Les brèves

Un camionneur fan de Mylène...
TOP FRANCE
Fin du montage
Interview de Julia
Coup coeur MF Défense Arena...
MF 2019

Mylène Farmer - Interview - Graffiti- Décembre 1987



  • Date
    Décembre 1987
  • Média / Presse
    Graffiti
  • Interview par
    -
  • Fichiers
    Mylène Farmer Presse Graffiti Décembre 1987 Mylène Farmer Presse Graffiti Décembre 1987 Mylène Farmer Presse Graffiti Décembre 1987 Mylène Farmer Presse Graffiti Décembre 1987 Mylène Farmer Presse Graffiti Décembre 1987
  • Catégories interviews



Graffiti : Sans contrefaçon semble suivre le chemin du succès. Alors, heureuse ?
Mylène Farmer : Complètement, car lorsqu'on propose un disque au public on n'est jamais sûre de soi, on doute, c'est normal.


Comment est née cette idée ?
C'est parti d'une musique de Laurent Boutonnat et le texte est venu se greffer ensuite, c'est moi qui l'ai écrit et il se réfère à l'enfance, c'est un énorme clin d'oeil à mon vécu de fille manquée.
C'est vrai, lorsque j'étais une gamine, je ne m'intéressais guère aux choses dites féminines. Par exemple, je ne jouais jamais à la poupée, je préférais déjà les petites voitures, je n'avais pas d'amies filles mais plutôt des copains. Attention, cette chanson n'est pas un règlement de compte. Ce ne fut pas comme on pourrait le croire, traumatisant, bien au contraire, j'ai vécu mes particularités avec une sacrée bonne santé notoire.


Et le nouvel album ?
Eh, bien, il est en construction.


Laurent Boutonnat, dans l'ombre, n'a pas l'envie d'une gloire au grand jour !
Non, pas vraiment, lui, sa passion se situe derrière la caméra. Son rêve serait de monter un film long métrage en tant que réalisateur et puis de continuer à composer de la musique.


Aurait-il pensé à Mylène, version comédienne ?
Il en est question. (espiègle et énigmatique)


Le clip de Sans contrefaçon ?
Lui aussi, il est en cours d'élaboration mais, pour l'instant, il s'agit de rattraper le retard accumulé et puis miss farmer n'est pas une artiste pressée !


Pas de blabla inutile dans les médias et une opposition au courant démysticateur sévissant dans les contrées "showbiz" ?
Le rêve et le mystère sont des données inhérentes au métier de chanteur.


Elle qui paraît écorchée est-elle équilibrée ?
Non, il faudrait que j'ai une vie solide mais j'ai l'impression que c'est une mission impossible.


Pas mondaine ?
Je suis une femme d'intérieur dans tous les sens du terme.


Son appartement lui ressemble-t-il ?
Il est clair et peu meublé, c'est tout ce que j'ai envie de vous en dire.


Elle revendique haut et fermement son élégance.
Je n'apprécie guère les jeans et je privilégie les belles fringues des créateurs aux vêtements passe-partout et sans âme,ou alors, je préfère ne rien porter du tout.


L'élitisme pour tous pourrait être sa devise !
(Je) n'apprécie guère le vent de médiocrité qui souffle sur la création française, c'est n'importe quoi et c'est n'importe comment.


La radio et la télé ?
C'est pauvre. Il n'y a guère que les émissions consacrées aux animaux qui m'intéressent et puis "Face à France" sur la 5, qui semble manifester plus d'ambition que les autres critiques, elle l'est et elle ne s'en cache pas. (possible problème de retranscription du journal concernant la fin de cette phrase, ndlr)


Et E.T., son singe, comment va-t-il ?
Bien, merci. E.T. n'était pas farouche, moi non plus, alors j'ai craqué, aujourd'hui, nous sommes les meilleurs complices du monde.
Il griffonne. Il est aussi hyper sensible, il perçoit des choses et souvent, j'ai la ferme impression qu'il comprend tout ce que je lui dis, en fait, c'est comme un bébé et pourtant ce n'est qu'un singe. Je sais que cela peut paraître troublant et nombreux sont ceux qui doivent penser que je suis cinglée ! Mais entre E.T. et moi, c'est l'harmonie parfaite, alors pourquoi le nierais-je ?

Recherche Interviews

Rechercher dans les interviews
de Mylène Farmer