Les citations liées à "Désenchantée"

Têtu, le 20/08/2008

A chaque fois que je pense, par exemple, à Désenchantée pendant un spectacle, c’est une émotion inscrite au plus profond de moi! Le public s’est approprié cette chanson et me bouleverse quand il commence à chanter, à vibrer. C’est incroyablement fort, indescriptible…

JT de 20 heures - TF1, le 31/08/2008

J’ai surtout le sentiment que la nouvelle génération d’aujourd’hui est dans un monde d’une ultraviolence et que c’est un monde très très difficile. Est-ce une « dégénération », je ne sais pas. Je me suis un peu amusée aussi, en toute humilité, avec le mot « dégénération » puisqu’il y avait eu « génération désenchantée » et puis, j’ai beaucoup aimé surtout, l’idée de Bruno Aveillan qui a réalisé le clip et qui a voulu de cette violence la convertir en un acte d’amour.

Le 17/20 - RFM , le 18/12/2018

Quand j’envisage une scène et les personnes avec qui je travaille, Laurent Boutonnat, Thierry Suc, etc. etc. On pense toujours à : qu’est-ce que le public aimerait entendre ? Donc, est-ce que dans le mot obligation, on est obligé : oui, de penser au public. Qu’est-ce qu’il a aimé dans le passé comme chansons. C’est important. Donc, est-ce que je suis obligée de le faire ? En tout cas, je m’impose la réflexion. t puis après, on décide, si oui, ça va dans le spectacle. Mais il y a des incontournables, comme Désenchantée, je ne pourrais ne pas le faire. Ni pour moi, et ni pour eux.