Les brèves

Interview de Julia
Coup coeur MF Défense Arena...
MF 2019
Naître pas, FARMER vs NOVAR...
Shay
alizee enceinte

Mylène Farmer - Interview - Les années tubes - TF1 - 18 mai 1996






Interview une semaine avant le début du Tour 1996.

Emission diffusée en prime time le vendredi sur TF1.

Mylène interprète Sans contrefaçon (chorégraphie et mise en scène quasi identiques à celles que l'on retrouvera pour cette chanson lors des concerts) puis rejoint Jean-Pierre Foucault pour une brève interview.

Elle reviendra plus tard dans l'émission pour interpréter California.

 

Jean-Pierre Foucault : Bonsoir Mylène.
Mylène Farmer : Bonsoir.


Et tout le monde se rassied ! Quel succès ! Tout le monde se lève, tout le monde danse. Merci. Ce qui prouve que quand vous venez, il se passe quelque chose, et pourtant, vous êtes bien rare à la télé ! Alors, première question que j’aimerais vous poser, c'est: pourquoi vous vous faites si rare ? Est-ce que c'est une volonté délibérée de votre part, non pas de vous cacher, mais enfin, de quelque peu vous préserver vis-à-vis du public et de la télévision ? Mylène ?
Pas me préserver du public mais, une façon de me préserver en général. C'est quelque chose que j'aime faire, mais avec parcimonie. Ça dépend aussi des émissions qui vous offrent une qualité de travail, que ce soit une qualité de lumière, de tournage. Autant de choses qui sont rares en télévision et qui sont importantes pour moi.


Exigeante donc, c'est bien. Et merci en tout cas d'apprécier le travail de l'ensemble de nos équipes avec notre ami Gilles Amado.
Merci à vous.


Alors, Mylène, Bercy, ça c'est une aventure, d'autant que vous y serez trois soirs: le 31 mai, le 1er juin, puis une date un petit peu plus lointaine dans le courant du mois de juin, ce sera le vingt...
Le 28. (date qui sera finalement annulée suite à la chute de Mylène à Lyon le 15 juin ; Mylène se produira à nouveau à Bercy sur le Tour 1996 le 12 décembre, ndlr)


Le 28 ! Je peux vous dire pour m'être renseigné : Bercy pour Mylène Farmer, on ne  va pas faire de comparaison, mais il y a au moins trois semi-remorques de plus que Johnny puisqu'il y a dix semi-remorques, donc une équipe technique impressionnante sur scène. Et puis, une équipe aussi humaine à laquelle vous tenez beaucoup, et notamment dans le métissage des gens qui vous entourent…
Oui, c'est vrai que j'ai souhaité avoir des danseurs qui viennent donc des Etats-Unis, de New York. Et c'était pour avoir justement ce métissage, avoir des peaux de couleurs différentes.


Alors, des chansons qu'on connaît, comme celle-là, et puis plein d'autres…
Oui. Il y a dix-sept chansons, je crois, dix-huit. (le public hurle)


Moi quand je  vais vous dire "dix-sept mots", il n'y a personne qui crie dans la salle ! Il suffit que Mylène dise "dix-sept chansons"... Vraiment, la vie est injuste ! Merci en tout cas d'être venue ce soir.
Merci à vous.


On vous reverra un petit peu plus tard pour chanter une autre chanson, une des dernières. Merci beaucoup, Mylène Farmer.
Merci de votre accueil. 

Recherche Interviews

Rechercher dans les interviews
de Mylène Farmer