Les brèves

interstellaire 4?99 sut Itu...
Page Facebook de Benoit
Tristana
Mylène Farmer - France Inte...
Katy Perry intro
maitre gims sur fun radio.....

Mylène Farmer - Tour 2009 - Concert du 12 mai 2009 / Le Dôme Marseille



Infos, anecdotes & les mots de Mylène

Septième date du Tour 2009. Troisième et dernier concert au Dôme de Marseille.
8 000 spectateurs (complket).

Benoît Di Sabatino a filmé le premier rang de la fosse avec son camescope avant le concert.
Nathalie Rheims a été ovationnée par la fosse lorsqu'elle s'est installée dans les gradins, les fans ont scandé son prénom, et elle leur faisait non pour qu'ils arrêtent en souriant.

Mylène moins bavarde que les jours précédents mais toujours aussi proche du public.
Ambiance toujours au top (même si un peu plus calme que les deux soirs précédents).

Titres repris avec le public : L'Âme-Stram-Gram (un refrain), Rêver (un refrain), Sans contrefaçon et Désenchantée.

Pas d'erreur dans les paroles du premier couplet de XXL contrairement aux deux soirs précédents.

Petit changement dans les costumes : pour la tenue "rouge" (Appelle mon numéro notamment), Mylène remplace les cuissardes noires par des rouges. Ce sont d'ailleurs des rouges qui semblaient initialement prévues comme le montre le dessin du costume par Jean-Paul Gaultier.

Problème de micro casque pendant Sans contrefaçon notamment au moment de la reprise avec le public


À noter également que Désenchantée a été encore plus longue ce soir que les autres !! Aprés la reprise par Mylène puis le public puis Mylène et le public, le morceau a encore été relancé.
Mylène s'est penchée pendant Désenchantée et a fait coucou de la main avec un immense sourire vers... Benoît Di Sabatino.



Ils étaient là
Benoît Di Sabatino, Nathalie Rheims, Thierry Suc


Mylène a dit
À la fin de L'Âme-Stram-Gram : "Bonsoir ! Vous allez bien ? Vous reprenez avec moi ?". Puis après avoir chanté le refrain avec le public : "Merci beaucoup !"
Lors du problème micro sur Sans contrefaçon : "Vous reprenez avec moi ? Mais je dois d'abord régler un problème de micro, j'ai besoin de quelqu'un" (...) "excusez-moi !" (rires)

"Vous avez chaud ? Nous aussi ? Mais vous vous êtes plus serrés et plus nombreux aussi "
Au début de Nous souviendrons nous : "Oh mon Dieu", Mylène submergée par l'émotion étant obligée de s'arrêter puis de reprendre la chanson au début.


Avant la reprise de Désenchantée : "À vous, c'est votre chanson… Et un petit peu la mienne."



Médias

La presse



Photos de fans

Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan 

Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan 

Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan 

Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan 

Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan 

Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan  Tour 2009 - Le Dôme Marseille - 12 mai 2009 - Photo Fan 



Vidéos de fans

Introduction (titinad)
Paradis Inanimé (1) (Dylan G)
Paradis Inanimé (2) (Niko Memor)
L'Âme-Stram-Gram (1) (Dylan G)
L'Âme-Stram-Gram (2) (Niko Memor)
L'Âme-Stram-Gram (3) (nat34mtp)
Je m'ennuie (1) (Niko Memor)
Je m'ennuie (2) (Dylan G)
Je m'ennuie (3) (nat34mtp)
Je m'ennuie (4) (titinad)
Appelle mon numéro (1) (Niko Memor)
Appelle mon numéro (2) (Dylan G)
Appelle mon numéro (3) (cassou84)
Appelle mon numéro (4) (nat34mtp)
XXL (1) (Dylan G)
XXL (2) (nico13118)
Pourvu qu'elles soient douces(Dylan G)
Point de suture & Nous souviendrons nous (Niko XXX)
Point de suture (Ni Cominground)
Nous souviendrons nous (ayuBoy addams)
Rêver (Dylan G)
Libertine (nico1118)
Sans contrefaçon (1) (cliogump)
Sans contrefaçon (2) (nico1118)
Dégénération (1) (Ni Cominground)
Dégénération (2) (Ni Cominground)
Désenchantée (nico13118)
Si j'avais au moins... (1) (Ni Cominground)
Si j'avais au moins... (2) (nat34mtp)




Récits & Critiques de fans

"Je suis Mylène depuis ses débuts avec toujours beaucoup d'intérêt. Toujours avec la même passion mais avec aussi plus de recul par rapport au personnage, à l'univers, et aux choix artistiques. Tout d'abord je veux dire un grand merci aux Marseillais. Peut-être est-ce le châleur de ce printemps, mais comparé à 2006, l'attente a eté bien plus agréable que dans le froid parisien. (et oui je suis de Paris!). Merci pour votre bonne humeur et votre gentillesse! J'avais envie de voir Mylène dans une petite salle; car le Dôme, comparé à BErcy c'est 30% de places en moins. Et ca se sent. LA fosse est minuscule comparée à la salle parisienne du coup on se sent tout de suite près de la scène, quand on est habitué au Stade de France ou Bercy! En contrepartie, mon Dieu qu'on a été serré! E bien chaud aussi. Les sardines à l'huile, vous avez toute mon amitié! Et encore je n'étais qu'au 5e rang devant la scène, légèrement excentré sur la droite. Je ne reviendrai pas sur le déroulé du concert vous le connaissez tous.
CE que je retiens et veut vous dire c'est que pour moi il n'y a pas photo, ces concerts sont les meilleurs de tous ceux qu'elle a pu faire dans le passé. "Avant que l'ombre à Bercy", je l'ai vu 4 fois. De quatre positions différentes (cat1 / fosse cat 2 et 3). J'en suis ressorti tout froid. Debauche d'effets spéciaux, grands moyens, mais style pompier, clinquant et l'enrobage a tué le joli bonbon acidulé que peut être Mylène. Alors oui ça impressionne, mais pour ceux comme moi qui ont vu les autres concerts, Bercy 96 restait la référence... Et bien là, grâce aux petites scènes de province (que beaucoup d'artistes aimeraient remplir), il a bien fallu revenir à une mise en scène plus humaine. Et du coup l'ensemble des tableaux se tient. La creativité et l'inventivité se déploient puisqu'elles se heurtent à la contrainte de l'espace.
Du coup c'est la lumière qui habite la scène. La fosse devient une boite de nuit. Tout se joue dans les effets d'optique et visuels. J'ai été soufflé par les lasers verts qui dessinent une voute sur "Ainsi soit je". Ces mêmes lasers qui dessinnent un sol vert au dessus de nos têtes sur le début de dégénération. Toute cette lumière habille Mylène.
Et les vidéos d'Escalle sont magnifiques ("Point de suture"=mention spéciale)
Venons-en à Mylène. Enfin le retour d'une émotion vraie, et de l'énergie qui habitait les concerts de 96. Mon dieu on a dansé en fosse du début à la fin. (et les gradins à la fin uniquement bouh! )
 La tracklist est bien choisie avec de bonnes montées en puissance. Et oui cela confirme que l'album a bien été pensé pour la scène. Et c'est tant mieux car c'est là que l'artiste rencontre son public. Et inversement. Les critiques ne s'y trompent pas. Lapidaires sur AQLO à Bercy, elles encensent villle après ville cette nouvelle tournée. Alors oui Mylène bouge (un peu) moins. Mais bon on a plus 20ans!
 Et elle chante. Et c'est tout ce que je demande. Quels progrès. On se rencontre de ce travail sur les ballades. La voix est posée, claire, pas de fausses notes. A la limite de la rupture parfois. Et puis c'est agréble de voir que le bonheur de Melle Gauthier commence à transparaître et fissurer le personnage et le mythe Farmer. Par petites touches, sans rompre avec son univers, Melle Farmer évolue. Le soleil est entré et perce les ténèbres. On ne renie pas ce qu'on a été, mais que l'on est plus. On avance et ainsi j'espère que notre Mylène continuera par touches dicrètes à faire évoluer sa musique et son univers, et commencer à jouer avec son personnage. Car oui Mylène Farmer n'est pas ce personnage lunaire comme à ses débuts, mais bien solaire. Le rire dans ses concerts n'est jamais loin des larmes. Merci pour ce final à ne plus toucher terre. Avec "C'est dans l'air" c'est peut-être un nouvel hymne pour les fans qui vient de naître au vu de l'ambiance disjonctée. Bon je ressors de là pleins d'étoiles dans les yeux, pleins d'images dans la tête, avec ce pincement au coeur dans le TGV qui m'a ramené à Paris qui démontre que les flèches de Farmer ont fait mouche. Bravo! et rendez-vous au stade de France."
(stepwilson - concert du 12 mai)


"Ca y est Mylène vient de finir sa série de trois concerts à Marseille.
Le concert de ce soir fut magnifique ! Une ambiance excellente sur scène, dans la fosse et dans les gradins. Le public a applaudi sur toute les chansons au début et à la fin ! Le Dôme était debout de "Désenchantée" à la fin du concert !!!! Mylène a pleuré dès qu'elle a commencé "Nous souviendrons nous". Cette partie du concert était vraiment remplie d'émotion ce qui m'a tiré une larme aux yeux ! Pourtant je ne suis pas du genre à pleurer. Mylène était très émue sur "Si j'avais au moins..." car dès son arrivée pour commencer la chanson tout le Dôme l'a applaudie et crié son nom. Mes trois concerts du Dôme furent tous magiques ! Si je devais résumer ce que le public marseillais a pensé et surtout dit à la sortie du concert je résumerais en une seule phrase bien de chez nous "JE ME SUIS REGALE !" Au revoir Mylène à Marseille mais au 12 septembre au Stade de France... "
(durandor - concerts des 09,10 et 12 mai)


"Issu de mon blog "Ma part d'ombre" www.intonito.blogspot.com
 Et tournoie... Installés confortablement excités sur notre sofa en semi-léthargie devant le Mylenium tour ce lundi soir, 22h, en n’ayant que ce VERTIGE en tête du show du lendemain.
Debout 5h plus tard et la dernière envie qui nous vient est de se coucher…
Sur l’écran, un premier rang de fans hystériques devant leur idole, que certains qualifient cas PSYCHIATRIC, nous laisse déjà présumer le show du lendemain que nous allons enfin voir de nos yeux. PAS DE DOUTE, nous ne dormirons pas ce soir ! Décision prise, nous changeons nos plans et nous partirons ce lundi soir et prendrons la voiture jusqu’AU BOUT DE LA NUIT pour camper devant le dôme et vivre cette aventure que nous nous sommes promis de ne jamais vivre…
Si on ne change pas d’avis, ON EST TOUS DES IMBECILES ! Un gros bisou a Sarah, un sac plastique de vivres rempli de bouteilles d’eau/glaçon et de sandwiches « Chevalier (d’Eon-pas drôle, mais tellement tentent vu le sujet-) » plus tard, nous voila parés pour notre périple marseillais, avec comme pour seul ESSENCE DU VOYAGE, notre excitation !
J’ai toujours aimé ces péripéties en voiture, il est vrai que mon gros POINT DE SUTURE mental est de ne toujours pas avoir mon permis, ce qui me laisse le plaisir de pouvoir jouir du paysage qui se dessine DERRIERE LES FENETRES de la voiture. Quare canettes de Red-bull et un doigt bien chaud pour zapper toutes les merdes qui passent en boucle a la radio –notre lecteurs cassettes nous ayant lâché une semaine auparavant, pas de Mylene !- suffisent à rendre la route bien agréable. Maintenant c’est sur, on AIME voyager tous les deux, on a ce gout de l’aventure ! Le décompte kilométrique indiquant Marseille sur les panneaux se réduit de plus en plus vite…
Nous voila arrivés, et je me dis que MAMAN AVAIT TORT, la voiture a tenu le choc… Que serait une virée sur terre inconnue sans se perdre… Il y a toujours deux sorties pour se rendre dans une métropole et forcement, c’est toujours la mauvaise qu’on prend… J’ai pu découvrir un Marseille que je ne connaissais pas, plus propre que dans mes souvenirs, plus lumineux et plus intriguant ! Des croisements inutiles dans les rues, des directions, pour l’autoroute, pas respecter, nous voila sur la bonne direction ! Le Dôme. Pas d’erreur possible, les tentes Queshua visionnés sur les reportages du concert nous indiquent que nous sommes arrivés a bon terme, nous arrivons, l’excitation d’un gamin qui rentre chez Disney, dans la file d’attente, 4h30 du mat, une dizaine de personnes improvisent une camping party à la bière, quelques mots inintéressant échangés, nous posons notre sac de couchage plein de poil de chat et nos deux oreillers vingt ans d’âge sur le sol pour préparer notre campement d’infortune en prenant attention de ne pas REVEILLER LE MONDE qui dort juste derrière nous. C’est sans REGRETS que nous sommes arrivé si tôt. Cette nuit, on se dit, POURVU QU’ELLES SOIENT DOUCES ! PAS LE TEMPS DE VIVRE notre nuit que l’effet de la bière monta d’un cran sur nos campeurs voisins qui eux se préoccupent bien de REVEILLER LE MONDE.
Le poids de délires de bourrés après cinq heures de route et une nuit blanche est très lourd a porter. En tout et pour tout, nous avons le luxe de deux heures de sommeil avec un œil ouvert tous les quart d’heure et une position impossible a trouver, et oui les pavés c’est plein d’ANGLES DURS!
 6H30 du mat réveil cassé ! Je ne compte plus sur le sommeil pour passer le temps et dans l’attente, j’ai peur de me dire que JE M’ENNUIE toute la journée, JATTENDS… les premières heures se font dans un coltard XXL.
9h, heure a laquelle nous avions prévu d’arriver, à la base, et seulement une dizaine de personnes se sont rajoutés a l’attente. On sait au fond de nous que nous aurions pu partir comme prévu avec quelques heures de sommeil dans les pates la veille et que nous nous serions retrouvés au même positionnement de la file. Mais qu’importe l’aventure aurait été moindre sans TOUS CES COMBATS ! …
Des aller-retour aux toilettes poteaux près de la voiture, un jeu de carte taxé a des voisines, des batailles corse gagnées pour ma part, des regards dans le vide, des critiques sur tout ce qui nous entoure, une casquette TOMBER 7 FOIS de ma tête –je ne sais pas ce que je veux !-, des poils de chat incrustés sur nos vêtements, des fans de toutes les catégories prenant place, une barrière qui ne fait que se reculer quand on essaye de se poser dessus, un coup un vent froid/un coup un soleil chaud, des sandwiches rassis, de l’eau au goût douteux, une pizza a 3 euros bien meilleurs que le sandwich …
Après s’être amoncelé comme des voraces près des portes de la salle 7 heures avant leurs ouvertures, nous voila en cinquième positionnement et que personne ne nous disende bouger car on est la depuis 4h30, dois-je le rappeler !
La journée fut longue, les propriétaires des tentes, qui se font toutes les dates de la tournée ( !?!??!!) font leurs lois, nous n’écoutons guère leurs discours, après tous leurs place ils l’ont payé 60 euros, tout comme nous ! FUCK THEM ALL !
Un entourage sympathique nous accompagne dans ce moment long. Un groupe de fille mi- lesbiène/mi-j’saispasquoi nous fait la causette, un homme d’âge mur insiste à me parler foot alors que je lui ai répété dix fois que j’en m’en battais les steaks nous fait tous bien sourire avec sa life bien lourdingue. Le gros point commun de tout ce beau monde c’est l’ouverture d’esprit. Je me suis senti tout aussi bien à l’aise dans ces attentes que dans le marais.
 Philosophie « JE ME FOUS BIEN DES QUAND DIRA T’ON » en mode on ! Quoi de plus agréable que de passer la journée avec mon homme lover à lui dans le CONSENTEMENT général.
PAS DE DOUTE, IL N’Y A PAS D’AILLEURS où je voudrais être à se moment la ! Les vigiles s’approchent des grilles, la chaleur monte, LA VIE N’EST RIEN QUAND ELLE TIEDE, ou je sens que L’INSTANT X approche. Billet de concert à la main, sacs prêt a être fouillé nous voila paré a vivre notre 200 mètres le plus athlétique de notre vie. L’ambiance est oppressante, C’EST DANS L’AIR que le stress se propage, les jambes tremblent, et les gens nous serrent de plus belle. Les grilles s’ouvrent enfin après dix minutes passées devant le vigil à attendre, vigil qui se FOUT DE NOS DETRESSES…
Chacun pour sa gueule, nous courons tous pour arriver au plus vite au devant de la scène. Arrivé les vingtièmes ce matin, ET POURTANT nous ne sommes pas aux premier rang mais tout de même au centre de l’avant scène et genre au troisième rang, en gros Mylene sera à 2 mètres de nous, même si MYLENE S’EN FOUT, elle sait qu’elle aura un fan conquis d’avance quoi qu’il en soit…
Encore deux heures à attendre, deux heures ou tous les quart d’heure nous perdons un peu plus d’espace, et où je déboutonne un à un les boutons de ma chemise, et bien sur l’envie de pisser qui me vient et bien sur aucun accès aux toilettes possible. L’œil de Mylene apparait sur l’écran plus que géant de l’avant scène, l’audience est loin d’être DESENCHANTEE du début du concert, je ne dirais pas le bien que je pense de tous ce show, je pense qu’un article  à part le mérite.
Concert terminé, nous ne trouvons pas LES MOTS pour redescendre de l’expérience que nous venons de vivre, tout y était parfait, Mylène devant moi a deux mètres, SANS LOGIQUE j’ai le cœur lourd à ce moment là et nous nous demandons comment nous NOUS SOUVIENDRONS NOUS de ce moment irréel. Pas de place pour l’au revoir de l’accompagnatrice du show que nous laissons en larmes, même si j’aurais aimé REVOIR SON VISAGE, PARDONNE-MOI ! LE SOUFFLE A PEINE ECHAPPE, nous sortons de notre Dôme-icile de la journée les jambes lourdes d’émotion et de fatigue. Deux canettes d’Orangina pour tout repas nous sommes prêts a reprendre la route pour 5h de voyage, vidés !
L’émotion nous fait perdre la notion de l’orientation, re-perdu dans Marseille. Un Marseille que je trouve du coup beaucoup moins joli et bien plus industriel que la veille. Il est 0h30 et nous sommes là, à faire des allées et venues DANS LES RUES DE Marseille a faire une RONDE TRISTE pour trouver l’entrée de l’A7…
Une demie heure plus tard et l’achat d’un Red-bull pour deux (budget serré oblige), nous voila enfin sur cette maudite et mystérieuse A7. Les deux première heures c’est du Mylene par ci, Mylene par la, « elle est trop belle »… « Sa coiffure j’adore »… « Les danseurs blabla »… « Les écrans blabla »…
Et une discussion à cœur ouvert entre deux amoureux qui se disent leurs vérités sur leur AMOUR NAISSANT. ANGE, PARLE-MOI plus souvent et j’en ferais de même !
 Les deux dernière heures un véritable calvaire… Deux nuits blanches qui referment mes paupières et qui me provoquent des hallucinations sur la route dûes au pare-brise sale, aux lumières qui se transforment tantôt en tunnel, tantôt en montagne et la peur grandissante sur mon conducteur d’amour… Pourvu qu’il n’ait pas la même vision déformée que moi… L’HORLOGE indique 5h du mat lorsque nous rentrons sous notre couette, et mon petit héros se lève une heure après pour aller bosser. Je pense que SANS CONTREFACON on l’aime notre LIBERTINE rousse. On l'aime tellement qu’on va reprendre rdv avec Mylène pour Lyon dans un mois… AINSI-SOIT-ELLE... "
(Nicolas - Concert du 12 mai)


"Une super soirée encore une fois, trés bonne ambiance.
Mylène toujours aussi souriante et à l'aise, je détaille après.
De deux, si jamais vous arrivez à acheter des places au tout dernier moment pour les concerts à venir (merci Mylene.net avant hier ...) allez y !!! J'ai acheté ma place pour ce soir au dernier moment, et j'etais carrément dans le carré VIP ! (...) Vers 20h00, je rentre et je cherche mon entrée, je vois VIP à ma rangée ... Au final j'etais plein centre dos à la régie et au 4e rang en partant de la fosse !!! Trop bon. J'ai passé le concert avec Laurent Boutonnat derrière moi, Nathalie Reims à 2 m devant moi sur ma gauche et Benoit Di Sabatinoà 4 m sur ma droite :) .
Le concert énorme encore une fois, mais je dois dire que j'etais un peu dans le carré des cousus du cul donc il a bien fallu attendre "Désenchantée" pour que ce microcosme bouge un peu (je ne parle pas des proches de Mylène qui étaient souvent à fond !).
Les trucs notables ... - Au début de "Nous souviendrons nous" Mylène a arrêté aprés les premieres paroles, trop émue, en lachant un "Oh mon Dieu", c'etait trés touchant. elle a repris du début quelques secondes après. "XXL" encore une fois tornitruant, purée quand on se prend les flashes dans les yeux aux toutes premières notes, c'est limite douloureux. "Pourvu qu'elles soient douces" : à noter la réaction de Nathalie qui a bondi hors de son siège comme une lionne en criant et tapant des mains, c'etait trés rigolo. Au passage cette femme est trés belle et trés classe.  "Ainsi soit je" : cette fois en étant plein centre et prés de la fosse, j'ai vraiment profité du laser vert qui crée une voûte. C'est magnifique, l'effet est sidérant, on a l'impression d'être sous un dôme de lumière, vraiment bluffant. "Désenchantée" : un truc de malades ... J'ai même vu sur le visage de Mylène de la surprise au tout premier refrain, quand le Dôme s'est levé d'un seul homme, ça filait la chair de poule. Pour info, aprés ça, le Dôme ne s'est plus assis jusqu'à la fin !  Je me suis retourné pour regarder Laurent à la régie et on pouvait voir sa satisfaction. Je sais pas comment décrire son sourire à ce moment là et pendant qu'il regardait Mylène se démener sur scène, de la fierté, du bonheur, du "c'est fou comme cette chanson est unique", je sais pas, mais il etait heureux c'est évident. A noter également que "Désenchantée" a été encor eplus longue ce soir que les autres !! Aprés la reprise par Mylène puis le public puis Mylène et le public, le morceau a encore été relancé !! Même Mylène a semblé en être surprise !
 "C'est dans l'air" a vraiment bien fonctionné, l'ambiance de "Désenchantée" a été maintenue. "Si j'avais au moins..." : public toujours debout à ovationner Mylène pour son aurevoir, trés trés beau moment ...
 Voilà Marseille c'est fini, et ce fut magique, beaucoup d'émotions, et maintenant de nostalgie. Je souhaite à Mylène que tous ses concerts à venir soient aussi bien accueuillis que ces trois là. rendez vous au Stade de France Mylène, rendez vous ... "
(Loran - concert du 12 mai)


MF 24/7

interstellaire 4?99 sut Itu...
Page Facebook de Benoit
Tristana
Mylène Farmer - France Inte...

Duel chansons

Voter
2008
Je m'ennuie
Voter
2010
Leila

Résultat du vote

64%
36%

Souviens-toi du jour

le 24/09/1999

il y a 18 ans

Première diffusion du clip "Souviens-toi du jour"

Vidéos

Quotidien / Le Petit Q

12/09/2017

50 Minutes Inside L'actu

20/05/2017

Jean Paul Gaultier invité de "On refait la télé"

20/05/2017

Pascal Nègre invité de "De quoi j'ai l'air"

16/05/2017

Vincent Lindon invité de la Social Room d'Europe 1

18/05/2017

The Voice (Saison 6)

01/04/2017

La véritable histoire des stars des années 80

14/03/2017

Glamour et pouvoir, la story des divas

24/01/2017

Dernière presse

L'Opinion - 16 mars 2017
Le Parisien Aujourd'hui en France - 16 mars 2017
Le Monde - 16 mars 2017
Le Figaro - 16 mars 2017

Dernière presse

L'Opinion - 16 mars 2017
Le Parisien Aujourd'hui en France - 16 mars 2017
Le Monde - 16 mars 2017
Le Figaro - 16 mars 2017

Dernières photos

Mylène Farmer - Photographe : Sylvie Lancrenon - 8 mai 2017 - Photo publiée dans le numéro du 17 mai 2017 du magazine "Gala"Mylène Farmer - Photographe : Sylvie Lancrenon - 8 mai 2017 - Photo publiée dans le numéro du 17 mai 2017 du magazine "Gala"Mylène Farmer - Photographe : Sylvie Lancrenon - 8 mai 2017 - Photo publiée dans le numéro du 17 mai 2017 du magazine "Gala"Mylène Farmer - Photographe : Sylvie Lancrenon - 8 mai 2017 - Photo publiée dans le numéro du 17 mai 2017 du magazine "Gala"Mylène Farmer - Photographe : Sylvie Lancrenon - 8 mai 2017 - Photo publiée dans le numéro du 17 mai 2017 du magazine "Gala"Mylène Farmer - Photographe : Sylvie Lancrenon - 8 mai 2017 - Photo publiée dans le numéro du 17 mai 2017 du magazine "Gala"

Dernières photos