MF 24/7 : les brèves

La discothèque idéale FNAC...
non stop people special MF
Photo récente L. Boutonnat
Technique : concert 2019
maxi 45 tour réedition
Album Indissociables Youtub...

Mylène Farmer - Dossier - La terre d'Ainsi soit je à Fragile dans l'univers de Mylène



L'intérêt de Mylène pour la terre remonte à son enfance comme elle en a témoigné dans différentes interviews.

"Je faisais des élevages de vers de terre quand j'étais petite. J'ai toujours aimé enfouir mes mains dans la terre. J'ai été élevée au Canada, dans de grands espaces avec la nature tout autour, et enfant cela me plaisait beaucoup." (OK! - 20/07/1987)

"J'aime toucher la terre j’ai fait de la poterie pendant très longtemps et quelqu’un dans ma famille est sculpteur, c'est peut-être de là que me vient la passion pour la terre. Enfin toujours est-il que j'adore ça. Il m'est même déjà arrivé d’acheter un sac de terre puis de ne plus trop savoir qu'en faire."  (OK ! - 24/10/1988)

"Plus jeune, j’ai pratiqué le modelage, la poterie. Le contact avec la terre est si particulier..."   (Stars Magazine - Mars 1989)


Si la terre est présente dans plusieurs clips de façon plus ou moins flagrante (on pense au décor épuré de la vaste plaine du clip Sans Logique pour lequel plusieurs camions d'une terre particulière, "terre à la pince", peu coûteuse, facile à modeler et à colorer à volonté seront nécessaires pour les 1 200m2 du studio d'Arpajon, aux cimetières des clips Plus Grandir ou Regrets, aux statues du clip Redonne-moi...)  c'est surtout l'importance accordée à la boue dans certaines vidéos des années 80 que l'on retient.
Mylène Farmer - Clip Sans Logique - Photographe : Marianne Rosenstiehl - 1989


Dans Ainsi soit je... réalisé en 1988, Mylène se recouvre le visage de boue alors que dans Pourvu qu'elles soient douces réalisé la même année on la voit lutter avec sa rivale dans une fosse remplie de boue.

Mylène Farmer - Clip Ainsi soit je... - 1988 - Capture  Mylène Farmer - Clip Pourvu qu'elles soient douces - Photographe : Marianne Rosenstiehl - 1988

Et la chanteuse a pris grand plaisir à réaliser ses scènes n'utilisant aucune doublure.

"Je me suis battue dans la boue, contre d’autres femmes. Quel plaisir !" (France Soir 05/10/1988)

"Dans le clip de Ainsi soit je... et dans celui de Pourvu qu’elles soient douces j’ai dû me rouler dans la boue comme des enfants et j’ai adoré ça !" (OK ! - 24/10/1988)

Il est particulièrement intéressant de noter que l'on retrouve dans ces deux clips l'ambivalence que l'on attribue à la boue aussi sale que propre, aussi souillante que régénératrice.

Et une telle ambivalence ne pouvait déplaire à Mylène.

Dans Pourvu qu'elles soient douces, la boue est associée à la violence des hommes, leur instinct animal.

Dans Ainsi soit je..., la boue, mélange d'eau et de terre est protectrice, symbolise la matrice de la vie. L'impureté semble alors engendrer la pureté et une certaine 'régénération'.



Plus récemment, dans le clip À l'ombre réalisé en 2012, Mylène participe aux expériences de "Transfiguration" de l'artiste Olivier de Sagazan qui utilise "de la terre et des pigments noirs et rouges, comme d'autres jadis dans les grottes."

"Transfiguration" est une tentative de mettre à mal cette vision bornée et conformiste que l'on a de nous-mêmes et de notre visage. La défiguration en art est un processus créatif pour réactiver notre vision du réel et le voir comme quelque chose de fantastique, ce que notre accoutumance à la vie a tendance à nous faire oublier. En général il faut des événements radicaux et essentiels comme la mort de proches par exemple pour que, tout à coup, la vie reprenne un relief immense. Moi je ne veux pas lâcher cette inquiétude existentielle car elle est fondatrice de l'art en général et de mon art en particulier. Et partir d'un visage pour aller vers l'effacement de celui-ci, puisque c'est de ça dont il s'agit avec "Transfiguration", c'est une manière de dire : "Vous voyez, j'étais un petit fonctionnaire lambda, bien habillé, en costard cravate, et tout à coup, il n'y a plus rien, ou du moins il y a bien quelque chose mais je ne sais pas qui c'est, ce que c'est, ce que ça veut".  (Olivier de Sagazan - Styx Magazine - Avril 2013)

Et le visage de Mylène s'effacera totalement derrière un masque semblant donner naissance à une nouvelle Mylène bien étrange et différente.

Mylène Farmer - Clip À l'ombre - 2012 - Capture

La terre est le lien de l'ensemble du clip, les danseurs étant eux-mêmes enduits de boue.

On retrouvera des images de transfiguration comme backdrop (images de scène) pour la chanson À l'ombre lors de la tournée Timeless 2013.



La sortie du livre Fragile s'inscrit donc dans la parfaite continuité de tous ces faits antérieurs.

L'Argile (roche sédimentaire, souvent meuble (glaise), qui, imbibée d'eau, peut former une pâte plus ou moins plastique pouvant être façonnée et durcissant à la cuisson selon le dico) avec laquelle Mylène paraît presque fusionner sur certains clichés lui crée une seconde peau. La pureté que l'on retrouve sur l'ensemble de ces photos nous rappelle que l'argile est le symbole de la terre avec laquelle, selon la Bible, le premier homme a été formé.

Mylène Farmer - Photographe : Sylvie Lancrenon - 2014

"Pieds nus sur la Terre, organique.
Une robe comme seconde peau.
Retour aux origines de l'enfance, une page blanche, intemporelle...
Secret, fragilité, pureté."  (Sylvie Lancrenon dans le livre Fragile)


MF 24/7

La discothèque idéale FNAC...
non stop people special MF
Photo récente L. Boutonnat
Technique : concert 2019

Duel chansons

Voter
2005
Fuck them all
Voter
2010
M'effondre

Résultat du vote

45%
55%

Vidéos

"Télématin" - France 2

12/09/2019

Bande-annonce "Mylène Farmer 2019 Le Film"

06/09/2019

Premier teaser "Mylène Farmer 2019 Le Film"

05/08/2019

L'âge d'or des variétés

02/08/2019

Nouvelles images officielles inédites des concerts 2019

11/06/2019

20h30 le dimanche - France 2

09/06/2019

JT de 13 heures - TF1

09/06/2019

Culture et Vous - BFMTV - Un come-back spectaculaire !

09/06/2019

Dernière presse

VSD - 28 février 2019
Le Parisien - 18 février 2019
CNews - 5 février 2019
France Dimanche - 8 Février 2019

Dernière presse

VSD - 28 février 2019
Le Parisien - 18 février 2019
CNews - 5 février 2019
France Dimanche - 8 Février 2019
Gala - 31 janvier 2019

Dernières photos

Mylène Farmer - Tournage du clip Pourvu qu'elles soient douces - Août 1988 - Photographe : Marianne RosenstiehlMylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018

Dernières photos