MF 24/7 : les brèves

Livre 2.99 ? NOZ
Désobéissance Cover de NVRM...
Reprise Sans contrefacon
Affiche cinéma
bonus dvd live
MotionMag photos scène 2019...

Mylène Farmer - Interview - Podium - Novembre 1984



  • Date
    Novembre 1984
  • Média / Presse
    Podium
  • Interview par
    -
  • Fichiers
    Mylène Farmer Podium Novembre 1984  Mylène Farmer Podium Novembre 1984
  • Catégories interviews



Son enfance :
J'ai passé mes onze premières années au Canada, à Montréal, et j'ai d'ailleurs les deux nationalités, française et canadienne. Puis le travail de mon père nous a amenés à Paris. J'ai donc fait mes études ici, jusqu'au bac A4. En classe, j'avais toujours été très douée pour la poésie, la lecture. (...) Après mon bac, je me suis inscrite à plusieurs cours de théâtre, en particulier chez Daniel Mesguich.


Ses débuts dans la chanson :
Je prenais des cours d'équitation, parce que j'adore les chevaux, en vue de faire de la compétition. Malheureusement, j'ai raté le concours de formation au monitorat, ce qui m'a complètement dégoûtée. Il faut dire que j'avais dix-sept ans et les autres candidats, vingt-cinq en moyenne ! La chanson c'est un coup de chance dans ma vie. J'ai rencontré Jérôme Dahan et Laurent Boutonnat, qui sont les auteurs et producteurs de mon disque. Leur chanson était déjà écrite, ils me l'ont proposée. C'est un peu magique, tout ça ! (...) C'est une question de confiance en soi. Bien sûr, c'était nouveau pour moi, mais je savais que je chantais juste !


Un rapport entre le texte de la chanson et l'adolescence de Mylène ?
Oh ! pas vraiment... Ce n'est pas complètement éloigné de moi, c'est vrai, mais je n'ai pas vraiment eu de problèmes avec mes parents.


Le futur, Mylène en attend beaucoup ?
Il a été relativement facile de faire ce premier disque. Maintenant, je voudrais progresser, devenir une artiste à part entière. L'aisance sur scène, ou sur un plateau de télé, ça ne s'improvise pas.


Et quand elle ne travaille pas ?
Je lis énormément, ou j'écoute Marvin Gaye, Reggiani et Brel. J'habite Paris, mais j'aimerais bien pouvoir m'installer en banlieue, dans une grande maison pleine d'animaux. Impossible pour le moment : je bouge trop !


Recherche Interviews

Rechercher dans les interviews
de Mylène Farmer