MF 24/7 : les brèves

Scène de côté
Reprise Amel bent catastrop...
Confidences Magazine
Retour de la cassette audio...
Vidéo inédite ????
Titre archive avant concert

Mylène Farmer - Tour 1996 - Infos et Anecdotes







Conception

Lorsque Mylène sort en octobre 1995 son quatrième album studio Anamorphosée, il n'y a alors aucune certitude quant à une nouvelle scène. Mylène n'a proposé qu'une unique tournée depuis le début de sa carrière de chanteuse avec le Tour 89 de mai à décembre 1989.
"Jouer en public, c'est une émotion très belle mais très violente. J'ai besoin pour cela de me sentir prête, de trouver un vrai sang neuf." (Mylène Farmer - Var Matin - 24 mai 1996)

Mylène confirme qu'elle remontera sur scène dans l'émission "Studio Gabriel" sur France 2 le 14 décembre 1995.

Le saviez-vous ?

Même si Mylène précisera avoir en effet décidé de son retour à la scène très tardivement, elle et Laurent Boutonnat ont commencé à élaborer ce projet bien avant puisque les créateurs du décor préciseront que la première rencontre a eu lieu dès l'été 1995 donc avant même la sortie de l'album Anamorphosée.



La conception du nouveau spectacle sera réalisée par Laurent Boutonnat et Mylène. Bien qu'il s'agisse d'un travail long et minutieux, les impératifs de dates conduisent à une élaboration beaucoup plus rapide que pour le Tour 89.
"C'est un travail de longue haleine. J'ai un entraînement physique, et puis, c'est un travail de conception. C'est passionnant à faire, en tout cas." (Mylène Farmer - JT de 20 heures - France 2 - 28 mai 1996)

"Nous avons travaillé - deux mois, je crois, ce qui est très peu. Il y avait des postes séparés sachant qu'il y avait des réunions et des désirs précis. Maintenant, j'ai fait appel à une équipe de concepteurs, donc, d'images avec qui j'ai beaucoup parlé, chanson par chanson et, eux après m'ont apporté leur talent, leurs idées." (Mylène Farmer - Skyrock - 31 mai 1996)

Mylène s'est fortement impliquée dans toutes les étapes de l'élaboration de ce nouveau show :
"Totalement impliquée dans tous les postes. Ça, j'ai réellement tenu sur cette tournée à non pas contrôler, parce que c'est pas un très joli mot, mais en tout cas à être absolument dans tous les départements, à savoir les images, par exemple, le choix de l'équipe qui s'occupe de ces images sur l'écran, aussi bien, bien évidemment, le casting des danseurs. Et, ma foi, toute la conception artistique j'y suis vraiment impliquée. (...) Je ne vise pas la perfection, mais essayer de donner le maximum de plaisir, aussi bien visuel qu'émotionnel, chorégraphique. C'est comme ça que moi, j'envisage les shows. " (Mylène Farmer - Bel RTL - 07 décembre 1996) 

Point commun avec le précédent spectacle. Mylène voit à nouveau les choses en très grand.
"J'avais envie d'un show impressionnant, et j'espère qu'il le sera. Je préfère l'idée de mégashow plutôt que quelque chose de plus intimiste. J'y viendrai peut-être, mais, pour l'instant j'ai envie de grand spectacle." (Mylène Farmer - Var Matin - 24 mai 1996)

"Je crois que je n'éprouverais pas de réel plaisir à être seulement derrière un micro. Mes envies de scène passent par ce goût du show à l'américaine, de "performance", de polyvalence.(Mylène Farmer - Le Parisien - 31 mai 1996)

Mais, comme pour l'album, le changement sera présent et visible. Lorsque qu'un journaliste lui demande ce qu'elle ne voulait absolument pas reproduire du Tour 89 sur le Tour 1996, Mylène répond : "trop de tristesse". (Mylène Farmer - Radio Nostalgie - 30/11/1996)
Exit donc les ambiances sombres ou gothiques ; c'est un show très lumineux qui se prépare. Mylène aussi a changé : l'échec de Giorgino, son exil en Californie, ses lectures l'ont fait réfléchir. Tout ceci influera dans l'élaboration du show.
"Je travaille avec lui (Laurent Boutonnat, ndlr) depuis douze ans. Il était normal en revanche que se développe aujourd'hui un nouvel esthétisme. Il y a dans ce show un travail important sur l'image que je trouve très beau." (Mylène Farmer - Le Guide Méridional - 12 juin 1996)

"Il y a des choses que je souhaitais absolument comme l'évocation du blanc par exemple." (Mylène Farmer - L'officiel des loisirs - Juin 1996)

"Un show avec des départements différents, dans la tradition américaine. (...) Le changement passe par un côté sexy. J'apprécie toujours Cioran, mais je suis moins cynique. Je remplacerais par de l'humour." (Mylène Farmer - Le Guide Méridional - 12 juin 1996)

Mylène précise sa vision de l'introduction et de la conclusion du spectacle :
L'ouverture : "Pour moi, c'est l'évocation de la naissance et de la pureté comme la Vénus de Botticelli. Mais je comprends qu'on puisse l'interpréter d'une façon plus sexuelle."  (Mylène Farmer - France Soir - 30 mai 1996)

Le final : "J'ai acquis des certitudes comme celle du partage et je suis heureuse de terminer mon spectacle par un morceau d'espoir.(Mylène Farmer - Le Parisien - 31 mai 1996)




Préparation

Pendant plusieurs mois, préparations physique, diététique et vocale pour Mylène.
Mylène choisit à nouveau Hervé Lewis comme préparateur physique. Il avait déjà été son coach pour le Tour 89 après avoir tenu des petits rôles dans les clips Plus Grandir et Libertine.
"J'ai fait appel à un préparateur physique, Hervé Lewis qui m'a surtout entraînée à l'endurance. Un peu de course à pied, de musculation, des massages et un régime alimentaire à base de sucres lents." (Mylène Farmer - Le Parisien - 31 mai 1996) 

Au programme donc, de longues séance de footing et un changement de diététique : exit les sucreries et le Coca Cola.
"Mylène Farmer a une grande régularité, elle est très douée en gym... Je suis un peu autoritaire. Au début, les gens que j'entraîne n'aiment pas trop ça. Ensuite ils apprécient, car c'est pour la bonne cause." (Hervé Lewis) 




Décor, lumières, images de scène

Le show utilise une structure de scène de 26 mètres d'ouverture, 12 de hauteur et 18 de profondeur.
Sur la scène un écran géant "plein jour" de 64 m2 (12 mètres de haut) et de 15 tonnes.
85 techniciens.
40 tonnes de matériel transportés dans 10 semi-remorques.


Le décor est créé par Xavier Grosbois et Jean-Michel Laurent qui ont travaillé peu de temps avant sur la tournée Rouge de Jean-Jacques Goldman et ont été contactés par Thierry Suc.

L'idée initiale de Laurent Boutonnat était celle de "minéralité" :
"Il y avait une grande envie de quelque chose de grandiose, mais aussi d'épuré et de simple, une envie de transparence et de légèreté. Minéralité renvoie à ça, à un côté un petit peu froid, vide, mais avec des choses qui apparaissent au fur et à mesure. (...) L'idée d'origine qu'on avait eue, c'était une très grande image qui puisse se déplacer sur la scène. C'est devenu le grand écran, porté par un énorme chariot qui se déplaçait. Ensuite la scène était complètement libre, il n'y avait pas de musiciens au début, ils apparaissaient progressivement. Il y avait des échafaudages à l'arrière de la scène et sur les côtés, un grand plateau dansant avec des tampons pour les apparitions, un tapis roulant au centre pour faire arriver différents éléments comme Mylène elle-même, ou un fauteuil avec elle dessus." (Xavier Grosbois & Jean-Michel Laurent) 

L'écran sera donc un élement central du concert :
"Un écran géant qui fait 55m² et que j'utilise à la fois pour habiller les chansons avec beaucoup d'images abstraites, et ça, c'est le travail d'une équipe qui m'a beaucoup aidée pour ça, et, également qui pourra projeter ce qui se passe sur scène, des images live." (Mylène Farmer - NRJ - 31 mai 1996)

La création du décor va prendre trois à quatre mois. Les élements les plus coûteux seront l'écran géant loué à une société belge et la création des images de scène projetées sur cet écran.

Le saviez-vous ?

Autre élément important : l'araignée utilisée pour la chanson Alice. L'araignée est en bois mais peinte pour donner l'impression d'être en métal, le corps est en mousse avec un stratifié dessus. Afin de pouvoir être cachée, les pattes sont amovibles. Le corps est stocké en hauteur pendant la partie du concert précédant Alice. Puis , le corps descend permettant à Mylène de monter dessus, d'accrocher les pattes (tout ceci à l'insu des spectateurs). L'ensemble remonte ensuite et Mylène peut faire ainsi son apparition sur l'araignée sur scène.



Pour les lumières, Mylène choisit la dominante blanche comme en témoigne Fred Pévéri responsable de la conception des lumières :
"Mylène voulait énormément de blanc, pas froid mais fluide, assez lumineux, un peu high tech. J'ai donc amené des touches de couleurs, souvent en pastel, pour rester dans le blanc et ses dérivés (...) Il y a deux chansons colorées, Sans contrefaçon et Libertine parce que les costumes très colorés et les chansons s'y prêtent, mais je ne vais pas au-delà de trois couleurs. J'utilise aussi des couleurs acides - du jaune et du vert- mais toujours mélangées au blanc.("Sono Magazine" - N°205)
 
L'écran géant situé au fond de la scène va réserver quelques surprises inattendues.
Cet écran était initialement prévu pour fonctionner en extérieur et non en salle. Tout faisceau de lumière qui passe dans son champ devient systématiquement blanc. Il a donc fallu baisser sa luminosité au huitième de sa puissance maximale.

Les lumières sont créées en fonction des images de scène projetées sur cet écran géant :
"Au début du concert par exemple, l'image est suffisamment forte pour ne pas rajouter de lumière. L'écran est donc le seul maître d'oeuvre du premier morceau.("Sono Magazine" - N°205)


Les images de scène sont produites par la société Gédéon qui a produit les premiers clips de l'album Anamorphosée :
"Pour le Tour 96, on a essayé de mélanger, à partir de films existants, les concepts de terre et d'éléments comme l'eau et le ciel." (Anouk Nora - 2007)
Une heure et demie d'images sont créées.



Costumes & Coiffure

Les costumes du Tour 1996 sont créés par Paco Rabanne.

Le saviez-vous ?

Mylène aurait pensé auparavant à Jean Paul Gaultier (qui ne pouvait pas pour des raisons de planning) et à Azzedine Alaïa (celui-ci aurait été approché mais aurait décliné l'offre, peu inspiré semble-t-il par des premiers éléments du show notamment 'l'araignée géante').

Paco Rabanne a créé des tenues spécialement pour cette tournée mais Mylène a aussi puisé dans d'anciennes collections du styliste, comme pour les costumes portés sur California ou Désenchantée.



Les différentes tenues

Tenue 1
Ouverture, Vertige

Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne   Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  


Tenue 2
California, Que mon coeur lâche
Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne   Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne   Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne 

Et tournoie...
Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  


Tenue 3
Je t'aime mélancolie
Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne   Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  

L'autre...
Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne   Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne   Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne 


Tenue 4
Libertine, L'Instant X
Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne   Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne   Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne   Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  


Tenue 5
Alice, Comme j'ai mal
Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne 


Tenue 6
Sans contrefaçon, Mylène s'en fout
Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne 

Désenchantée
Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne 


Tenue 7
Rêver, Laisse le vent emporter tout
Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne 


Tenue 8
Tomber 7 fois
Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne 

Ainsi soit je..., La poupée qui fait non (avec Khaled)
Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne 


Tenue 9
XXL
Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne  Mylène Farmer - Tenue du Tour 1996 créée par Paco Rabanne 


Mylène parle des costumes du Tour 1996 :
"Pour Paco Rabanne, l'idée c'était que ce soit près du corps, que ce soit ce que l'on appelle sexy." (Mylène Farmer - Radio Nostalgie - 30/11/1996)

"Et des talons qui sont très, très hauts ! Paco Rabanne, cela fait partie des rencontres qui deviennent presque une évidence une fois que c'est choisi. C'est quelqu'un qui aime le blanc, qui aime l'énergie et qui aime autant de choses qui avaient un rapport avec ce show." (Mylène Farmer - Radio Nostalgie - 30/11/1996)

A propos de sa tenue "dénudée" pour le début du concert (une culotte et un soutien-gorge blancs sous un manteau de tulle blanc) :

Mylène Farmer Tour 1996
"Pour moi, c'est l'évocation de la naissance et de la pureté comme la Vénus de Botticelli. Mais je comprends qu'on puisse l'interpréter d'une façon plus sexuelle." (Mylène Farmer - France Soir - 30 mai 1996)

Mylène confiera plus tard que sa tenue préférée était la robe lamée en fer portée pour l'interprétation de Rêver.


Mylène portera à nouveau cette robe dans l'émission "Les enfants de la guerre" sur TF1 le 27 novembre 1996.

Mylène laissera une grande liberté à Paco Rabanne pour la création des costumes :
"Elle nous a laissé une entière liberté quant au style, puisqu'elle voulait que ce soit du Rabanne. Donc on lui a présenté des choses, soit textile pour des chansons très simples, soit entièrement métalliques pour d'autres chansons plus "violentes." (Paco Rabanne - 1998)

Le saviez-vous ?

Ce sont près de 45 costumes qui ont été créés avant que le choix ne se porte sur les tenues portées pour le show.



La nouvelle coiffure de Mylène créée par Pierre Vinuesa a pour nom "Le yucca". Pierre Vinuesa travaille régulièrement avec Mylène pour sa coiffure depuis le lancement de l'album Anamorphosée.

Mylène Farmer Photo: Claude Gassian



Musique & Musiciens

C'est Laurent Boutonnat qui a réalisé le casting des musiciens.

Tous les musiciens sont américains, à l'exception d'Yvan Cassar qui sera à la direction musicale et aux claviers.
"À tout pointt de vue, c'était plus simple que de prendre des musiciens de là-bas. Mais en tout cas, ils jouent merveilleusement bien, et c'est vraiment un support énorme pour moi." (Mylène Farmer - Le Mag - MCM - 08 juin 1996)

Toutes les chansons sont arrangées pour la scène par Laurent Boutonnat (à l'exception du duo avec Khaled, La poupée qui fait non, arrangé par Yvan Cassar).
"Il y a plus de guitares, c'est plus ce qu'on appelle 'live', moins d'instruments synthétiques." (Mylène Farmer - XXELLE - Musique Plus - 05 octobre 1996)

Pendant les concerts, Laurent Buisson mixera la voix de Mylène :
"J'ai eu l'occasion de travailler avec des chanteurs comme Daho ou Voulzy, qui ont une voix légère. Cela m'a permis de me confronter à ce type de mixage." (Laurent Buisson - Sono Mag)

Xavier Gendron s'occupera quant à lui des retours son et reconnaîtra après la tournée que ce mix a été le plus difficile de sa carrière.



Danseurs

Le casting des danseurs s'est déroulé à New-York, en présence de Mylène et de Thierry Suc, sur la chorégraphie de Je t'aime mélancolie. Mylène retiendra cinq danseurs et une danseuse (qui sera également choriste). On retrouvera sur scène à leur côté, Christophe Danchaud (également corrdinateur des chorégraphies) et Valérie Bony, choriste et danseuse.
"C'est vrai que j'ai souhaité avoir des danseurs qui viennent des Etats-Unis, de New York. Et c'était pour avoir justement ce métissage, avoir des peaux de couleurs différentes." (Mylène Farmer - Les années tubes - TF1 - 18 mai 1996)

"Mon spectacle est dans la tradition américaine. J'avais besoin de leur stature, de leur métissage. Mais c'est tout. Car ce que les Américains gagnent en professionnalisme, ils le perdent en émotion. On ne peut pas tout avoir." (Mylène Farmer - Paris Match - 30 mai 1996)

Roberto Martocci, l'un des danseurs, raconte sa première rencontre avec Mylène, le jour du casting :
"Christophe Danchaud, le chorégraphe, entra le premier et nous avons commencé à tavailler sur Je t'aime mélancolie. Environ une heure et demie après, Mylène entra silencieusement dans la pièce, dit: "Bonjour !" et jeta un coup d'oeil dans ma direction. Le chorégraphe avait du mal à m'apprendre les pas, alors elle s'est approchée et a dit : "Puis-je lui montrer?" À ce moment-là, l'énergie dégagée par Mylène était vraiment chaude et douce et cela m'a mis à l'aise. Après une heure et demie, elle s'est arrêtée et a rejoint son producteur. Elle a pris ma photo et l'a épinglée avec celle des autres danseurs."  (Mylène Farmer International Fan-Club", N°20, été 1998).

Les chorégraphies sont créées par Mylène, Christophe Danchaud (également danseur sur la tournée, le seul danseur français) et Jaime Ortega.
"Chorégraphiquement, j'ai fait appel à deux chorégraphes plus mes propres chorégraphies. J'ai réellement souhaité sur ce spectacle avoir des talents extérieurs, différents parce que je pense que ça peut apporter quelque chose." (Mylène Farmer - Skyrock - 31 mai 1996)




Répétitions

Deux semaines de répétitions à Los Angeles avec les danseurs et les musiciens séparément puis, les répétitions se déroulent pendant une dizaine de jours au Zénith Oméga de Toulon (salle de la première date de la tournée le 25 mai).




Chiffres

10 semi-remorques, 40 tonnes de matériel et 85 techniciens pour chaque concert.

Prix des billets :
Tarif unique de 200 francs (environ 33 euros). Pas de catégories. Placement libre.

Spectateurs :
Le Tour 1996 a attiré au total environ 300 000 spectateurs (de 4 000 à 16 000 selon les dates)
Nombre de spectateurs pour certaines dates dans les anecdotes ci-dessous.



Anecdotes

Ce sont les concerts de Bercy des 31 mai et 01er juin 1996 qui ont été filmés pour la vidéo ainsi que les concerts de Genève du 10 décembre et de Bercy du 12 décembre.


Etranger : Les rumeurs annonçaient deux dates pour l'étranger : le 23 novembre 1996 à Montréal et le 20 décembre 1996 à Moscou. Elles n'auront pas lieu.

Le saviez-vous ?

Un concert au Québec a réellement été envisagé, Mylène ayant même évoqué cette éventualité en interview : "Si je peux amener le spectacle, et tout le spectacle, je viendrai. Maintenant, c'est une structure qui est très, très lourde. L'écran est géant. (...) Donc, pour le Canada, si on me dit : "On peut emmener toute la structure, à nouveau tout le spectacle", là, je le ferai, avec plaisir." (Mylène Farmer - XXELLE - Musique Plus - 05 octobre 1996)


Contrôle de l'image : les photos sont interdites pendant les concerts à la fois pour le public mais aussi pour les journalistes ou les photographes de presse (ce qui provoquera un certain agacement chez des journalistes qui l'écriront dans des articles dédiés aux concerts).
Mylène Farmer Photo: Claude Gassian


Quelques anecdotes des différentes dates :

25 mai 1996, c'est la première au Zénith Oméga de Toulon.

Page sur le concert du 25 mai 1996 au Zénith de Toulon (infos, anecdotes, presse, TV, audios)


31 mai 1996 : premier concert à Bercy

Page sur le concert du 31 mai 1996 à Bercy (infos, anecdotes, presse, TV, audios)


01 er juin 1996, deuxième concert à Bercy devant à nouveau 16 000 spectateurs.


06 juin 1996, le Forest National à Bruxelles affiche complet avec 8 000 spectateurs.

Mylène au début du titre L'Instant X perd son pantalon. Elle préfèrera le retirer après avoir demandé malicieusement au public ce qu'il préférait.
Vidéo de l'incident (fin de la vidéo) :
Chargement du lecteur...

Une date supplémentaire à Bruxelles sera proposée le 07 décembre (devant une salle comble à nouveau mais avec le pantalon sur les hanches cette fois !).

Au début de la chanson Laisse le vent emporter tout, Mylène prononce ces mots : "Je voudrais dédier cette chanson à tous ceux qui nous manquent. Lorsque j'ai écrit cette chanson, j'ai pensé à mon Papa qui a disparu et qui me manque beaucoup... Il existe deux choix : le choix de laisser partir cette personne en pensant qu'elle est heureuse ou le choix de la retenir ici avec soi, et vivre malheureusement. J'ai préféré choisir que cette personne s'envole... "
Quelques people dans parmi le public : Maurane, Alain Chamfort, Jacques Duvall, Philippe Swan...


11 juin 1996, la Patinoire Meriadeck est pleine à craquer (+ de 5 500 spectateurs) pour le concert de Mylène à Bordeaux.


12 juin 1996, au Palais des Sports de Toulouse, la barrière séparant la scène du public est inhabituellement éloignée de la scène. Mylène cherchant à se rapprocher du public et à descendre vers la fosse fait une chute d'une hauteur de plus de trois mètres pendant Désenchantée. Heureusement plus de peur que de mal avec une simple ecchymose au coude.


13 juin 1996, au Zénith de Montpellier, 4 000 spectateurs. Un concert très initmiste rendu possible par la configuration de la salle avec les premiers rangs des gradins à seulement environ 25 mètres de la scène. Quelques modifications dans le concert avec notamment un chagement pour l'intro de Désenchantée.


14 juin 1996, au Dôme à Marseille devant 8 000 spectateurs (record pour l'époque), Mylène évoque, la mémoire de son père à travers la chanson "écrite pour mon papa, né ici" (Laisse le vent emporter tout).
Avant le concert, Mylène avait été vue faisant la bronzette sur la terrasse du restaurant située à proximité du Dôme.


15 juin 1996, à la Halle Tony Garnier à Lyon devant 8 000 spectateurs:  Mylène à la fin de XXL (dernière chanson du concert) revient sur scène pour une troisième reprise finale du refrain de la chanson (ce qu'elle n'avait pas fait sur les dates précédentes). Elle s'est à nouveau positionnée sur l'avant de la scène. Le danseur Davis Mattiano s'est alors accroché à la rembarde située sur le devant de ce train, élément de décor pour ce titre. La nacelle cède emportant le danseur qui dans sa chute entraîne Mylène avec lui. Une chute de plus de trois mètres de hauteur. dans le couloir entre la scène et le public. On entend alors des hurlements dans le public suivis d'un silence reflet de l'inquiétude des fans. Quelqu'un viendra rapidement sur scène pour quelques mots rassurants.  Mylène après l'intervention des pompiers dans la salle est conduite à l'hôpital Edouard Herriot par son manager Thierry Suc et ses gardes du corps. Elle sera ensuite transportée par ambulance escortée par cinq voitures de police vers un autre hôpital pour être opérée. En effet, elle souffre d'une fracture ouverte du poignet gauche nécessitant une intervention chirurgicale, de multiples contusions. Pas trop de mal pour le danseur. Quelques heures plus tard, une dépêche annonce le report de la suite de la tournée pour décembre.
"Je me demande si ce n'était pas une bénédiction... Non, je voulais dire le contraire, une... (malédiction)"  (Mylène Farmer - Angeline's - Automne 1996)

"J'ai eu peur, oui. Bien sûr." (Mylène Farmer - Tip Top - TF1 - 24 octobre 1996)

"C'est l'angoisse... Celle de ne pas retrouver toute sa mobilité, de se sentir diminuée. J'ai eu la chance de rencontrer un chirurgien exceptionnel grâce à qui aujourd'hui je peux ne conserver que le mauvais souvenir de cette chute. Je cherche toujours le pourquoi du pourquoi (sic, Mylène voulait probablement dire 'le pourquoi du comment', ndlr) mais, très sincèrement, il y a tant de gens qui souffrent et qui ont de vrais problèmes que je ne me sens pas le droit de me plaindre."  (Mylène Farmer - Télé 7 Jours - 11 novembre 1996)


29 novembre 1996, retour au Zénith Oméga de Toulon pour la première date de la seconde partie de la tournée. 7 500 spectateurs (soit 2 500 de plus qu'en juin). Mylène débute donc la seconde partie de sa tournée dans la même ville où l'avait débutée en mai. Elle prononcera ces mots : "Ravie de vous retrouver ce soir !".
Jusqu'au dernier moment il y a eu des incertitudes quant à la tenue de ce concert, les routiers, alors en grève, bloquant les routes.
Ainsi soit je... fait son apparition pour la première fois dans la setlist de la tournée lors du rappel. C'est une surprise pour le public présent, puisqu'on avait annoncé un petit changement dans la setlist sans plus de précisions.
Sinon le show reste inchangé par rapport à mai et juin mais semble mieux rôdé : meilleur son, moins de temps mort.


30 novembre 1996, aux Arênes de Nîmes. Configuration fermée pour les Arênes du fait de la saison. Seule date pour laquelle l'écran géant est fixe. Et seule date aussi sans loge pour Mylène !
Du fait de la taille de la scène (la plus grande alors utilisée dans les Arènes), la jauge est limitée à 5 000 spectateurs, la scène s'avançant jusqu'à la moitié des Arènes.


04 décembre 1996 : Mylène revient à la Halle Tony Garnier de Lyon où elle avait chuté en juin. Les fans sont encore plus nombreux, 9 000 à avoir répondu présents.


 05 décembre 1996
, au Zénith d'Orléans, 4 800 spectateurs ont répondu présents.Les premiers fans sont arrivés à 07 heures le matin devant les grilles (et ont pris leur petit déjeuner ensemble) et ils étaient mille avant l'ouverture des portes à 18h30.



06 décembre 1996, le Zénith de Lille est plein à craquer (+ de 7 000 spectateurs) pour l'unique concert dans le Nord.


10 décembre 1996, à Genève : première interprétation du duo avec Khaled, La poupée qui fait non. Improvisation sur le dernier titre du show, XXL avec une reprise finale du titre en piano-voix.


11 décembre 1996, au Palais des Sports de Grenoble, c'est le concert de la tournée de Mylène qui selon la presse aurait réuni le moins de spectateurs (4 500), la salle étant loin d'être pleine.


12 décembre 1996, à Paris-Bercy devant 16 000 spectateurs: anniversaire pour Yvan Cassar. Petit cadeau de Mylène qui lui chante après Ainsi soit je... "Joyeux anniversaire". Khaled à nouveau présent pour la deuxième et dernière fois pour le duo La poupée qui fait non.


14 décembre 1996, à l'Amphitéa d'Angers. Ils sont 5 500 à applaudir Mylène. Ce soir-là, Mylène se trompe dans les paroles de Rêver ce qui la fait beaucoup rire. Elle descend également parmi le public et termine le concert par "Je vous aime très fort!".


15 décembre 1996, au Zénith de Caen qui est plein à craquer pour la dernière date de la tournée, Mylène prononce ces quelques mots: "Vous allez me manquer".

MF 24/7

Scène de côté
Reprise Amel bent catastrop...
Confidences Magazine
Retour de la cassette audio...

Duel chansons

Voter
1999
Méfie-toi
Voter
2008
C'est dans l'air

Résultat du vote

45%
55%

Souviens-toi du jour

le 19/08/1997

il y a 22 ans

Sortie du single "Ainsi soit je" (Live)

Vidéos

Premier teaser "Mylène Farmer 2019 Le Film"

05/08/2019

L'âge d'or des variétés

02/08/2019

Nouvelles images officielles inédites des concerts 2019

11/06/2019

20h30 le dimanche - France 2

09/06/2019

JT de 13 heures - TF1

09/06/2019

Culture et Vous - BFMTV - Un come-back spectaculaire !

09/06/2019

L'Instant Culture - LCI - L'événement Mylène Farmer

09/06/2019

Culture et Vous - BFMTV - Concerts événements

07/06/2019

Dernière presse

VSD - 28 février 2019
Le Parisien - 18 février 2019
CNews - 5 février 2019
France Dimanche - 8 Février 2019

Dernière presse

VSD - 28 février 2019
Le Parisien - 18 février 2019
CNews - 5 février 2019
France Dimanche - 8 Février 2019
Gala - 31 janvier 2019

Dernières photos

Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018Mylène Farmer - Photographe : Jean-Baptiste Mondino - 2018

Dernières photos