Les brèves

Version radio
Des Larmes sur Nostalgie
Pochette single Des Larmes
Photo inédite
Nouveau single Des Larmes
Des Larmes

Mylène Farmer - Interview - Podium - Mai 1991



  • Date
    Mai 1991
  • Média / Presse
    Podium
  • Interview par
    Marc Thirion
  • Fichiers
    Mylène Farmer - Podium - Mai 1991  Mylène Farmer - Podium - Mai 1991  Mylène Farmer - Podium - Mai 1991
  • Catégories interviews



Podium : L'après Bercy
Mylène Farmer :  Je crois qu'on n'a pas le choix. Je n'apprendrai rien à personne en disant que c'est difficile... C'est un moment de vide et non pas de doute. Une absence d'idées quant à une écriture pour un autre album. C'est pour cela que j'ai laissé passer un peu de temps avant de me remettre à écrire. C'est difficile d'envisager d'écrire après un moment pareil... Le retour au quotidien a été un peu à l'image d'une dépression, mais j'étais quand même relativement entourée. Mais tous ces états de choses très puissants et puis rien, c'est presque inhumain. Tout artiste est amené à vivre cela heureusement ou malheureusement.


Podium : La vie d'une star
Mylène Farmer : Je suis très protégée par rapport à ce qu'on appelle le star-system. Je fais très peu d'interviews parce que mon souhait n'est pas d'être dans tous les magazines, sur toutes les couvertures. Pareil pour ce qui est de mes prestations télé, je préfère les choses parsemées à la surmédiatisation. Je n'aime pas parler de moi, je n'aime pas me raconter...


Podium : Sur scène, des rires et des larmes
Mylène Farmer : La scène est un moment unique. Sur scène, on concentre toutes les émotions, tous les états, autant d'éléments qui font quinze ans de votre vie. Tout est rejeté et balancé comme ça, en deux heures de temps. Il est normal que nous ne soyons plus la même personne que dans la vie de tous les jours. C'est un moment et un endroit privilégiés pour pouvoir exprimer tout cela. Je n'ai pas de projets immédiats de scène. Je souhaitais sortir un album et attendre un peu pour la scène. Je ne veux pas de ce phénomène scène - album, album - scène. J'ai très peur de la répétition des choses rapprochées.


Podium : Un projet de film
Mylène Farmer : Moi, je n'en ai jamais parlé, des bruits ont couru... La presse s'empare de choses et c'est assez difficile ensuite de s'expliquer. C'est un projet de Laurent Boutonnat. C'est très dur et très long de monter un film. Ce n'est pas encore pour maintenant, peut-être demain ? En tout cas, c'est quelque chose que j'ai envie de faire.


Podium : Devant la feuille blanche
Mylène Farmer : Pendant les deux, trois mois qui ont suivi la période de scène, j'ai complètement laissé la feuille blanche et le crayon. J'ai essayé de me ressourcer, de lire des poètes comme Reverdy, Dickinson, l'intégrale de Cioran... Je m'y suis plongée complètement. Et de m'intéresser à autre chose qu'à mon métier, ce qui est très difficile d'ailleurs (rires). Finalement j'ai fait beaucoup de promotion à l'étranger. Une façon de ressentir des choses différentes. J'ai un petit peu voyagé et après j'ai recommencé à penser à l'album. Ce nouvel album est la suite de ma vie, de mes émotions. L'évolution est évidente dans la mesure où je progresse dans le temps. J'espère aussi progresser dans mon travail.


Podium : Une deuxième naissance
Mylène Farmer : J'ai cette sensation d'être morte sur scène en la quittant, je voulais envisager cela comme une nouvelle naissance. Dans l'album, je parle de moi car je crois être incapable de parler d'autre chose. Ce n'est pas mon propos de parler de l'actualité, même si l'année passée a été bouleversante. Il est évident que les choses extérieures me touchent, mais moi j'ai besoin de mes propres émotions pour pouvoir écrire. Cet album est la suite d'un portrait.


Podium : Bonheur et désenchantement
Mylène Farmer : Le succès comble, effraye aussi mais de là à engendrer le bonheur, non, en aucun cas. Mais est-ce grave ? Je ne crois pas non plus. Je suis un peu revenue de tout cela. Je ne peux pas parler du bonheur, même si par moment je dois le frôler mais peut-être sans le savoir non plus. J'aime la tristesse aussi. Peut-être que cela me tiraille un peu plus que le bonheur.


Podium : La peur de la chute
Mylène Farmer : Moi, je suis obsédée par la mort des choses que ce soit des sentiments, des personnes, donc fatalement je pense à la chute. Cela fait partie des choses inhumaines mais sans cela la création n'existerait pas non plus. Il faut peser le pour et le contre et faire avec. En tout cas je saurai me retirer à temps, c'est sûr. A la sortie d'un album je suis toujours anxieuse mais en harmonie parfaite avec ce que j'ai pu y mettre dedans. Même si on a toujours l'impression que l’on peut faire mieux. Un album, c'est important quoi qu'il arrive...


Podium : Une nouvelle décennie
Mylène Farmer : Je n'attends rien de plus que des années passées... Rien, rien... Si ce n'est de continuer de travailler comme je le fais. Je ne sais pas du tout ce que me réserve l'avenir !


Podium : L'univers de l'enfance
Mylène Farmer : Dans le clip, il y a cent enfants, des enfants très, très marqués. On a choisi ces enfants pour représenter une innocence ou peut-être des enfants à qui on n'accorde plus d'innocence par rapport à cette génération consciente des choses difficiles de la vie. Ces enfants n'ont plus rien à perdre, ils sont en révolte, une révolte qui mène sur le rien... Ils portent quelque chose en eux qui est très grave. C'est pour cela que nous sommes allés tourner dans un pays de l'Est. Quant à l'enfance, je crois que je ne voudrai jamais la quitter, et je crois qu'elle ne me quittera jamais non plus. L'âge adulte m'ennuie profondément, je préfère rester dans la catégorie de l'enfant.


Podium : Une nouvelle tête
Mylène Farmer : J'ai simplement coupé mes cheveux parce que j'avais envie de changer de tête. Cela fait partie aussi de la naissance. J'en avais assez des cheveux longs, c'est tout ! La couleur n'a pas changé, j'ai trouvé cette couleur et elle fait maintenant partie de moi. Je ne vais pas changer.


Recherche Interviews

Rechercher dans les interviews
de Mylène Farmer

MF 24/7

Version radio
Des Larmes sur Nostalgie
Pochette single Des Larmes
Photo inédite

Duel singles

Voter
2008
Dégénération
Voter
2010
Oui mais... Non

Résultat du vote

52%
48%

Vidéos

Publicité concerts 2019 - M6

18/02/2019

Publicité concerts 2019 - W9

18/02/2019

Teaser concerts 2019 Paris La Défense Arena

19/12/2018

La minute musique - TF1

02/12/2018

Clip "Désobéissance"

28/11/2018

50' Inside - La saga "Désenchantée"

10/11/2018

Publicité album "Désobéissance" - Spot "Rolling Stone"

10/11/2018

Publicité album "Désobéissance" - Spot "Sentimentale"

10/11/2018

Dernière presse

VSD - 28 février 2019
Le Parisien - 18 février 2019
CNews - 5 février 2019
France Dimanche - 8 Février 2019

Dernière presse

VSD - 28 février 2019
Le Parisien - 18 février 2019
CNews - 5 février 2019
France Dimanche - 8 Février 2019
Gala - 31 janvier 2019