Les brèves

Photo Laurent Boutonnat
Clip #mesuistrompée 5 juin....
JULIA EN DIRECT SUR VOLTAGE
Montage jusqu'à fin semaine...
MYLENE DANS LA PRESSE
Sun'Hit - Journée MF le 7 j...

Mylène Farmer - Interview - Nous Deux - 07 juin 1988






Loin, loin, au Canada
Mylène rêvait comme tous les enfants d'être vétérinaire, ou "au moins de faire un métier où il serait question d'animaux".


De la photo à la chanson :
Mylène Farmer : Je vivotais en faisant des photos de mode, en rêvant de faire du cinéma, quand j'ai rencontré Laurent Boutonnat. Comme nous avons tous les deux très mauvais caractère, on s'est bien entendus.


Alternance (l'échec de On est tous des imbéciles) :
Mylène Farmer : Je pouvais toujours redevenir mannequin... mais je dois reconnaître que ça ne me disait rien.


La chanson est venue me chercher :
Mylène Farmer : C'est vrai, je ne demandais rien à personne ; mais quand on est venu me chercher pour me faire chanter, j'ai eu envie que ça marche.


Est-elle libertine ?
Mylène Farmer : Oui et non, tout le monde est libertin, moi aussi. L'amour est un jeu pour moi auquel je veux gagner à tous les coups...


La Gloire :
Mylène Farmer : Avec un grand G ! Les anglais ont adoré Libertine, et les allemands aussi. On me demande pour une tournée en Allemagne. Ils s'imaginent quoi ? Que je vais refaire le clip sur scène ? Ce serait rigolo, remarque !

Un jour on se lassera de ma voix, un jour je me lasserai des micros, alors j'irai vivre en Afrique dans une réserve, ou dans une ferme avec plein d'animaux. On retourne toujours à ses amours d'enfance, c'est une manière de ne pas grandir ni vieillir.

Recherche Interviews

Rechercher dans les interviews
de Mylène Farmer