Les brèves

Version radio
Des Larmes sur Nostalgie
Pochette single Des Larmes
Photo inédite
Nouveau single Des Larmes
Des Larmes

Mylène Farmer / Sting / Martin Kierszenbaum - Interview - BelRTL - 14 novembre 2015



  • Date
    14 novembre 2015
  • Média / Radio
    BelRTL (Belgique)
  • Interview par
    Serge Jonckers
  • Fichier
  • Catégories interviews


Interview diffusée le samedi 14 novembre entre 18h30 et 20 heures dans l'émission "Club Music" sur BelRTL.
Interview enregistrée le lundi 09 novembre dans la suite 241 de l'hôtel Royal Monceau à Paris.
Interview pour la promotion de l'album Interstellaires sorti le 06 novembre et réunissant Mylène, Sting et Martin Kierszenbaum.
À noter que des questions et réponses sont identiques à celles de l'interview diffusée sur RTL en France le 10 novembre 2015.


BelRTL : Comment s'est passée la rencontre entre Sting et Mylène Farmer ? Comment ont-ils travaillé ensemble et surtout a-t-elle été surprise de la réponse positive à l'invitation pour ce duo ?
Mylène Farmer : Il y a plusieurs choses. Sting a accepté qu'un DJ qui s'appelle The Avener reproduise à sa manière la chanson même si il a gardé beaucoup de choses de la version originale, bien évidemment. Ça, c'est la première chose. Et j'ai demandé à Sting si il avait la gentillesse d'accepter que l'on monte le play-back dans une version plus haute. Et il a tout de suite dit : "Oui". Ce qui donne, j'imagine - il répondra lui-même - une couleur différente pour la chanson. J'avoue que j'ai été non pas surprise, mais ça ne m'étonne pas, à vrai dire... Parce qu'on m'avait, et parlé beaucoup de Sting, je l'ai rencontrée moi-même à différentes occasions, et je sais que c'est quelqu'un qui est d'abord très très humble, c'est quelqu'un de très professionnel, évidemment. Et puis le fait d'avoir accepté de faire ce duo, ça veut dire qu'on s'ouvre à beaucoup de choses.


BelRTL : Le nouvel album de Mylène Farmer sans la collaboration du fameux Laurent Boutonnat. Cela veut dire que cet album a une couleur musicale un peu particulière grâce notamment à ce nouveau producteur, Martin Kierszenbaum. Est-ce que cet album est plus intimiste ? Ce n'est pas facile de répondre à ce genre de question...
Mylène Farmer : Oh ! Je ne suis pas sûre. C'est toujours difficile de répondre à ce type de questions. La chose qui est très nouvelle pour moi, c'est d'avoir travaillé et rencontré Martin Kierszenbaum qui est lui-même un compositeur, un musicien, qui a un grand talent. Nous avons partagé cet album et j'en suis vraiment ravie.


BelTL : Ecoutez la définition de la star par Mylène Farmer. Ça vaut son pesant d'or !
Mylène Farmer : C'est être identifiable à la première seconde et c'est avoir son propre univers, donc pas d'essayer de copier l'autre, un autre ou une autre, tout simplement.


BelRTL : Sting a été très très surpris et très satisfait aussi par la nouvelle version de cette chanson Stolen Car. Il a même déclaré à la presse, il n'y va pas par quatre chemins : "Cette nouvelle version est même supérieure à l'original."
Sting : J'ai toujours été convaincu que cette chanson devait être un duo entre une belle femme et moi-même, et j'attendais la bonne personne qui pourrait vraiment faire la traduction, une belle traduction en français. Ce titre est aujourd'hui une très belle chanson dans les deux langues. C'est une histoire intéressante entre un homme, une femme et sa maîtresse. Et Mylène y a apporté vraiment une belle contribution. C'est une drôle histoire d'amour. J'ai attendu longtemps avant de trouver la bonne personne. 


BelRTL : L'occasion pour Mylène Farmer de revenir sur cette collaboration, et vous l'entendre, les deux s'entendent comme larrons en foire, et manifestement ont vraiment apprécié de travailler l'un avec l'autre.
Mylène Farmer : C'est Sting qui m'a proposé cette chanson. Il a tout de suite pointé Stolen Car, et j'ai trouvé effectivement que c'était une très très bonne idée.
Sting : C'est une histoire compliquée. C'est un voleur qui visualise les gens à qui il a volé la voiture : un chef d'entreprise prospère, sa maîtresse, sa femme. L'ambiance est très sexy, il y a beaucoup d'émotion et, Mylène est parfaite pour ça. Elle aurait pu jouer les deux rôles.
Mylène Farmer : Pour autant, j'ai choisi la maîtresse, pas la femme ! (rires)


BelRTL: Quand on a une collaboration comme ça - c'est pas la première bien évidemment (...) - est-ce qu'il y a un jeu de séduction entre les deux. Bref, Sting a-t-il été séduit par Mylène et vice-versa ?
Sting : La séduction, c'est un autre effort. Inspiration convient mieux. Pour travailler avec quelqu'un, il faut qu'il vous inspire. Cette collaboration m'a beaucoup enrichi. Mylène a vraiment amélioré ma chanson.
Mylène Farmer : Moi je répondrai que j'ai toujours aimé la musique de Sting, j'ai toujours aimé ses compositions, sa plume qui est très très belle, qui est très poétique. C'est quelqu'un qui a un talent inouï.


BelRTL : Ce duo est-il le plus fascinant, le plus difficile, le plus intéressant de sa carrière, et vu que c'est un artiste anglo-saxon, elle doit donc aimer beaucoup de choses et beaucoup de musique anglo-saxonne. Qu'est-ce qu'elle écoute ?
Mylène Farmer :  La réponse est évidente. C'est une rencontre assez magique. C'est quelqu'un qui m'apprend beaucoup de choses, c'est quelqu'un de très généreux, c'est quelqu'un qui a une folie que j'adore. Voilà, autant de qualificatifs qui font que c'est une homme assez exceptionnel. J'écoute beaucoup Archive avec qui j'ai travaillé également. J'écoute énormément Sigur Rós, mais là c'est pas anglais pour le coup, c'est scandinave. Et puis, il y en a certainement beaucoup d'autres que je vais oublier. Et Depeche Mode, j'aime beaucoup Depeche Mode.


BelRTL : Comme ils s'entendent bien tous les deux, il y a peut-être des projets d'une tournée commune... Chiche !
Mylène Farmer : (Rires) Je crois que Sting a beaucoup beaucoup de travail.


BelRTL : Projet de tournée, oui ou non ?
Mylène Farmer : Alors, pour l'instant, non ! J'ai voulu me donner un petit peu de temps pour retourner sur scène, pour essayer justement de recréer, de réinventer. Et, j'ai besoin de ce temps-là pour retourner. On fait aussi ce métier pour rencontrer un public. Donc, c'est fondamental. Maintenant, je ne les qualifierai jamais d'hystériques. Ce sont des gens, voilà, pour qui j'ai beaucoup de respect. Et c'est fondamental pour un artiste d'avoir un public.


BelRTL :  Sting et Mylène Farmer ont-ils ou se sont-ils découverts des points communs ?
Sting : Oui, on s'entend bien. Professionnellement. Et puis, on rit beaucoup ensemble. On s'aime bien.
Mylène Farmer : C'est quelqu'un qui est discret aussi. C'est quelqu'un de drôle. Je crois que nous avons quelques points communs. Dans le moment, on va dire, de studio, d'enregistrement, quelque chose d'immédiat, de magique. Il a fait très peu de prises, et c'est toujours très très impressionnant.


BelRTL : Mylène nous explique comment elle a travaillé avec ce nouveau producteur Martin Kierszenbaum et dans quelles circonstances cet album est né.
Mylène Farmer : Quand je travaille avec Laurent Boutonnat il m'arrive très très souvent de trouver les mélodies, ou du couplet, ou du refrain, ou de toute la chanson ou pas. Et c'est exactement finalement le même travail que j'ai effectué avec Martin.
Martin Kierszenbaum : C'est vrai, ça s'est aussi passé comme ça entre nous. Mylène s'est beaucoup impliquée. On a fait simple. J'étais au piano et Mylène était près de de moi.
Mylène Farmer : Comme moi j'étais effectivement immobilisée parce que j'ai eu une jambe cassée, et que ça m'imposait d'être allitée pendant de nombreux mois, Martin a eu la gentillesse de prendre un avion et de venir passer quelque temps avec moi. Voilà, c'était pas main dans la main, mais c'était l'un en face de l'autre. Puis après, bon, voilà, la magie on ne va pas vous la donner. (rire)


BelRTL : Comment est venue à Mylène l'idée de reprendre la chanson I want you to want me.
Mylène Farmer : Absolument. J'ai connu cette chanson à travers Gary Jules avec qui j'ai partagé aussi un duo sur scène sur la dernière tournée, et c'est lui-même qui avait décidé de reprendre ce titre et de le ralentir. Donc il a fait en fait une nouvelle version d'une chanson existante qui était très rapide, et j'ai beaucoup aimé cette version. Donc je me suis dit : "Je vais m'y atteler (rire) et tenter une version", voilà.


BelRTL : Qu'est-ce qui fait que Mylène Farmer est une star ?
Mylène Farmer : C'est être identifiable à la première seconde et c'est avoir son propre univers ne pas copier l'autre, un autre ou une autre, tout simplement.



MF 24/7

Version radio
Des Larmes sur Nostalgie
Pochette single Des Larmes
Photo inédite

Duel singles

Voter
2008
Dégénération
Voter
2010
Oui mais... Non

Résultat du vote

52%
48%

Souviens-toi du jour

le 20/03/1996

il y a 23 ans

Première diffusion du clip "California"

Vidéos

Publicité concerts 2019 - M6

18/02/2019

Publicité concerts 2019 - W9

18/02/2019

Teaser concerts 2019 Paris La Défense Arena

19/12/2018

La minute musique - TF1

02/12/2018

Clip "Désobéissance"

28/11/2018

50' Inside - La saga "Désenchantée"

10/11/2018

Publicité album "Désobéissance" - Spot "Rolling Stone"

10/11/2018

Publicité album "Désobéissance" - Spot "Sentimentale"

10/11/2018

Dernière presse

VSD - 28 février 2019
Le Parisien - 18 février 2019
CNews - 5 février 2019
France Dimanche - 8 Février 2019

Dernière presse

VSD - 28 février 2019
Le Parisien - 18 février 2019
CNews - 5 février 2019
France Dimanche - 8 Février 2019
Gala - 31 janvier 2019

Dernières photos

Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018

Dernières photos