Les brèves

Photo Laurent Boutonnat
Clip #mesuistrompée 5 juin....
JULIA EN DIRECT SUR VOLTAGE
Montage jusqu'à fin semaine...
MYLENE DANS LA PRESSE
Sun'Hit - Journée MF le 7 j...

Mylène Farmer - Interview - L'oreille en coin du dimanche matin - France Inter - 16 juin 1985



  • Date
    16 juin 1985
  • Média / Radio
    L'oreille en coin du dimanche matin - France Inter
  • Interview par
    Françoise Morasso
  • Fichier
  • Catégories interviews



À l’occasion de sa deuxième participation à l’émission "L'oreille en coin du dimanche matin", Mylène vient promouvoir son nouveau 45 tours, On est tous des imbéciles, sorti en janvier 1985.
Les autres invités sont l'écrivain Jean d'Ormesson et le chanteur Hervé Cristiani.


Françoise Morasso : (s'adressant à Jean d'Ormesson qui s'est amusé, auparavant dans l'émission, à composer un gouvernement imaginaire) Je ne sais pas quel poste vous allez donner à Mylène Farmer mais vous savez que c'est une philosophe, dans son genre. Parce que Mylène Farmer, elle a écrit Maman a tort le premier tube qui l'a lancée. (Françoise Morasso se trompe puisque les paroles de Maman a tort sont signées Laurent Boutonnat et Jérôme Dahan, ndlr) Maintenant, elle écrit "Nous sommes tous des imbéciles" ! (sic) (nouvelle erreur puisque les paroles de cette chanson sont également de Jérôme Dahan, ndlr) Mylène Farmer !


Mylène interprète, en direct, On est tous des imbéciles.


Françoise Morasso : Mylène Farmer, bonjour !
Mylène Farmer : Bonjour !


Françoise Morasso : Vous étiez venue il y a un petit moment ?
Mylène Farmer : Je suis venue il y a six mois. (Mylène était l'invitée de "L'oreille en coin" le 16 septembre 1984, ndlr)


Françoise Morasso : Et oui ! Et maintenant, ça y est, un deuxième tube ! Ça fait plaisir ! Jamais deux sans trois !
Mylène Farmer : J'espère, oui !


Françoise Morasso : Ça marche toujours ! Vous restez avec nous parce que tout à l'heure, la parodie sera sur la même chanson.
Pierre Saka : Oui. C'est exprès. Ça tombait en situation, très bien. C'est la première fois qu'on le fait. On prend la première chanson et on fait la même chose sur la parodie. C'est bien !
Françoise Morasso : J'espère que vous avez bien écouté.


(...)


Pierre Saka : (à propos de la chronique précédente de Françoise Morasso sur les propos d'Alain Calmat alors ministre délégué à la Jeunesse et aux Sports dans le gouvernement Fabius et qui parlait de la suppression du loto sportif) Nous, le loto sportif, on n'a rien compris ! "On est tous des imbéciles", Mylène Farmer ! Allez, musique !


Mylène va interpréter une parodie de sa chanson On est tous des imbéciles sur des paroles de Pierre Saka à propos du loto sportif.
Jean d'Ormesson fait les chœurs.


Mylène Farmer : (alors que la musique se lance) J'ai le droit de recruter des chœurs ?
Pierre Saka : Des chœurs, oui !
Mylène Farmer : Alors, je recrute des chœurs !
Françoise Morasso : Oui, oui on va faire les chœurs. Jean d'Ormesson va faire le chœur !
Jean D'Ormesson : Le joli cœur !


Alors que Mylène commence à chanter la parodie, nous entendons la chanson diffusée dans sa version originale derrière.


Mylène Farmer : "C'est sûrement un gros échec
On n'sait pas jouer au loto
Mais tu sais pour les sportifs – sportifs
Faut expliquer la combine
Pour toucher le gros chèque"


Mylène prévient "C'est pas encore, hein !" en s'adressant à ceux qui doivent faire les chœurs. Puis elle reprend :


Mylène Farmer : "Pour Calmat, c'est pas très grave"


Mylène dit en riant : "Ils se moquent de moi, là !" et reprend :


Mylène Farmer : "Actuellement on peut pas le dire (rires)
Mais c'est un peu de notre faute
Toutes ses cases qu'il faut cocher
Personne n'a rien pigé (rires)
On est tous des imbéciles"


Alors que Jean d'Ormesson reprend en chœur avec Mylène, cette dernière dit : "On se demande qui chante faux, là !", en riant, et reprend :


Mylène Farmer : "Car ce jeu était facile
On est tous de vrais débiles
En rugby, en boxe et au tennis, t'as rien compris

On a du se gourer de colonne (Mylène avait dit "Planète", par erreur, comme dans le vrai texte de la chanson, et répète alors "colonne" en éclatant de rire)
Comme la loi de Savary (rires)
Les clignotants dans la nuit
Giscard en 81
Oh la la pauvre crétin" (chanté avec Yves Lecoq imitant Valéry Giscard d’Estaing)


Mylène encourage tout le monde : " Allez !". Et reprend :


Mylène Farmer : "On est tous des imbéciles
Car ce jeu était facile
On est tous de vrais débiles
On r'met ça à la rentrée
Plus facile c'est pas... "


Mylène s'arrête de chanter et dit : "Y'a trop de pieds c'est raté là !" (à propos du texte)


Pierre Saka : Il manque un pied... non il y en a un de trop.


Mylène Farmer : (qui conclut) "On est tous des imbéciles !"


Fin de la parodie.
Applaudissements du public.
Fin de l’intervention de Mylène.


Source retranscription : Styx Magazine - Référentiel des radios - Editions Sunset Publishing - 2013

Recherche Interviews

Rechercher dans les interviews
de Mylène Farmer