MF 24/7 : les brèves

Classement CIF
Box office Russie
De l?Icône au Sublime...
Pas de bonus sur les coulis...
N°1 sur Amazon
CIF LIVE 2019 DISQUE D'OR

Mylène Farmer - Interview - Les copains d'abord - France Inter - 07 juillet 1984



  • Date
    07 juillet 1984
  • Média / Radio
    Les copains d'abord - France Inter
  • Interview par
    Jean-Louis Foulquier
  • Fichier
  • Catégories interviews




L'émission a été enregistrée le 11 avril 1984 au Café français de Chinon. Parmi les autres invités : Rachid Bahri, Bernard Capo et Satch.

Mylène interprète Maman a tort en live.


Mylène Farmer : Merci ! Merci beaucoup !


Jean-Louis Foulquier : Mylène Farmer, qui était avec nous ! Eh bien écoute, souvent, on a tendance à croire que les chanteuses n'ont rien dans la tête, etc, (Mylène rit) n'ont pas de culture, n'ont pas fait d'études, etc. Là on sait, à travers cette chanson, que tu sais au moins compter jusqu'à huit !
Mylène Farmer : Absolument ! (Rires)


Jean-Louis Foulquier : Ce qui est un bon départ ! (Rires) En plus, tu peux nous retrouver avec Rachid autant que tu voudras parce qu'on a le même goût que toi pour les jeux interdits (Mylène rit) et on commence quand tu voudras, à la fin de l'émission tu vois ! (Rires)
Mylène Farmer : (amusée) Merci !


Jean-Louis Foulquier : Tu es canadienne ? Tu es née au Canada ou... ?
Mylène Farmer : (qui le coupe) Oui ! A Montréal !


Jean-Louis Foulquier : Mais tu es vraiment québécoise ou tu es de parents français ?
Mylène Farmer : Non, non, de parents français ! Un papa marseillais, une maman bretonne... (Rires) Mélange


Jean-Louis Foulquier : Et ça donne tout ça ?
Mylène Farmer : Et ça donne tout ça, oui ! (Rires)


Jean-Louis Foulquier : Ben écoute ! Et tu es restée longtemps au Québec ?
Mylène Farmer : Oui je suis restée dix ans, et puis après je suis arrivée à Paris, et puis j'habite dans la banlieue parisienne...


Jean-Louis Foulquier : Et tu n'as pas la nostalgie de ce Québec, parce que...
Mylène Farmer : (qui le coupe) Pas tellement parce que je ne me souviens pas suffisamment. J'ai quelques flashes comme ça mais... j'aimerais bien y retourner !


Jean-Louis Foulquier : (très amusé) Ecoute, si tu as besoin de quelqu'un pour te raviver la mémoire (Mylène rit), justement, j'avais envie d'y faire un tour ! On part quand tu veux !
Mylène Farmer : Ah d'accord ! (Rires)


Jean-Louis Foulquier : (très amusé) Bon, on arrête là, hein ! (Jean-Louis Foulquier plaisante ensuite un peu avec Rachid Bahri) Merci Mylène ! Et puis on va peut-être demander à Rachid de retourner au piano...
Mylène Farmer : Merci !


Source retranscription : Styx Magazine - Référentiel des radios - Editions Sunset Publishing - 2013

Recherche Interviews

Rechercher dans les interviews
de Mylène Farmer