Les citations liées à "Cinéma – Généralités"

Gala, le 17/05/2017

Le Festival de Cannes est une institution qui permet à la France de rayonner dans le monde entier. Gilles Jacob, un ami, y a beaucoup contribué pendant de nombreuses années. Aujourd’hui, il consacre son temps à l’écriture de romans. C’est un homme si attachant. J’aime son humour. Je ne me lasse pas de ses anecdotes sur le monde du cinéma. Cannes porte une part de rêve, mais je me souviens aussi d’épisodes plus houleux, de moments d’émotions et de déceptions. Pendant une quinzaine de jours, c’est un spectacle vivant avec ses acteurs, son suspense, ses rebondissements. Mais, dans le fond, je ne sais pas comment on peut décider qu’un film est meilleur qu’un autre. Exercice difficile !

Première, le 07/03/2018

Le cinéma est avant tout une question de rencontre avec un personnage, une histoire, un metteur en scène. Ces rencontres sont rares mais pas impossibles ! Ghostland en est la preuve. De mon côté l’envie a toujours été présente mais il fallait qu’elle soit pleinement partagée. C’est ce qui s’est passé avec Laurent Boutonnat et Pascal Laugier. Le désir de quelqu’un est un moteur puissant pour se réinventer… Il n’y a pas d’aventures sans frissons.

Première, le 07/03/2018

Dans le cinéma fantastique ou d’horreur, il y a un contrat moral très intime entre le réalisateur et le spectateur qui l’autorise à le laisser explorer vos peurs les plus primales, vos angoisses, vos névroses. Tout ce qui est de l’ordre du « jardin secret ». C’est, j’imagine, la raison pour laquelle ce genre de cinéma est très clivant. Il y a ces contes cruels auxquels on s’abandonne volontiers lorsqu’on est enfant et ces films d’horreur qui viennent vous bousculer à l’âge adulte. Au fond, il n’y a aucune différence. Ce cinéma vous rappelle que vous avez été un enfant.

Première, le 07/03/2018

Peut-on s’échapper du réel ? La réponse est malheureusement négative. S’il existe un domaine où la règle impose que l’on doive fuir le réel, c’est bien l’art en général et le cinéma en particulier. Je suis définitivement du côté du rêve, là où la vie prend toute sa dimension.