Les brèves

Version radio
Des Larmes sur Nostalgie
Pochette single Des Larmes
Photo inédite
Nouveau single Des Larmes
Des Larmes

Mylène Farmer - Interview - Le Guide Méridional - 12 juin 1996






Le Guide Méridional : Sa préparation physique pour les concerts :
Mylène Farmer : Dans ma préparation physique, je suis plus fond que forme. Je ne mange pas de viande, plutôt des sucres lents.


Le Guide Méridional : Rapports avec ses précédents concerts et le retour sur scène :
Mylène Farmer : Deux spectacles en cinq ans, cela peut paraître peu mais j’ai peur de la redite. Ce retour correspond à une nouvelle envie... et bien sûr le nouvel album. (...)
(C'est une) alchimie: j'ai rempli ces quatre ans de voyages à Los Angeles, New York, Bali aussi, de liberté, d'apprentissage de la vie. Avec une volonté de déracinement du cocon, qu'il soit bon ou mauvais.
(Je peux parler) d'épanouissement. Je voulais aller vers l'autre. Je me sens un peu plus légère, mes doutes sont moins profonds. De mon côté, c'est un changement radical de vivre dans l'instant présent. A Los Angeles par exemple, je recherchais une perte d'identité, au moins artistique.


Le Guide Méridional : Le film Giorgino :
Mylène Farmer : J'aime jouer mais je savais que ce serait lourd à porter. Le choix n'était pas "populaire" et j'avais envisagé l'échec. Pour autant, avec Laurent Boutonnat, la relation n'a pas été endommagée. Je travaille avec lui depuis 12 ans. Il était normal en revanche que se développe aujourd'hui un nouvel esthétisme. Il y a dans ce show un travail important sur l'image que je trouve très beau.


Le Guide Méridional : Le show du Tour 1996 :
Mylène Farmer : Un show avec des départements différents, dans la tradition américaine. Je ne pourrais pas m'en tenir à moi seule derrière un micro ! Le changement passe par un côté sexy. J'apprécie toujours Cioran, mais je suis moins cynique. Je remplacerais par de l'humour.


Le Guide Méridional : Le choix de Sans Contrefaçon pour la bande originale de Pédale Douce (que Mylène dit avoir accepté spontanément):
Mylène Farmer : Je passe pour une pionnière de la cause homosexuelle. Si une part importante de mon public s'en revendique, j'en suis ravie. Mais je ne prône pas le militantisme. Plus on en parle, mieux c'est, c'est tout.


Le Guide Méridional : Le choix du Sud pour rôder ce spectacle:
Mylène Farmer : J'ai commencé par le Sud car en rentrant, j'ai trouvé Paris noir plombé. J'y vis toujours mais je bouge beaucoup. En revanche, si je pourrais sans problème m'expatrier en Europe, je ne deviendrais pas américaine. La qualité de vie y est ponctuellement agréable.


Le Guide Méridional : Le choix de Toulon (alors ville ayant un maire Front National, mouvement politique d'extrême-droite, ndlr):
Thierry Suc : C'était celui d'une salle, l'une des meilleures de France, pas celui d'une ville.
Mylène Farmer : Personnellement, je n'ai pas envie de délivrer des messages.

Recherche Interviews

Rechercher dans les interviews
de Mylène Farmer

MF 24/7

Version radio
Des Larmes sur Nostalgie
Pochette single Des Larmes
Photo inédite

Duel singles

Voter
2008
Dégénération
Voter
2010
Oui mais... Non

Résultat du vote

52%
48%

Vidéos

Publicité concerts 2019 - M6

18/02/2019

Publicité concerts 2019 - W9

18/02/2019

Teaser concerts 2019 Paris La Défense Arena

19/12/2018

La minute musique - TF1

02/12/2018

Clip "Désobéissance"

28/11/2018

50' Inside - La saga "Désenchantée"

10/11/2018

Publicité album "Désobéissance" - Spot "Rolling Stone"

10/11/2018

Publicité album "Désobéissance" - Spot "Sentimentale"

10/11/2018

Dernière presse

VSD - 28 février 2019
Le Parisien - 18 février 2019
CNews - 5 février 2019
France Dimanche - 8 Février 2019

Dernière presse

VSD - 28 février 2019
Le Parisien - 18 février 2019
CNews - 5 février 2019
France Dimanche - 8 Février 2019
Gala - 31 janvier 2019