MF 24/7 : les brèves

Livre 2.99 ? NOZ
Désobéissance Cover de NVRM...
Reprise Sans contrefacon
Affiche cinéma
bonus dvd live
MotionMag photos scène 2019...

Mylène Farmer - Interview - Star Music - Juillet 1991



  • Date
    Juillet 1991
  • Média / Presse
    Star Music
  • Interview par
    -
  • Fichiers
    Mylène Farmer - Star Music - Juillet 1991  Mylène Farmer - Star Music - Juillet 1991  Mylène Farmer - Star Music - Juillet 1991
  • Catégories interviews



A comme Ailleurs
J'ai toujours éprouvé le sentiment d'être différente... là, présente, mais fondamentalement ailleurs. Dans mes lectures, mes pensées, dans mes remises en question. Je suis un oiseau, je survole les choses pour mieux pénétrer les êtres. Les gens me perçoivent comme quelqu'un de prétentieux, de distant. C'est ma façon d'être, d'exister.


B comme Boutonnat
C'est la rencontre de ma vie ! Celle qui bouleverse un destin, un parcours. Je ne serais sans doute jamais devenue chanteuse si je ne l'avais pas rencontré lors d'un dîner chez des amis. A l'époque, j'étais vaguement mannequin et je n'envisageais que de très loin une carrière artistique.


C comme Carrière
On ne mène pas une carrière, on fait des choix, on avance sans savoir ce que l'on fera demain. Les plans de carrière ne servent à rien et puis tant d'artistes ont brisé leurs rêves que je ne veux jamais tout à fait y croire.


D comme (agnus) Dei
L'ésotérisme me captive, m'impressionne tout en m'étant familier. Et Dieu dans tout ça ! Il est à la fois présent et terriblement absent. Plus on vieillit et plus l'idée de Dieu est obsédante. Elle nous hante, nous habite. J'ai appris à gérer ces questions grâce au cynisme... L'humour est salvateur.


E comme Enfance
Je n'en guérirai jamais. Des blessures indélébiles restent gravées. Elles se recouvrent peu à peu, mais le fond demeure. Je n'ai pas envie d'en parler plus avant. Sans doute ai-je besoin d'une analyse pour me comprendre. J'y pense, mais j'ai peur de tuer ma créativité. Ce sont les douleurs qui suscitent les mots, qui donnent naissance à des chansons.


F comme Farmer
Il y a la Farmer, celle que je connais depuis toujours. La petite fille qui a grandi. et puis il y a l'autre, celle dont les gens parlent, celle que les gens écoutent ou voient à la télé. Est-ce la même ou une autre ? Je l'ignore moi-même...


G comme Goldman
J'ai assisté à son dernier concert, au Vélodrome de Vincennes (avec Carol Fredericks et Michael Jones, ndlr). J'apprécie l'artiste. Je devine l'homme et je respecte profondément sa création. Nous sommes différents mais nous ne sommes pas antagonistes. D'ailleurs, nous partageons le même producteur... Thierry Suc.


H comme Hôpital psychiatrique
L'univers de la folie ne cesse de me fasciner. Je n'ai jamais mis les pieds dans "un asile de fous" comme on dit ! Mais je me sens proche des gens qui y vivent. Il y a une telle détresse, une telle pauvreté sur Terre, je trouve que l'homme manque de par trop de générosité. L'égoïsme nous tuera à l'intérieur.


I comme Imaginaire
Si l'imagination pouvait prendre le pouvoir, nous n'en serions pas là ! La fiction, la création nous éloignent des réalités pas toujours faciles à absorber. Je suis définitivement fâchée avec les lois du quotidien !


J comme Journalistes
Après Bercy, j'ai lu certains articles qui manifestement étaient écrits pour blesser ou même pour flatter l'ego de leurs auteurs. D'autres n'avaient pas vu le concert et s'autorisaient des commentaires qui n'avaient pas lieu d'être. On peut ne pas m'aimer, c'est une évidence, mais de là à mentir, à dire que je ne chantais pas en direct, relève à mes yeux de la faute professionnelle.


K comme Kafka
C'est l'un de mes auteurs de référence, parce que l'Autriche, l'avant-guerre et surtout ses livres magnifiques...


L comme Long métrage
Le cinéma, le film, Laurent et moi, nous nous y attelons. Peut-être qu'en septembre, nous pourrons enfin dire "moteur !". Je n'en dirai pas plus.


M comme Maternité
J'ai fait d'autres choix, j'ai d'autres envies. Je ne suis pas prête, le monde me fait trop peur pour lui offrir une vie.


N comme Noyade
C'est un terme que j'affectionne comme la pendaison.


O comme Olympia
Ce n'est pas la scène qui convient au type de spectacle que je fais. De toute façon pour l'instant je n'envisage aucunement de remonter sur scène. Si le désir revenait, insistant, incontournable, je foncerais !


P comme Pression
La pression est constante, tenace, elle maintient en vie. Ce métier élève sans cesse les surenchères... Mais heureusement que le public légitime tout le reste. L'amour d'autant de personnes a le mérite de nous réconcilier avec nous-mêmes. C'est une noble pression.


Q comme Qualité
Ce qui passe pour des défauts m'apparaît à moi comme les plus belles des qualités. La provocation, la révolte, l'outrance, l'excès. Le tiède m'ennuie et la raison raisonnable me semble trop suspecte pour être honnête.


R comme Regrets
C'est la chanson d'une rencontre avec un poète, Jean-Louis Murat. J'admirais l'artiste, j'ai aimé l'homme, je ne regrette pas d'avoir fait Regrets, au contraire.


S comme Solitude
Seule et solitaire, je suis comme je suis. Je suis profondément comme ça. J'appartiens à la race des sauvages réservées, des introverties, ça tombe bien, c'est un mot à la mode.


T comme Trahison
C'est un sentiment fort. Alors je l'affectionne malgré le caractère douloureux qu'il revêt. Certains êtres ont l'impression d'avoir été trahis mais en définitive, c'est la vie qui nous trahit. La pire des choses c'est de trahir ses rêves, ses idées, son enfance.


U V W X Y Z
(Fatiguée, Mylène Farmer était au bord de la crise du départ. Los Angeles l'attendait au tournant de son emploi du temps...
Alors pour information, sachez qu'à la lettre V elle nous a dit le mot "Vierge"', son signe astrologique, et que pour toutes les autres elle a sorti son joker.
Farmer, elle est sans contrefaçon, en doutiez-vous ?)

Recherche Interviews

Rechercher dans les interviews
de Mylène Farmer