MF 24/7 : les brèves

La discothèque idéale FNAC...
non stop people special MF
Photo récente L. Boutonnat
Technique : concert 2019
maxi 45 tour réedition
Album Indissociables Youtub...

Mylène Farmer - Ainsi soit je... - Tracklisting & Les Chansons


Titre Paroles Musique
Durée
1. L'Horloge Charles Baudelaire
Laurent Boutonnat 5'03
2. Sans contrefaçon Mylène Farmer
Laurent Boutonnat 4'07
3. Allan Mylène Farmer
Laurent Boutonnat
4'46
4. Pourvu qu'elles soient douces Mylène Farmer
Laurent Boutonnat 4'52
5. La ronde triste Mylène Farmer
Laurent Boutonnat 4'13
6. Ainsi soit je... Mylène Farmer
Laurent Boutonnat 6'18
7. Sans Logique Mylène Farmer
Laurent Boutonnat 4'30
8. Jardin de Vienne Mylène Farmer
Laurent Boutonnat 5'17
9. Déshabillez moi Robert Nyel
Gaby Verlor 3'45
10. The Farmer's conclusion -
Laurent Boutonnat
2'15

nb: tracklisting figurant sur la majorité des supports / les détails pour chaque support dans le référentiel de l'album Ainsi soit je...


L'Horloge

Cette chanson est une adaptation du poème de Baudelaire, L'Horloge qui clôt la section Spleen et Idéal des Fleurs du mal.

"Baudelaire, c'est un poète maudit, bon mais c'est surtout un poète que j'aime bien. J'apprécie ses névroses, ses persécutions, et puis le choix de L'Horloge parce que la notion du temps qui passe, ne me laisse pas indifférente. Baudelaire a une écriture incroyable. Peut-être que le public du Top 50 ne le connaît pas mais ce n'est pas bien grave au contraire, ça peut provoquer chez lui, une découverte plus accessible qu'à travers les recueils. Laurent Boutonnat a composé cette musique et il m'a paru évident d'y  mettre ce poème que j'ai en mémoire depuis longtemps. Sans me comparer à Léo Ferré, je pense que nos démarches sont voisines..." (Mylène Farmer - Graffiti - Avril 1988 )

"J'aime beaucoup Léo Ferré, ce côté narratif de certains de ses titres. Nous y avons pensé en réécoutant une composition. Baudelaire s'est presque naturellement imposé pour ce type d’approche." (Mylène Farmer - L'Est Républicain - 30 octobre 1988)

"Le thème du temps qui passe m'obsède. C'est un de ses plus beaux poèmes, un de ceux qui n'a pas été décortiqué." (Mylène Farmer - L'Est Républicain - 30 octobre 1988)


Charles Baudelaire


Sans contrefaçon

Premier single extrait de l'album.
Référence à l'enfance de Mylène mais aussi au célèbre Chevalier d'Eon.

"Sans contrefaçon, c'est parti d’une musique de Laurent Boutonnat et le texte est venu se greffer ensuite, c'est moi qui l'ai écrit et il se réfère à l’enfance, c’est un énorme clin d’oeil à mon vécu de fille manquée." (Mylène Farmer - Graffiti - Décembre 1987)

"Lorsque j'étais une gamine, je ne m'intéressais guère aux choses dites féminines. Par exemple, je ne jouais jamais à la poupée, je préférais déjà les petites voitures, je n'avais pas d'amies filles mais plutôt des copains. Attention, cette chanson n'est pas un règlement de compte. Ce ne fut pas comme on pourrait le croire, traumatisant, bien au contraire, j'ai vécu mes particularités avec une sacrée bonne santé notoire." (Mylène Farmer - Graffiti - Décembre 1987)

"L'ambiguité dans la chanson : je n'ai pas eu à me forcer." (Mylène Farmer - France Soir - 13 novembre 1987)

"Sans Contrefaçon, c’est quelque chose qui est dans mon esprit depuis très longtemps. C’est quand j’étais adolescente, on me prenait vraiment pour un garçon. Et j’ai ce souvenir précis d’un gardien d’immeuble qui m’a rencontrée et qui m’a dit : "Mylène, c’est joli pour un petit garçon". Et c’est vrai que j’ai eu au premier abord une animosité, et puis après… je ne sais pas, ça me semblait évident, alors j’étais mi-homme, mi-femme ! C’était assez étrange." (Mylène Farmer - "Nulle Part Ailleurs" - Canal + - 23 novembre 1987)

"J'avais treize ans et je ne sais pas ce qui m'a pris. Je suis sortie de chez moi, j'ai pris mon mouchoir et l'ai placé dans le creux de mon pantalon. Mais, cinq minutes après, je l'ai vite retiré !" (Mylène Farmer - Jours de France - 23 avril 1988)

"Dans Sans contrefaçon, je dis : "Je me fous du qu'en dira-t-on". C'est vrai." (Mylène Farmer - Télé 7 Jours - 10 décembre 1988)

"Moi en libertine ("je suis une catin"), c’était Laurent Boutonnat ; Sans Contrefaçon ("je suis un garçon"), c’était moi." (Mylène Farmer - Libération - 07 novembre 1995)

"On a envie d’y mettre des images, de raconter une histoire à travers une chanson. Donc c’est un moment choisi, un morceau choisi. Vous dire que si j’exprime "Sans contrefaçon, je suis un garçon", si vous me posez la question : "Est-ce qu’aujourd’hui, vous avez toujours envie de mettre un mouchoir dans votre pantalon ? ", je vais vous dire : "Non, c’était le passé"." (Mylène Farmer - "Le Point J" - TVA - 9 novembre 1999)


Mylène Farmer - Photographe : Elsa Trillat - 1987


Allan

Chanson dédiée à Edgar Allan Poe.

"Dans cette chanson Allan, je parle de Ligeia qui est une des nouvelles d’Edgar Allan Poe, qui parle sans doute de ses femmes idéales." (Mylène Farmer - Skyrock - 7 mai 1988)

"Quand je parle d'Edgar Poe, c'est parce qu'il est quelqu'un qui a vraiment fait partie de ma vie.
(...)
.C'est vrai que la mort, la mère, l'infanticide, tous les thèmes tabous n'ont pas été tellement abordés et, quand on en parle, on dérange et on inquiète. Ce sont des sujets qui me passionnent et qui me tourmentent comme Edgar Poe, qui faisait ressentir à travers ses écrits toutes ses angoisees sur la mort et la peur du néant. Aborder ces thèmes dans une chanson peut déranger, voire choquer. Tout cela est dur à expliquer, les gens ont l'air d'apprécier ce côté ambigu de ma personnalité."
(Mylène Farmer - Rock News - Avril 1988)


Edgar Allan Poe


Pourvu qu'elles soient douces

Ode à la sodomie. Sera le troisième single extrait de l'album.

"J'avais effectivement envie de changer de registre et de passer à des choses plus légères. Ce titre, ça pourrait être la suite de Libertine" (Mylène Farmer - Graffiti - Octobre 1988)

"C'est une chanson pamphlétaire. Elle s'adresse à la grande perversion des hommes, du moins celle qu'ils pensent s'accorder." (Mylène Farmer - France Soir - 19 novembre 1988)

"Un jour, adolescente, comme j'étais très attirée par les garçons, quelqu'un m’a traitée de "pute" alors que j'étais aussi blanche que le plat de la main. Ça a été terrible. Ça a tout compliqué dans ma tête. Et comme il m'était impossible d’en parler dans ma famille, cette révolte refoulée a généré mon côté castrateur." (Mylène Farmer - France Soir - 7 décembre 1989)


Photo du single Pourvu qu'elles soient douces de Marianne Rosenstiehl


La ronde triste

Titre entièrement chanté en anglais et ayant pour thème la mort et le suicide.

"La musicalité de la langue anglaise se prête tellement bien à la chanson. Je bénis pourtant les dieux qui ont fait que je sois de souche française." (Mylène Farmer - L'Est Républicain - 30 octobre 1988)


© MICHEL MARIZY/TELE7JOURS/SCOOP


Ainsi soit je...

Chanson qui donne son titre à l'album et deuxième single extrait.

"C'est difficile de résumer un titre comme ça. Moi, je donne beaucoup d’importance aux trois points de suspension d'Ainsi soit je…. Si on peut résumer Ainsi soit je…, ce serait un portrait." (Mylène Farmer - NRJ - 20 avril 1988)

"Ainsi soit je... était une chanson plus difficile après Sans contrefaçon, c'est une chanson à thème. Mais c'était fondamental pour moi de la sortir à ce moment-là." (Mylène Farmer - Top 50 - Décembre1988)


Photo du single Ainsi soit je... d4elsa Trillat


Sans Logique

Quatrième single extrait de l'album.

"Sans logique, c'est le paradoxe satanique et angélique. Ma personnalité et ma dualité, c'esr réellement ça. Je peux basculer très facilement d'un extrême à l'autre." (Mylène Farmer - Rock News -Avril 1988)


Photo du single Sans Logique de Marianne Rosenstiehl


Jardin de Vienne

Chanson inspirée à Mylène par un proche qui s'est suicidé.

"Il y a sur l'album une chanson qui m'a été inspirée en regardant les autres. C'est celle qui s’appelle Jardin de Vienne. C'est l'histoire d'une personne que j'ai connue. Un garçon français qui a fini par se pendre dans un jardin public à Vienne. J'ai trouvé son geste extrêmement romantique." (Mylène Farmer - Super - Mai 1988)

"(Le suicide) me fascine ! C'est un acte que je pourrais qualifier de beau, et de courageux, certainement. Dans Jardin de Vienne, je parle de quelqu'un qui habille, qui met en scène son suicide. Là, c'est romantique, esthétique même. Quelque part, j'ai une âme suicidaire, c'est à la fois une peur quant à l'au-delà mais aussi une détermination, l'envie de dire "maintenant ça suffit." (Mylène Farmer - Graffiti - Avril 1988)


Mylène Farmer interprète Jardin de Vienne sur le Tour 89


Déshabillez-moi

Reprise de la chanson interprétée par Juliette Gréco.

"Une idée en l'air. J'ai couru au Drugstore acheter le disque de Juliette Gréco. Et le lendemain, nous avions crée une nouvelle version." (Mylène Farmer - France Soir - 13 novembre 1987)

"(Le suicide) me fascine ! C'est un acte que je pourrais qualifier de beau, et de courageux, certainement. Dans Jardin de Vienne, je parle de quelqu'un qui habille, qui met en scène son suicide. Là, c'est romantique, esthétique même. Quelque part, j'ai une âme suicidaire, c'est à la fois une peur quant à l'au-delà mais aussi une détermination, l'envie de dire "maintenant ça suffit." (Mylène Farmer - Graffiti - Avril 1988)

Le saviez-vous ?

Il aurait été prévu que Déshabillez-moi sorte en single en prélude au deuxième album studio de Mylène mais la composition pendant l'été 1987 de Sans contrefaçon par Laurent Boutonnat sur des paroles de Mylène aurait modifié ces projets.

Selon la légende, Mylène était enrhumée lors de l'enregistrement nocturne de la chanson et ce seraient ses propres éternuements qui auraient été conservés sur la version studio de la chanson.

Juliette Gréco apprécie la reprise de Déshabillez-moi par Mylène. En interview sur RFI en 2006 : "La seule qui s’en sort pas mal, c’est... (Mylène Farmer) Ele a un petit côté comme ça sado.. (rires). Elle a un petit côté vainqueur. Elle a un petit côté cuir... avec ce physique fragile comme ça, illuminé par des bougies et tout à coup, elle balance ça. J’aime bien"


Photo de Juliette Gréco sur le 45T Déshabillez-moi


The Farmers' conclusion

Sample de cris d'animaux par Laurent Boutonnat auquels se mêlent des soupirs de Mylène.

"J'avoue que le Farmers's conclusion reste un mystère pour moi. Faire une rythmique avec des poules et des cochons reste un des délires de Laurent qui dépasse un peu mon entendement, mais ça nous a bien fait rire ! Laurent a beaucoup d'humour et j'ai des souvenirs de rigolade avec lui assez incroyables." (Thierry Rogen - Styx Magazine spécial L'autre... - 2011)


Mylène Farmer - Photo qui ferme le livret de l'album Ainsi soit je... - Photographe : Elsa Trillat - 1987

MF 24/7

La discothèque idéale FNAC...
non stop people special MF
Photo récente L. Boutonnat
Technique : concert 2019

Duel chansons

Voter
2005
Fuck them all
Voter
2010
M'effondre

Résultat du vote

46%
54%

Vidéos

"Télématin" - France 2

12/09/2019

Bande-annonce "Mylène Farmer 2019 Le Film"

06/09/2019

Premier teaser "Mylène Farmer 2019 Le Film"

05/08/2019

L'âge d'or des variétés

02/08/2019

Nouvelles images officielles inédites des concerts 2019

11/06/2019

20h30 le dimanche - France 2

09/06/2019

JT de 13 heures - TF1

09/06/2019

Culture et Vous - BFMTV - Un come-back spectaculaire !

09/06/2019

Dernière presse

VSD - 28 février 2019
Le Parisien - 18 février 2019
CNews - 5 février 2019
France Dimanche - 8 Février 2019

Dernière presse

VSD - 28 février 2019
Le Parisien - 18 février 2019
CNews - 5 février 2019
France Dimanche - 8 Février 2019
Gala - 31 janvier 2019

Dernières photos

Mylène Farmer - Tournage du clip Pourvu qu'elles soient douces - Août 1988 - Photographe : Marianne RosenstiehlMylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018

Dernières photos