MF 24/7 : les brèves

La discothèque idéale FNAC...
non stop people special MF
Photo récente L. Boutonnat
Technique : concert 2019
maxi 45 tour réedition
Album Indissociables Youtub...

Mylène Farmer - Interview - Le Progrès - 18 mai 1988






Cette interview a également été publiée dans d'autres quotidiens régionaux (L'Yonne Républicain...)

 
Le Progrès : Tantôt Libertine, tantôt Tristana, un brin coquine et un soupçon de mélancolie: ainsi soit Mylène Farmer... D'un pied léger, elle a imposé une personnalité étonnante. "Intemporelle", dit-elle...
Mylène Farmer : Ma carrière est jeune, elle n'a que quatre ans, mais le succès est venu par étapes. Je travaille beaucoup. Le travail d'une pochette de disque est aussi important que le reste. Sur Ainsi soit je... j'ai écrit toutes les paroles, à part l'Horloge, un poème de Baudelaire.
J'ai la chance d'avoir cette facilité mêlée à une espèce de pudeur et d'inhibition. Ainsi soit je..., ça ne veut pas dire que je frappe du poing sur la table en disant, c'est comme ça ! Les points de suspension sont très importants.


Le Progrès : Vos chansons, légères et ambiguës dérangent, voire irritent...
Mylène Farmer : Peut-être. Etre intemporelle, inclassable, c'est toujours ce que j'ai voulu. Je fais ce dont j'ai envie. Au départ, j'étais plus attirée par le cinéma que par la chanson et que j'ai rencontré Laurent Boutonnat, c'est un heureux hasard. Je crois aux rencontres, je ne crois pas au génie méconnu.


Le Progrès : Quel genre de musique écoutez-vous ?
Mylène Farmer : Beaucoup de classique et de musiques de films mais moins de variété française. J'ai écouté le dernier disque de Renaud, il m'a beaucoup plu. Sinon, j'adore Kate Bush, elle a atteint la perfection en danse, en musique et ses clips sont excellents.


Le Progrès : Vous préparez un clip actuellement ?
Mylène Farmer : Oui, en ce moment, Laurent travaille sur le prochain, Ainsi soit je... pour un tournage de trois à quatre jours.


Le Progrès : Mylène Farmer sur scène, c'est pour bientôt ?
Mylène Farmer : J'envisage de faire de la scène, mais pas avant un ou deux ans. Il faut mettre ça au point, j'aimerais que ce soit un mélange de théâtre, de cinéma... En ce moment, je prends le temps de redécouvrir la littérature. J'adore Edgar Allan Poe, je me complais dans son univers étrange, d'où la chanson Allan. J'ai envie de faire plein de choses ! Vivre de la chanson pendant vingt ans, je ne pourrais pas. C'est mutilant pour l'esprit...

Recherche Interviews

Rechercher dans les interviews
de Mylène Farmer