MF 24/7 : les brèves

De scène en scène
Classement CIF
Pas de bonus!
Désobéissance vinyle blanc ...
Photos du livre
Livre 2.99 ? NOZ

Mylène Farmer - Avant que l'ombre... - Influences




Emily Dickinson et Etty Hillesum sont les deux auteurs qui ont particulièrement influencé Mylène pour les textes de l'album Avant que l'ombre... mais il y en a d'autres.


Emily Dickinson

Emily Elizabeth Dickinson, née le 10 décembre 1830 et morte le 15 mai 1886, est une poétesse américaine.

Elle a consacré sa vie à la lecture et à l'écriture (1775 poèmes entre l'âge de vingt ans et sa mort) vivant presque recluse dans sa maison familiale. L'essentiel de son oeuvre sera publiée après sa mort.

Emily Dickinson  Emily Dickinson Quatrains et autres poèmes brefs

C'est le recueil d'Emily Dickinson, Quatrains et autres poèmes brefs qui a inspiré Mylène pour les textes de J'attends, Peut-être toi ou Ange, parle-moi.

Mylène avait déjà été inspirée par l'oeuvre de la poétesse pour la chanson Les mots en 2001 (plus de détails dans la rubrique Mylène Farmer Influences).

Emily Dickinson
Recueil Quatrains et autres poèmes brefs
IV. 1876 - 1886
5è quatrain

"Le "pourquoi" navré de l'amour
Est tout ce que l'on peut dire
De deux syllabes sont bâtis
Les plus vastes coeurs qui se brisent"
Mylène Farmer - Ange, parle-moi

"L'ange parle-moi !
Le plus vaste des cœurs se brise."

Emily Dickinson
Recueil Quatrains et autres poèmes brefs
IV. 1876 - 1886
13è quatrain

"Décliner sans déshonneur
Sous une couleur trompeuse
Qui ne laissera pas l'oeil décider
S'il va demeurer ou pas."
Mylène Farmer - Ange, parle-moi

"Parle-moi !
Pourquoi cette couleur trompeuse ?"

Emily Dickinson
Recueil Quatrains et autres poèmes brefs
IV. 1876 - 1886
28è quatrain

"Qu'impitoyables sont les doux
Et cruels les bienveillants
Dieu a rompu son pacte avec l'Agneau
Pour habiliter le vent."
Mylène Farmer - Ange, parle-moi

"Tu sais
Dieu a rompu
Son pacte avec cet étranger !"

Emily Dickinson
Recueil Quatrains et autres poèmes brefs
V
6è quatrain

"L'hiver pourvu qu'on le cultive
Est aussi arable que le ptintemps"
Mylène Farmer - Ange, parle-moi

"Parle-moi !
L'hiver pourvu qu'on le cultive."

Emily Dickinson
Recueil Quatrains et autres poèmes brefs
I. 1858 - 1864
22è quatrain


"Mon coeur l'emporte"

Mylène Farmer - J'attends

"J'attends
Que le coeur l'emporte
J'attends qu'il frappe à ma porte,
J'attends tout...
L'amour est au bout"

Emily Dickinson
Recueil Quatrains et autres poèmes brefs
I. 1858 - 1864
19è quatrain


"Attendre une heure est long
Si l'amour est en vue
Attendre l'éternité est bref
Si l'amour est au bout."

Mylène Farmer - J'attends

"J'attends
Que le coeur l'emporte
J'attends qu'il frappe à ma porte,
J'attends tout...
L'amour est au bout"


Emily Dickinson
Recueil Quatrains et autres poèmes brefs
V
8è quatrain


"Parfois avec le coeur
Peu souvent avec l'âme
Plus rarement avec force
Peu aiment vraiment"

Mylène Farmer - J'attends

"Parfois avec le coeur, les larmes
Bien peu aiment vraiment !
Si peu souvent avec l'âme
C'est que peu aiment vraiment"

Emily Dickinson
Recueil Quatrains et autres poèmes brefs
1858 - 1864
17è quatrain

"Si la faute est mienne, renie-moi
Mais à te renier ne me voue point
Te renier ? Le trerme même
Bannit de la foi et du foyer"
Mylène Farmer - Peut-être toi

"Si par mégarde
La faute est mienne
Alors... renie-moi... là"

Emily Dickinson
Recueil Quatrains et autres poèmes brefs
1858 - 1864
24è quatrain

"L'absence désincarne. La mort de même
Qui dérobe les individus à la Terre
La superstition aide, aussi bien que l'amour
La tendresse décroît à mesure qu'on prouve"
Mylène Farmer - Peut-être toi

"Et quand l'absence désincarne...
Et hante l'univers
Je n'avais plus qu'à trouver l'âme
Et retrouver peut-être..."


Emily Dickinson
Recueil Quatrains et autres poèmes brefs
1858 - 1864
xè quatrain

"Sous terre il n'est pas silence aussi silencieux
Que celui enduré
Qui, énoncé, découragerait la nature
Et hanterait l'univers"
Mylène Farmer - Peut-être toi

"Et quand l'absence désincarne...
Et hante l'univers
Je n'avais plus qu'à trouver l'âme
Et retrouver peut-être..."


Emily Dickinson
Recueil Quatrains et autres poèmes brefs
1858 - 1864
xè quatrain

"Midi est le gond du jour
Le soir, la portière
Le matin, l'Est qui pousse le battant
Et entrouvre tout l'univers."
Mylène Farmer - Peut-être toi

"Quand la présence d'un vent calme
Entrouvre l'univers"


Le saviez-vous ?

Emily Dickinson et Claire Malroux (poétesse, essayiste et traductrice française, traductrice des poèmes d'Emily Dickinson) sont remerciées dans le livret de l'album live Avant que l'ombre... à Bercy en 2006 alors qu'elles ne l'étaient pas dans le livret de l'album studio Avant que l'ombre... en 2005. Entre ces deux sorties, Claire Malroux aurait été informée des 'références' répétées de Mylène à ses traductions de poèmes dans Avant que l'ombre... ce qui lui aurait déplu.




Etty Hillesum

Etty Hillesum est une auteure juive hollandaise née le 15 janvier 1914, déportée pendant la seconde guerre mondiale.
Elle a tenu son journal intime entre 1941 et 1943 - publié plus tard sous le nom Une vie bouleversée - et écrit des lettres depuis le camp de transit de Westerbork.
Elle a péri dans le camp d'extermination d'Auschwitz le 30 novembre 1943.

Etty Hillesum  Etty Hillesum

Mylène propose une citation d'Etty Hillesum dans le programme des concerts Avant que l'ombre... à Bercy : "Tout est hasard ou rien n'est hasard. Si je croyais à le première possibilité, je ne pourrais pas vivre, mais je ne suis pas convaincue de la seconde."

On retrouve l'influence d'Etty Hillesum dans les textes de Tous ces combats, Ange, parle-moi, L'Amour n'est rien... et Dans les rues de Londres.

Etty Hillesum - Une vie bouleversée

"Ensuite, il y eut cette longue marche pour revenir de la gare de l'Amstel à travers la ville presque noire, comme prise sous un charme.
 Au cours de ce trajet, j'ai eu soudain l'impression que je n'étais pas seule, que «j'étais deux».
Je me sentais composée de deux personnes, de deux êtres qui se serraient l'un contre l'autre pour être bien au chaud."


Mylène Farmer -  Ange, parle-moi

"Parle-moi !
Pourquoi cette couleur trompeuse ?
Ange, parle-moi !
De voir qu'en lui, ils étaient deux.
Je sais ce que...
Mentir veut dire pour moi,
Tu sais,
Dieu a rompu
Son pacte avec cet étranger !"

Etty Hillesum - Une vie bouleversée

"Tu essayes de réduire la vie à quelques formules, mais c'est impossible, elle est nuancée à l'infini"

Mylène Farmer -  Dans les rues de Londres

"Réduire la vie à...
Des formules indécises
C'est bien impossible, elle
Tu vois, se nuance à l'infini"

Etty Hillesum - Une vie bouleversée

"Mais pourquoi devrais-je réaliser quoi que ce soit ?
J'ai tout simplement à être, à vivre, à tenter d'atteindre une certaine humanité."


Mylène Farmer -  Dans les rues de Londres

"Je remets ma vie à...
Un plus tard abandonné
Pour simplement vivre
Tenter d'atteindre une humanité"

Etty Hillesum - Une vie bouleversée

"C'est très mal ; ici je ne vis pas, je me laisse vivre. Je remets ma vie à plus tard, j'attends mon départ."

Mylène Farmer -  Dans les rues de Londres

"Je remets ma vie à...
Un plus tard abandonné
Pour simplement vivre
Tenter d'atteindre une humanité"

Etty Hillesum - Une vie bouleversée

"Ton imagination, tes émotions intérieures, etc., sont le grand océan sur lequel tu dois conquérir de petits lambeaux de terre, toujours menacés de submersion. L'océan est un élément grandiose mais, l'important, ce sont ces petits lambeaux de terre que tu sais lui arracher"
Mylène Farmer -  Dans les rues de Londres

"Je remets ma vie à...
Un plus tard abandonné
Pour simplement vivre
Tenter d'a...tteindre une humanité
Des lambeaux de terre
Me regardaient disparaître
Et parmi les pierres
Je vivais et j'espérais, tu sais..."

Etty Hillesum - Une vie bouleversée

"Il est en effet des moments où je désire cela. Où je voudrais voir tout son amour se resserrer et se concentrer sur moi.
Mais n'est-ce pas une pensée trop «physique» ?
Et trop personnelle ?
Je ne sais absolument pas comment réagir face à cet homme."
Mylène Farmer - L'Amour n'est rien...

"Obsédée du pire
Un peu trop physique...
L'envie de frémir
Est pharaonique !
...fi de l'ascèse !
Ma vie s'enténèbre
Moi sans la langue
Sans sexe je m'exsangue"

Etty Hillesum - Une vie bouleversée

"J'ai une tendance à l'ascèse, à résister à la faim et à la soif, au froid et au chaud. Quel genre de romantisme est-ce là, je l'ignore."
Mylène Farmer - L'Amour n'est rien...

"Obsédée du pire
Un peu trop physique...
L'envie de frémir
Est pharaonique !
...fi de l'ascèse !
Ma vie s'enténèbre
Moi sans la langue
Sans sexe je m'exsangue"

Etty Hillesum - Une vie bouleversée

"Il faut devenir aussi simple et aussi muet que le blé qui pousse ou la pluie qui tome. Il faut se contenter d'être."
Mylène Farmer - Tous ces combats

"Être aussi simple
Aussi muet
Que tout le blé qui pousse au vent d'aimer
Simplement être..."

Etty Hillesum - Une vie bouleversée

"Quand je suis assise ainsi, tassée sur moi-même, j'attends que quelque chose fonde et se remette à couler en moi."
Mylène Farmer - Tous ces combats

"La vie nous blesse
Elle nous assèche
J'attends que quelque chose fonde en moi
J'attends tout... "d'être"

Etty Hillesum - Une vie bouleversée

"J'ai parfois le sentiment que le grand malentendu s'accroît à chaque parole prononcée, à chaque geste.
Je voudrais m'immerger dans un grand silence et imposer ce silence à tous les autres.
Oui, il est des moments où chaque mot accroît le malentendu sur cette terre trop agitée."
Mylène Farmer - Tous ces combats

"Aux jours livides
Qui semblent me dire :
"je voudrais t'immerger dans un silence"
Je crains qu'ils dansent !
Beauté du doute
Oser un souffle
"Vivre" est ce qu'il y a de plus rare au monde
Pourtant les ombres"



Virginia Woolf

Virginia Woolf (25 janvier 1882 - 28 mars 1941) est une femme de lettres anglaise et une féministe.

La chanson Dans les rues de Londres est dédiée à Virginia Woolf qui proclamait : "Je suis la seule femme en Angleterre qui soit libre d'écrire ce qui lui plait". Elle se suicida en 1941.

Viriginia Woolf

On pense en particulier au roman Mrs Dalloway (1925) qui décrit les errances dans Londres de Mrs Dalloway. Mrs Dalloway n'a pas vraiment de "scenario", le livre n'est constitué que par ce qui se passe dans la tête de l'heroine lors d'une seule journée. Mrs Dalloway attend le grand diner organisé le soir et se promène dans les rues de Londres, accompagnée par ses seules pensée sur ce qu'elle voit, sur la vie, sa vie, l'amour, la mort.

Des extraits de la chanson Dans les rues de Londres :

"Et les rues de Londres - Souffleront sur des mystères D'une autre fois... Virginia"

"C'est comme une lettre - Qui s'est écrite à l'envers" (la derniere lettre de Virginia Woolf adressée à son mari avant son suicide)

"Son âme est belle dans les rues de Londres (...) Et les rues de Londres - Souffleront sur des mystères d'une autre fois" (Virignia Woolf s'est suicidée et restera un mystere pour beaucoup notamment du fait de sa personnalité bipolaire)

"Des lambeaux de terre - Me regardaient disparaître"  ( Virginia Woolf s'est suicidée en se jetant dans une rivière les poches remplies de cailloux )

"Et, parmi les pierres - Je vivais et j'espérais, tu sais" ( elle a donc utilisé des pierres afin de pouvoir couler )


Pierre Reverdy

Pierre Reverdy
est un poète qui a très régulièrement inspiré Mylène pour ses texte depuis Regrets en 1991.

Pour l'album Avant que l'ombre... c'est l'influence de différents poèmes de l'auteur que l'on retrouve dans une partie des paroles de Dans les rues de Londres, Et pourtant... et Porno Graphique.

Pierre Reverdy
Revue littéraire Nord-Sud
(Volume 1, N°5, juin 1917)
Poème Derrière la Gare

"Un nuage descend tout bas
Là où il y a un vide
Près de moi
Un trou
Au loin quelque chose finit
Un grand bruit
s'éteint
Et je vois du monde
Dans ma tête il y a un monde fou
C'est toi
Et je ne reconnais personne
quelle vie
Ce n'est pas encore fini
Une ride profonde au front
C'est transparent comme du cristal
Quelque chose au bout des doigts qui me fait mal
Quand je t'ai connue
Quand je t'ai tenue
Certainement quelque chose tombait
Une fausse parure
Et tu ne voyais même pas ma figure
La porte tournait
Quelqu'un riait
C'était si loin
Où pourrait-on aller se perdre maintenant "
Mylène Farmer - Dans les rues de Londres

"Réduire la vie à...
Des formules indécises
C'est bien impossible, elle
Tu vois, se nuance à l'infini
C'est comme une lettre
Qui c'était écrite à l'envers...
Coule dans ma tête
Un monde fou qui veut naître."

Pierre Reverdy
Revue littéraire Nord-Sud
(Volume 1, N°8, octobre 1917)
Poème Avant l'orage

"Je marchais en chantant
Sur le chemin fermé
Le ciel était tombé à quelques pas
Parmi les pierres
Je me suis arrêté
J'ai regardé derrière
Avec leurs bras levés
cheminées de chaumières
chevelures au vent
qui se sont dispersées
Et tout ce qui s'élève
Et qui s'en est allé
Dans ma poitrine vide
Une goutte est tombée
Une goutte de pluie
lourde comme une larme
En regardant plus loin
Et par-dessus les arbres"
Mylène Farmer - Dans les rues de Londres

"Je remets ma vie à...
Un plus tard abandonné
Pour simplement vivre
Tenter d'a...tteindre une humanité
Des lambeaux de terre
Me regardaient disparaître
Et parmi les pierres
Je vivais et j'espérais, tu sais..."

Pierre Reverdy
Recueil Sources du vent (1929)
Poème Histoire

"Une lettre écrite à l'envers
La main qui passe sur ta tête
Et l'heure
Où l'on se lève le matin
Soleil rouillé
Vitre fondue
Nature morte
Le courant d'air ferme ma porte
Et les songes m'ont réveillé
              
Il y a encore une bougie qui brûle"
Mylène Farmer - Et pourtant...

"Quand les songes
M'ont réveillée
Quand on n'ose pas
Crier"

Pierre Reverdy
Recueil Sources du vent (1929)
Poème Dernière Heure

"Le cavalier en rouge s'immobilise
L'animal est un cadavre grotesque
Un abreuvoir en encrier où les mots sont pris
Les lèvres s'avancent
On n'ose pas crier
Derrière l'arbre ou la lampe
Il s'est mis à prier
On pourrait que
celui qui le porte est plus fort

Il faut compter tout ce qui sort
Et le dernier rayon qui passe
ferme la nuit
La porte
Le livre
Minuit"
Mylène Farmer - Et pourtant...

"Quand les songes
M'ont réveillée
Quand on n'ose pas
Crier"

Pierre Reverdy
Revue Nord-Sud (1917, N° 4-5)
Poème Derrière la gare

"Un nuage descend tout bas
Là où il y a un vide
Près de moi
Un trou
Au loin quelque chose finit
Un grand bruit
s'éteint
Et je vois du monde
Dans ma tête il y a un monde fou
C'est toi
Et je ne reconnais personne
quelle vie
Ce n'est pas encore fini
Une ride profonde au front
C'est transparent comme du cristal
Quelque chose au bout des doigts qui me fait mal
Quand je t'ai connue
Quand je t'ai tenue
Certainement quelque chose tombait
Une fausse parure
Et tu ne voyais même pas ma figure
La porte tournait
Quelqu'un riait
C'était si loin
Où pourrait-on aller se perdre maintenant"
Mylène Farmer - Et pourtant...

"Quand les songes
M'ont réveillée
Quand on n'ose pas
Crier

Quelque chose au bout du moi
Qui me fait mal
Mais tes lèvres ont fait de moi
Un éclat... de toi"

Pierre Reverdy
Poème L'homme et la nuit

"(...) Mais quelques hommes passent et c'est le mouvement
Une nouveau souffle
Quelque chant et tout vibre
l'air remue
Ce n'est plus un souterrain où tout est mort
Je le vois de loin
Il anime l'atmosphère et fait bouger le mur
devant lequel il passe
Rien n'existe que sous l'attention de son regard
L'homme qui passe et que je crains
l'homme qui s'approche et qui s'éloigne
surtout quand il s'éloigne
avec des mouvements réglés et admirables
utiles et précis
Et quand le jour se lève pour éclairer le monde
c'est que nous avons enfin ouvert les yeux"
Mylène Farmer - Et pourtant...

"Là, pourtant
Le jour s'est levé
Pour éclairer le monde
Comme avant
L'amour est onde
D'innocent,
J'entrevoyais le chemin
Qui mène aux ombres
Et pourtant
L'amour est comble"

Pierre Reverdy
Recueil La Lucarne ovale (1916)
Poème Allégresse

"L'air sent la mer
L'hiver a une pareille altitude m'effraie
On ne sait où naissent les vents
Ni quelle direction ils prennent
La maison tangue comme un bateau
Quelle main nous balance
Au cri poussé au dehors je sortis
Pour voir
Une femme se noyait
Une femme inconnue
Je lui tendis la main
Je la sauvai

Après lui avoir dit mon nom
Qu'elle ne connaissait pas
Je la mis à sécher à l'endroit le plus chaud
Je la vis revenir à la vie et embellir
Puis comme la chaleur augmentait
Elle disparut
Évaporée
Je me mis à pousser des cris et à pleurer
Puis j'éclatai de rire

J'avais un moment recueilli la renommée
Dans mon intimité
J'ouvris la porte et me mis à courir
A travers champs à chanter à tue-tête
Quand je rentrai le calme s'était fait chez moi
Et le feu qui s'était éteint fut rallumé"
Mylène Farmer - Porno...Graphique

"Je veux savoir où naît le vent
J'ai l'âme inerte en même temps
Il y a de l'uniformité partout
De la pensée en boîte et c'est
bien tout !"



Sylvia Plath

Sylvia Plath est une poétesse américaine (qui a également écrit des nouvelles, des romans et des essais) née le 27 octobre 1932 et qui s'est donnée la mort le 11 février 1963.

C'est le poème Thalidomide qui pourrait avoir inspiré Mylène pour les textes d'Ange, parle-moi et Tous ces combats. Ce poème fait partie du dernier recueil de la poétesse publié à titre posthume, Ariel. Plus précisément, on retrouve ce poème dans le manuscrit original mais il a été écarté de la version publiée en 1965.

Sylvia Plath - Poème Thalidomide

"Demi-Lune —

Demi-cerveau clair —
Nègre masqué comme un blanc,

Tes amputations rampent
Noires et monstrueuses —

Araignée tissant au hasard.
Quel gant

Quel cuir solide
A pu me garder

De cette ombre —
Bourgeons indélébiles,

Phalanges nouées aux épaules,
Visage dérivant

Vers l'existence, entraînant
L'embryon d'absences

Elagué, sanglant,
A longueur de nuit je bâtis

Un abri pour ce qui m'a été donné,
L'amour

De deux yeux humides, d'un cri frêle
Crachat blanc

De l'indifférence !
Les fruits noirs font leur cycle et tombent

Le verre se fêle,
L'image

Avorte et fuit, mercure éclaté"

(Traduction :Taïna Tuhkunen-Couzic)
Mylène Farmer - Ange, parle-moi

"L'ange parle-moi !
Le plus vaste des cœurs se brise.
Parle-moi !
L'hiver pourvu qu'on le cultive.
Dans cette pièce
Nul semble respirer
Ici, c'est un...
Abri qui m'a été donné !"

Sylvia Plath - Poème Thalidomide

"Demi-Lune —

Demi-cerveau clair —
Nègre masqué comme un blanc,

Tes amputations rampent
Noires et monstrueuses —

Araignée tissant au hasard.
Quel gant

Quel cuir solide
A pu me garder

De cette ombre —
Bourgeons indélébiles,

Phalanges nouées aux épaules,
Visage dérivant

Vers l'existence, entraînant
L'embryon d'absences

Elagué, sanglant,
A longueur de nuit je bâtis

Un abri pour ce qui m'a été donné,
L'amour

De deux yeux humides, d'un cri frêle
Crachat blanc

De l'indifférence !
Les fruits noirs font leur cycle et tombent

Le verre se fêle,
L'image

Avorte et fuit, mercure éclaté"

(Traduction :Taïna Tuhkunen-Couzic)
Mylène Farmer - Redonne-moi

"Redonne-moi,
Redonne-moi l'autre bout de moi
Débris de rêves, le verre se fêle
Redonne-moi la mémoire de ma...
Peut être sève ? Peut être fièvre ?
Redonne-moi pour une autre fois
Le goût de vivre, un équilibre
Redonne-moi l'amour et le choix
Tout ce qui fait qu'on est roi"



Emil Cioran

Emil Cioran est un auteur que Mylène a régulièrement cité parmi ses écrivains préférés.

Toutes les citations de Mylène Farmer sur Cioran

Emil Cioran - Ebauches de vertige

"Les obsédés du pire, on leur en veut au même moment où l'on reconnaît la justesse de leurs appréhensions et de leurs avertissements.
On est beaucoup plus indulgent pour celui qui s'est trompé parce que son aveuglement était le fruit de l'enthousiasme et de la générosité, tandis que l'autre, prisonnier de sa lucidité, ne serait qu'un lâche, incapable d'assumer le risque d'une illusion."
Mylène Farmer - Tous ces combats

"Obsédée du pire
Un peu trop physique...
L'envie de frémir
Est pharaonique !
...fi de l'ascèse !
Ma vie s'enténèbre
Moi sans la langue
Sans sexe je m'exsangue"



Victor Hugo

Victor Hugo
Les Contemplations Livre III (1856)
Poème Mélancholia

Mylène Farmer - Tous ces combats

"Tous ces combats
Qui brisent insouciance
Mordent l'existence,
J'ai la mélancholia
Qui rend l'âme à nue
Qui me constitue"



Paul Verlaine

Paul Verlaine - Poèmes saturniens (1866)

Mélancholia est le nom de la troisième section de ce recueil de poèmes.
Mylène Farmer - Tous ces combats

"Tous ces combats
Qui brisent insouciance
Mordent l'existence,
J'ai la mélancholia
Qui rend l'âme à nue
Qui me constitue"



Oscar Wilde

Oscar Wilde - The Soul of Man under Socialism (L'âme humaine sous le socialisme) (1891)

"On vivra, et vivre est ce qu’il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, voilà tout."
Mylène Farmer - Tous ces combats

"Aux jours livides
Qui semblent me dire :
"je voudrais t'immerger dans un silence"
Je crains qu'ils dansent !
Beauté du doute
Oser un souffle
"Vivre" est ce qu'il y a de plus rare au monde
Pourtant les ombres"



Michel de Montaigne

Michel de Montaigne - De l'amitié (1580) - Essais 

"Si on me presse de dire pourquoi je l'aimais, je sens que cela ne se peut exprimer, qu'en répondant :
 "Parce que c'était lui ; parce que c'était moi."

Mylène Farmer - Peut-être toi

"Parce que c'est toi
Parce que c'est moi
Regarde-moi
Nulle autre n'a...
L'envie de toi
Comme j'ai besoin de toi"



Auguste Rodin

Référence évidente au sculpteur dans le texte de la chanson Q.I

Auguste Rodin

Sculpteur (1840 - 1917)


Mylène Farmer - Q.I

"Qu'il a les rondeurs d'un "Rodin"
J'aime ! Ça m'incite à...
Il sait la douceur de mes reins
Qui oscillent...
Il sent la tiédeur de mes mains
J'aime ! Ça l'incite à...
Longue est la route de nos plaisirs...
...sémantiques !"


merci à Marc Fanzine "MF&Vous" 2006, Clarence / Fanzine "MF&Vous" 2006 et au livre Au fil des mots de Benoît Cachin.

album et singles

MF 24/7

De scène en scène
Classement CIF
Pas de bonus!
Désobéissance vinyle blanc ...

Duel clips

Voter
1995
L'Instant X
Voter
2019
Des larmes

Résultat du vote

63%
38%

Vidéos

Publicité album "Live 2019" - Spot de 15 secondes

18/10/2019

Teaser J-1 Album "Live 2019"

17/10/2019

"Audrey & Co" - LCI - "Show XXL au cinéma !"

16/10/2019

Basique - France 2 - Annonce l'album "Live 2019"

10/10/2019

Clip "M'effondre" (Live 2019)

10/10/2019

"Télématin" - France 2

12/09/2019

Bande-annonce "Mylène Farmer 2019 Le Film"

06/09/2019

Premier teaser "Mylène Farmer 2019 Le Film"

05/08/2019

Dernière presse

VSD - 28 février 2019
Le Parisien - 18 février 2019
CNews - 5 février 2019
France Dimanche - 8 Février 2019

Dernière presse

VSD - 28 février 2019
Le Parisien - 18 février 2019
CNews - 5 février 2019
France Dimanche - 8 Février 2019
Gala - 31 janvier 2019