesel. Le décollage intervient avec « C’est une belle journée », et l’altitude de croisière est atteinte avec « Oui… mais non ». Ouf, le public bruxellois ne faillira pas à sa réputation.

Mylène en connaît d’ailleurs la valeur: fort loquace ce soir, elle lui déclare à de nombreuses reprises son amour : sur le début de « Les Mots », avec de longues secondes où elle se retourne, près de Gary qui la regarde avec une infinie tendresse (il en sera récompensé par un bisou sur la bouche), afin d’étouffer les premiers sanglots du show qui se poursuivront jusque la fin du duo et au-delà. Un « Je te dis tout » juste et émotionnellement chargé clos la discussion : non, Mylène n’est pas un métronome lacrymal, elle verse ses pleurs à différents moments d’une date à l’autre, au gré de son ressenti. Le public est sous le choc, les « Je t’aime » fusent, et Mylène les réciproque volontiers, plus que de coutume ; la relation de confiance s’est définitivement installée. Les hits de ses premiers albums achèvent de conquérir la salle. Même les gradins se sont levés !

Jolis instants aussi que la montée sur scène de ces deux gamines : la première d’une dizaine d’années sur « L’amour n’est rien », dont elle connaît avec une approximation naïvement touchante les paroles (force est de constater que cette chanson remplace étonnamment  bien « Elle a dit » qui passe enfin à la trappe) ; la seconde, un mimi p’tit bout de 5 ans, sur « A l’ombre », où la voix de Mylène semble fatiguée d’une maternelle noirceur.
Pour l’anecdote, Mylène a trébuché à deux reprises (elle s’est pris les pieds dans le micro sur « Monkey Me » et dans les tulles de sa robe noire sur « Désenchantée »), mais elle n’est pas tombée, 7 fois.

Une Mylène proche et aimante ce soir, davantage qu’à Bercy, et qui retardera de quelques secondes le moment de la séparation juste avant « Rêver » en évoquant l’ombre de la fin de la tournée qui « se réduit comme une peau de chagrin ». « Il est de plus en plus difficile de vous quitter », nous lance-t-elle. C’est la raison pour laquelle je te retrouverai dès vendredi, Mylène (et Manuel Gouffran aussi ;-) )" (Christophe)


"Je vous envoie mes premières impressions suite au 1er des 3 concerts de Mylène à Bruxelles.
Ici, un nouveau défi doit être relevé : elle va se produire pour la première fois dans une nouvelle salle inaugurée il y peu, avec une capacité bien plus grande que Forest national (12 à 15 000 spectateurs au lieu de 5 à 8000).
Malgré quelques confusions et de longues files dues au manque d'info pour canaliser les spectateurs vers la place choisie, à 20h30, le Palais 12 est plein.

Le show commence avec 1/2 h de retard.  Enfin, le moment tant attendu : l'entrée en scène ultra spectaculaire, et Mylène apparaît, étoile parmi les étoiles.
Première bonne surprise : l'acoustique est excellente et malgré la voix fragile de Mylène et les tonnes de décibels, elle est  toujours restée audible . Cela nous a  aussi permis de profiter d'incroyables performances vocales de notre ange roux, car exceptée sa prestation sur Inséparables, c'était tellement bon qu'elle a été acclamée à diverses reprises, notamment sur ses balades (Les Mots, Et pourtant, Je te dis tout).
Grand moment d'émotion ensuite, quand après une déclaration d'amour lancée par un fan, Mylène a toutes les peines du monde à contenir ses larmes. Encouragée par un public très chaleureux, elle livrera une version parfaite de son duo" Les mots" avec son pote Gary. Un des moments les plus marquants de la soirée.
Avec de telles vibrations, Mylène a commencé à se lâcher et à communiquer davantage avec nous, il y a eu beaucoup d'échanges et de complicité. "Vous êtes un public merveilleux, mais ça je le savais", dira-t-elle.
Parmi les autres moments forts, j'ai beaucoup apprécié "C'est une belle journée" et son final de folie, la version décoiffante de "Oui mais non", les chorégraphies des robots, bien intégrées dans le spectacle. Sans oublier, le tant attendu " Désenchantée" qui est à Mylène ce que "Satisfaction" est aux Rolling Stones : un incontournable. Exit "Elle a dit" (pourquoi?), remplacée par "L'Amour n'est rien", au cours de laquelle, elle fera monter une première petite fille sur scène.
Seul vrai bémol, pour moi, des chansons comme "Diabolique..." ou "Inséparables " étaient dispensables et auraient pu être remplacées par des chansons issues de ses albums cultes (Ainsi Soit-je ou Inamoramento) ou par "Point de Suture", véritable hymne pour écorchés, une chanson qui lui ressemble tellement. Et dommage aussi que "Maman a tort" n'ait pas été interprétée en entier, au vu de la réaction ultra positive du public.
Mais cela ne va en rien gâcher notre soirée et  il n'y a pas que  sa voix bien en place qui m'ont marquée. J'ai été bluffée par sa performance physique car elle a beau avoir 52 ans, elle nous a montré qu'elle avait une sacrée pêche en se démenant sur des chorégraphies endiablées (Sans Contrefaçon ou Je t'aime Mélancolie).
Elle nous a quittés en nous saluant avec une petite fille dans les bras. Et a finalement disparu comme emportée dans un vaisseau spatial s'élevant d'un immense nuage de fumée.

Je suis sortie de ce spectacle ...enchantée : on en a vraiment pour son argent. J'étais en fosse Or avec mon fils, qui n'est pas fan et qui a été très impressionné.
On dit après chaque tournée que ce sera la dernière. Mais Mylène aime trop la scène, et ses fans aussi, de plus ses spectacles sont de véritables "must", sa marque de fabrique. Alors, restons optimistes!" (nemesisisback)


"Je n'ai pas assez de mots pour exprimer tout ce que j'ai pu ressentir. Une Mylène parfaite (une fois de plus) Belle et exceptionnelle.
Beaucoup d'ambiance dès le début. Mylène a eu beaucoup d'échanges avec le public, avant de commencer "Les mots" Mylène annonce déjà que "ça va être difficile" et là elle "pou" et pleure
Après l'habituelle "Mylène on t'aime" "moi aussi" il y a une nouvelle fois on t'aime on est avec toi, Mylène répond "Si vous saviez à quel point je vous aime." Aussi avant Inséparables (si je ne me trompe) Mylène explique "Une tournée c'est comme un chagrin, plus il rétrécit plus il est grand" Elle évoque à plusieurs reprise le bonheur de ses échanges.
Elle fait plusieurs fois la remarque que c'est magnifique lorsque le public chante et surtout pour "Rêver" premier refrain "C'est à vous" "C'est magique" "vous êtes magnifique"
Lors du refrain de "Maman a tort "Vous en voulez encore" (peut être pas dans ces termes) le public hurle OUI, "Et bien encore une fois on y va"
Bref J'ai la chance fêter mes trente ans et qui plus est avec plein de moments extraordinaires et une femme qu'il l'est tout autant
Merci Mylène" (Mario L)


"Bruxelles, premier concert de cette tournée Timeless pour moi. J'y suis allé avec une amie qui n'avait jamais vu Mylène sur scène. Beaucoup de panique avant ce premier concert tellement le staff en salle était perdu, on écoutait pas mal râler.
Arrivée de Mylène sur scène prodigieuse, souriante, magnifique ...
Le concert hyper bien rodé, même si au début on la sentait tendue et puis passée c'est une Belle Journée (où elle a eu des petits problèmes de voix), tout a démarré, elle s'est amusée, resplendissante et au top !
Bonne surprise avec la présence de L'Amour n'est rien, qui a remplacé Elle a dit malheureusement.
Public pas forcément hyper réceptif, sur Maman a tort ça sonnait un peu vide pour le coup.
Mais quelle bête de scène !
Emouvante, limite attristée par la fin de la tournée comme elle le disait ... je pense que c'est le premier concert que je fais depuis le Mylenium qui soit aussi saisissant pour l'émotion qu'il suscite !
Et des chansons qui prennent toute leur dimension en live : Bleu Noir, Diabolique mon Ange, Oui mais non ...
Bref j'ai hâte d'y retourner samedi en fosse cette fois-ci, je sens que l'ambiance va être chaude et à la hauteur de Mylène !" (Nicolas N)


"
Après une nuit de récupération, je viens faire un petit récit :
Lorsque nous sommes arrivées à 9h30 mercredi matin à Bruxelles, il devait y avoir une trentaine de personnes qui attendaient devant nous (ça m'a surprise de ne pas y voir plus de monde), à 10h je crois ils ont ouvert la grille noire pour faire rentrer les gens calmement.
Puis de là débute l'attente dans le froid mais pas de pluie et nous étions à l'abri. Les fans qui m'entouraient étaientt sympas, on a papoté, on s'est reposé, de belles rencontres. Le temps passe, puis vient le moment ou les portes vont enfin ouvrir (18h45-19h je crois), les bracelets pour la fosse or sont donnés au moment où on montre notre billet. On court un peu pour rejoindre la fosse or, il faut vite réfléchir, on se retrouve à la barrière de l'angle gauche du cercle central. Puis un couple avec ses deux ados arrivent et veulent s'imposer aux barrières, donc on dit gentiment qu'ils resteront derrière.
Pour l'attente avant le concert, aucune ambiance. Avec les fans du milieu et de l'autre côté on se regardait pour tenter de faire partir des olas mais le public ne suivait pas.

Le concert débute, j'en ai des frissons (pourtant je l'ai vu à Bercy), mais la nous sommes encore mieux placées, Mylène apparaît j'en ai les yeux qui brillent et un sourire énorme. Les premiers mots "AAAAAAA l'envers" retentissent, c'est parti pour 2h de show d'émotion, de sourires, de larmes. Au début de Monkey me, Mylène s'est pris le pied dans son porte micro, petite frayeur, et petit sourire du coup quand elle dit "je me vautre" quelques instants plus tard. Surprise lorsque les notes de "l'amour n'est rien" résonne (j'étais contente de pouvoir entendre une autre chanson sur cette tournée) et d'ailleurs j'ai trouvé que le public a bien accueilli cette chanson. La petite fille qui se trouvait pas loin de nous monte sur scène, elle était heureuse cet enfant et chantait, se baladait sur la scène avec Mylène. Beaucoup d'émotion sur la chanson "les mots" j'en avais d'ailleurs des frissons. J'ai trouvé que le public était très attentif sur les ballades, ce qui permettait d'apprécier la voix de Mylène pleinement.
Sur "Désenchantée", on est heureux, on danse, on sautille, mais ça n'a pas plu au fameux couple avec leus filles de derrière, qui commencent à "foutre la merde", le mari me pousse violemment en disant je ne sais quoi (le vigile se rapproche pour voir ce qu'il se passe), je reste consternée d'une telle agressivité (le vigile a d'ailleurs dit leur place est en gradin, pas aux premiers rangs en fin de spectacle) ou la femme restait les bras croisés, nous poussant et donnant des coups de coude, de genoux etc pfffff elle m'a gachée la chanson et "bleu noir"  mais ensuite j'ai préféré ne plus y penser (même si ils continuaient) et profiter du show, de Mylène, de ce merveilleux moment.
Les chansons défilent, puis vient "à l'ombre" (ça sent la fin), Mylène est très prudente pour ne pas glisser, surtout qu'ensuite la seconde petit fille était dans ses bras.
Mylène a pleuré, son maquillage coulé. Durant le spectacle elle le disait que plus la tournée avançait, plus l'émotion était grande, et plus les dates se rétrécissaient. Je la sens très émue, et proche du public, comme si tout allait s'arrêter.
Vivement samedi qu'on y retourne." (Morgane (morganette du forum))

MF 24/7

Désobéissance le nouvel alb...
prochaine vague.....
triple disque d?or
150 000 ventes

Duel chansons

Voter
2005
Redonne-moi
Voter
2015
Insondables

Résultat du vote

70%
30%

Souviens-toi du jour

le 19/11/1991

il y a 27 ans

Sortie du single "Je t'aime mélancolie"

Vidéos

50' Inside - La saga "Désenchantée"

10/11/2018

Publicité album "Désobéissance" - Spot "Rolling Stone"

10/11/2018

Publicité album "Désobéissance" - Spot "Sentimentale"

10/11/2018

Publicité album "Désobéissance" - Spot "N'oublie pas"

10/11/2018

Publicité album "Désobéissance" - Spot "Désobéissance" (avec les premières images du clip

10/11/2018

Les enfants de la télé - France 2

28/10/2018

Mylène Farmer : sur les pas d'une icône (Version 2018)

16/10/2018

"Jean Paul Gaultier fait son show" - Julia

13/10/2018

Dernière presse

Gala - 20 juin 2018
Télé Star - 21 mai 2018

Dernière presse

Gala - 20 juin 2018
Télé Star - 21 mai 2018
Première - Mars 2018
Trois Couleurs - Mars / Avril 2018

Dernières photos

LP, Mylène Farmer et Laurent Boutonnat sur le tournage du clip "N'oublie pas" en Islande en mai 2018Mylène Farmer sur le tournage du clip "N'oublie pas" en Islande en mai 2018LP et Mylène Farmer sur le tournage du clip "N'oublie pas" en Islande en mai 2018Mylène Farmer et LP sur le tournage du clip "N'oublie pas" en Islande en mai 2018La chanson de l'année 2018 sur TF1 - Arènes de Nîmes - 8 juin 2018 - Mylène Farmer chante Rolling StoneLa chanson de l'année 2018 sur TF1 - Arènes de Nîmes - 8 juin 2018 - Mylène Farmer chante Rolling Stone

Dernières photos