MF 24/7 : les brèves

1,2,3 et de 4!!
news exclusive tele 7 jours
FNAC Nouvel Ouvrage 30 ans
Défaut sur L'autre Splatter...
La discothèque idéale FNAC...
non stop people special MF

Mylène Farmer - Innamoramento - Presse


Les Unes de l'ère "Innamoramento"

Fan De - N°19
Avril 1999
Elle - N°2779
Du 05 au 11 avril 1999
Allo ! - N°30
07 avril 1999
Télé Magazine - N°2268
Programmes du 24 au 30 avril 1999


Silhouette Juin 1999
Télé Top Matin (Suisse) -  N°17
Programmes du 25 avril au 01er mai 1999
Platine - N°61
Mai 1999
Télé Star - N°1181
Programmes du 22 au 28 mai 1999 
Silhouette - N°1
Juin 1999


Mylène Farmer Presse 7 Extra 07 juillet 1999
En Avant ! 13 septembre 1999
Jukebox - N°143
Juin 1999
7 Extra - N°27
07 juillet 1999
En Avant ! - N°5856
du 13 au 19 septembre 1999
Télé Magazine - N°2291
Programmes du 02 au 08 octobre 1999 


Mylène Farmer Presse Voici 11 octobre 1999
Voici - N°622
Du 11 au 17 octobre 1999
Télé Moustique (Belgique) - N°3846
Programmes du 16 au 22 octobre 1999 
Platine - N°64
Octobre 1999
Le Chevalier à la rose - N°26
Novembre / Décembre 1999


Sorties (suppl. La République du Centre)
19 novembre 1999
Sortir (suppl. Var Matin)
01er décembre 1999
Platine - N°67
Janvier 2000 
Link xtra - N°136
Du 04 au 19 février 2000


Presse russe 28 février 2000
Ciné Télé Revue - N°5
Programmes du 05 au 11 février 2000
Le Magazine (suppl. Le Télégramme de Brest)
16 février 2000
Presse russe - N°8
Du 28 février au 19 mars 2000 
Presse russe - N°28
du 28 février au 19 mars 2000


Arstances - N°24
Mars / Avril 2000
Pulse (Russie)
Mars 2000 
Pulse (Russie) (version anglaise)
Mars 2000 
Presse russe - N°3
Mars 2000 


Presse russe
Mars 2000
Presse russe - N°2
03 mars 2000 
Presse russe - N°10
du 06 au 12 mars 2000 
Tribu Move - N°18
Avril / Mai 2000 




MCM Mag - N°9
Juin 2000
VSD - N°1206
05 octobre 2000 






Les Critiques

Mylène Farmer Presse Elle 05 avril 1999  Mylène Farmer Presse Elle 05 avril 1999  Mylène Farmer Presse Elle 05 avril 1999  Mylène Farmer Presse Elle 05 avril 1999 Mylène Farmer Presse Le Parisien 07 avril 1999
Elle
05 avril 1999
Le Parisien
07 avril 1999 (N°16978)


Mylène Farmer Presse La Tribune de Genève 08 avril 1999 Mylène Farmer Presse Le Matin 08 avril 1999
La Tribune de Genève (Suisse)
08 avril 1999
Le Matin (Suisse)
08 avril 1999


Mylène Farmer Presse Le Temps 09 avril 1999 Mylène Farmer Presse Télé Top Matin 25 avril 1999  Mylène Farmer Presse Télé Top Matin 25 avril 1999
Le Temps (Suisse)
09 avril 1999
Télé Top Matin (Suisse)
du 25 avril au 01 mai 1999


Mylène Farmer Presse Femina 02 mai 1999  Mylène Farmer Presse Femina 02 mai 1999 Mylène Farmer Presse Télérama 14 mai 1999
Femina (Suisse)
02 mai 1999
Télérama
14 mai 1999


Extraits d'autres critiques :

"Il reste au-delà de l'emballage un peu étouffant des arrangements, des couplets samplés ad nauseum, une sincérité qui fait mouche. Les textes que s'écrit Mylène Farmer ont tout du journal intime, et même leur prétention est touchante." (Libération)

"Moins masochiste, mais tout autant fétichiste, Mylène Farmer se confesse à nouveau dans Innamoramento, nouvel album qui entend traduire "l'état transitoire, fait de bonheur mêlé d'inquiétude, qui débouche parfois sur l'amour". C'est là, dans ce no man's land sentimental que l'on tentera de trouver l'écho de ses secrets. A l'instar de Madonna, elle se veut aujourd'hui moins sulfureuse, inspirée par le Bouddhisme, son karma passant désormais par une attitude baba cool ("Je voudrais être opium, partir en fumée") et surtout plus mystique (Optimistique-moi). Mylène Farmer a l'art de savoir se renouveler. En partie composé par elle (Laurent Boutonnat signe la musique de huit chansons sur treize), le disque s'ouvre par un ciel d'Irlande un jour d'orage. Déesse celtique, elle se laisse porter par le souffle du néant, fascinée par les "puissances du dedans" (L'Amour naissant). Ses chansons ressemblent aux prières d'un être "monacal" dont l'écriture a toujours été vécue comme une thérapie. D'où les renvois à la psychanalyse consatés au fil de ses productions que l'on retrouve dans L'Âme-Stram-Gram, le single dans lequel la chanteuse livre ses confidences ambiguës sur un divan. (...) Regrettant d'avoir grandi trop vite, elle dit à la manière de Saint-Exupéry : "Dessine-moi un mouton". Plus loin elle s'imagine peinte en Femme nue debout sous les contours de son "seul maître" Egon Schiele. Bref, après Baudelaire et Poe, celle qui se décrit comme La Fille de Ryan (hommage à David Lean), multiplie les références. Reste qu'elle a beau faire mine de "donner sa langue au chat", il est toujours impossible de percer l'énigme Farmer. " (L'Humanité - 11 avril 1999)

 "Conforme à sa réputation de grande chanteuse sans voix, elle y distille un phrasé de petit animal malade dont les murmures sont régulièrement couverts par la musique de Laurent Boutonnat. Rien ne sert de monter le son : les albums de Mylène Farmer, aussi sulfureux fussent-ils s'écoutent avec les paroles à portée de rétine." (Marianne)

"Plus qu'un album, un fourre-tout de sentiments , de mots crus ou crépusculaires, de références et de romantisme mélodramatique. Chacun pourra y entendre ce qu'il veut. L'universalité selon Mylène." (Télé Star)

"Même au coeur des refrains les plus crétins (L'Âme-Stram-Gram), elle laisse siffler suffisamment de serpents sur sa tête pour qu'un malaise délicieux finisse par s'instaurer. Sous le tube, on voit à nu sinon un peu de son coeur ou de son âme, mais un fragment de sa psychologie. C'est déjà beaucoup par les temps qui courent sur la FM. On a envie de la remercier." (Le Figaro)

"A 37 ans, Mylène Farmer garde ses habits de mystère - photos filtrées, interviews rares, passages à la télé millimétrés - mais dénude, au fil des textes d'Innamoramento, ses obsessions, pierres tombales, contes cruels, rimes SM. Ainsi, la voix de cristal empoigne les oedipes complexes (L'Âme-Stram-Gram), la culpabilité dévorante (Serais-tu là ?) et la parole de Bouddha (Méfie-toi). "Je veux croire en l'au-delà" souffle celle qui a "apprivoisé la vie en acceptant la mort". Il faut ouvrir les tiroirs dérangés d'idées noires, détruire les remparts de murmures et de plaintes (balldes, requiem), balayer les orages et les complaintes électroniques (tubes FM, syncopes dance) pour délivrer ici l'écume d'un livre qui ne la quitte jamais (Si c'est un homme de Primo Levi). Et cerner là, derrière l'à priori anodin Dessine-moi un mouton, le visage lézardé d'une femme qui se rêve en particule utilitaire, utile à quelqu'un." (L'Express - Mai 1999)

"Forte de ses années d'expérience et portée par ses lectures, Mylène porte un nouveau regard sur son passé, et une forte envie de communiquer. La pochette reste à ce jour la plus révélatrice quant à son parcours de femme." (Lettre Ouverte)

"Toujours aussi romantique, fragile et secrète, la diva réussit à faire à chaque nouvel album un événement médiatique. La sophistication extrême des textes n'a d'égal que les arrangements en dentelles des mélodies qui transforment la femme en princesse." (Ca se passe comme ça)

"Lensemble est en demie-teinte, baroque et précieux, et bénéficie d'une production luxuriante." (Carrefour Savoirs)

"Même voix fragile et évanescente, mêmes orchestrations amples et synthétiques signées Laurent Boutonnat, même canevas mélodique et rythmique, Mylène Farmer revient avec treize chansons écrites de sa main. Treize confidences intimes et éthérées où il est question d'amour naissant, d'Innamoramento pour reprendre le titre générique de son nouvel album. Dans ce registre poético-passionnel qui fait la part belle aux révoltes de l'adolescence (Et si vieillir m'était conté) et aux voluptés du vertige, la rousse Mylène est dans son élément, plus ange que démon cette fois." (Madame Figaro - 15 mai 1999)

"Rien ne change : ambiance aérienne, mystères soigneusement entretenus et libertinage ludique. Conclusion : les fans vont adorer. (Les Clés de l'Actualité)

"Sur la pochette, elle est déguisée en une sorte de Birdy perchées sur une cage ouverte plantée au milieu de la mer. Pas de suprrise, c'est du Farmer signé Boutonnat." (Idol)

" Peut-on impunément ignorer les modes lorsque l'on est un(e) artiste ? C'est la question qu'on est en droit de se poser à l'écoute du nouvel album de Mylène Farmer. Bien sûr, d'aucuns rétorqueront qu'on ne change pas une recette qui marche, mais il est vrai aussi que quiconque n'avance pas recule... Dans le cas de ce CD, on hésite d'ailleurs entre égratigner le tandem Farmer / Boutonnat qui éprouve toutes les peines du monde à ne pas s'autoparodier, et en faire léloge, la plupart des chansons de cet album s'avérant intéressantes !" (Ciné Télé Revue)

"L'amour est omniprésent dans les textes de ce nouveau disque qui oscille entre ballades langoureuses et plages plus nerveuses. Mais tout est, de part en part, d'une qualité irréprochable. Il est même difficile d'épingler l'un ou l'autre titre tellement l'ensemble est homogène ou brillant." (Nord Eclair)

"Moins sophistiqué et plus spirituel qu'Anamorphosée, Innamoramento est une réussite, avec, de-ci, de-là, quelques éclaircies qui font plaisir. D'une manière générale, on peut dire que l'artiste, autant dans ses compositions à elle que dans celles de son mentor, ne s'est guère renouvelée. Au menu, nous avons droit à pas mal de gémissements, de vocalises larmoyantes et de textes débordant de néant." (La Dernière Heure - Belgique)

"Sans jamais sonner artificielles, ces mélodies, derrière une belle unité de ton, investissent un large registre, osent un rock solide, balisé par de puissantes guitares, avant de taper, sans complexes, vers toute la subtilité de l'expression ethnique apprivoisée le temps d'un choeur très africain, un souffle de flûtes, de bagpipes. Une fois de plus le tandem Boutonnat-Farmer se révèle particulièrement inspiré, capable de progresser sans renier les sons et les climats feutrés qui ont contribué à leur immense gloire. L'harmonie est parfaite entre la partition et le mot pour installer de troublantes ambiances. Mylène Farmer cultive une écriture de poète, loin des formules apprêtées, prédigérées de la traditionnelle bluette. Elle sait, pour évoquer la langueur des jours, recourir à l'image sans jamais forcer sa plume. La chanson Et si vieillir m'était conté est un pur chef d'oeuvre, comparable à certains titres majeurs de Gérard Manset, seul capable, jusque là, de mettre en musique de tels sujets sans tomber dans la niaiserie ou le mélo surfait." (L'Est Républicain)





Les articles

Toute la presse 1999


album et singles

MF 24/7

1,2,3 et de 4!!
news exclusive tele 7 jours
FNAC Nouvel Ouvrage 30 ans
Défaut sur L'autre Splatter...

Duel singles

Voter
1992
Beyond my control
Voter
2018
Désobéissance

Résultat du vote

61%
39%

Vidéos

"Télématin" - France 2

12/09/2019

Bande-annonce "Mylène Farmer 2019 Le Film"

06/09/2019

Premier teaser "Mylène Farmer 2019 Le Film"

05/08/2019

L'âge d'or des variétés

02/08/2019

Nouvelles images officielles inédites des concerts 2019

11/06/2019

20h30 le dimanche - France 2

09/06/2019

JT de 13 heures - TF1

09/06/2019

Culture et Vous - BFMTV - Un come-back spectaculaire !

09/06/2019

Dernière presse

VSD - 28 février 2019
Le Parisien - 18 février 2019
CNews - 5 février 2019
France Dimanche - 8 Février 2019

Dernière presse

VSD - 28 février 2019
Le Parisien - 18 février 2019
CNews - 5 février 2019
France Dimanche - 8 Février 2019
Gala - 31 janvier 2019